Stockholm

Stockholm
Stockholm
De haut en bas et de gauche à droite : Vieille ville, répartie sur l'Île de la Cité, l'Îlot du Saint-Esprit et l'Îlot des Chevaliers, le Quai Skeppsbron, l'Hôtel de ville de Stockholm, la statue d'Evert Taube, Immeubles de la place Hötorg, le globe Ericsson et le palais royal.
Administration
PaysDrapeau de la Suède Suède
Province historiqueUppland, Södermanland
ComtéStockholm
Maire
Mandat
Anna König Jerlmyr
2018-2022
Démographie
Population962 154 hab. (2017)
Densité5 118 hab./km2
Géographie
Coordonnées59° 19′ 46″ nord, 18° 04′ 07″ est
Superficie18 800 ha = 188 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Suède
Voir sur la carte topographique de Suède
City locator 14.svg
Stockholm
Géolocalisation sur la carte : Suède
Voir sur la carte administrative de Suède
City locator 14.svg
Stockholm

Stockholm (prononciation en suédois : /²stɔkː(h)ɔlm/) est la plus grande ville et la capitale de la Suède. Elle est le siège du gouvernement et du parlement, ainsi que le lieu de résidence officielle du monarque suédois (actuellement Charles XVI Gustave).

La ville de Stockholm (Stockholms stad) ou, plus officiellement, la commune de Stockholm (Stockholms kommun) est, avec ses 962 154 habitants[1], la plus peuplée des 290 municipalités suédoises. Le Grand Stockholm, quant à lui, couvre la majeure partie du comté de Stockholm et a une population de 2 135 612 habitants[1] sur une superficie de près de 6 500 km2.

Située au bord de la mer Baltique, la ville est construite en partie sur plusieurs îles, à l'embouchure du lac Mälar, ce qui lui a valu, à l'instar d'autres cités européennes, son surnom de « Venise du Nord ».

Toponymie

Ce toponyme, qui se rencontre une vingtaine de fois en Suède et en Finlande, représente un nom composé suédois de sens clair mais d'interprétation délicate : « l'île (holm) des rondins, des pieux ou des poteaux (stock) ». Si l'on pressent que des troncs d'arbres apprêtés ont joué un rôle dans l'aménagement du port et de l'agglomération, il est difficile de préciser lequel : pilotis, fondation de quais ou de maisons, estacade, constructions… Ce point est toujours débattu aujourd'hui[2].

Stockholm s'écrit et se prononce différemment dans d'autres langues : Holmia en latin, Stockholbma en same, Stokholma en letton, Estocolmo en portugais et espagnol, Stokholmas en lituanien, Tukholma en finnois, Stokholmi en meänkieli, Stokkhólmur en islandais, Stoccolma en italien, Sztokholm en polonais, Stokgol'm (Стокгольм) en russe, Sutokkuhorumu (ストックホルム) en japonais, Sídégēěrmó (斯德哥尔摩) en chinois. En anglais, en néerlandais et en allemand, Stockholm s'écrit de la même façon mais se prononce légèrement différemment.

Géographie

Situation

Une carte de Stockholm en 1910. On y distingue l'enchevêtrement d'îles qui la composent.

Stockholm se trouve sur la côte orientale de la Suède, à l'endroit où le lac Mälar rejoint la mer Baltique. La ville elle-même s'étend sur quatorze îles qui font toutes partie de l'archipel de Stockholm, faisant de l'eau un élément omniprésent puisqu'elle représente environ 30 % de la superficie de la ville avec une proportion identique pour les espaces verts. Cinquante-sept ponts permettent de relier les différents quartiers[3],[4].

Si la ville a été fondée sur la petite île de Stadsholmen (là où se trouve Gamla stan, la vieille ville), elle s'est ensuite développée au nord où l'on trouve désormais Norrmalm et Östermalm, et au sud vers Södermalm.

L'important archipel, constitué d'environ 24 000 îles, est un lieu de détente particulièrement prisé des habitants de la ville, qui aiment s'y rendre le week-end[4].

Climat

Le climat de Stockholm est de type continental, du fait de sa latitude très septentrionale et du relatif éloignement de l'océan Atlantique. Les saisons sont très marquées, offrant des hivers froids et des étés doux à chauds, ceci étant dû à la grande différence dans la durée de la journée entre le solstice d'été (plus de 18 heures de jour) et le solstice d'hiver (6 heures de jour). Les records de température à Stockholm sont de 36 °C au maximum et −32 °C au minimum [5]. Néanmoins, la température n'est jamais descendue au-dessous de −25 °C depuis l'hiver 1986-1987[6], grâce à la mer Baltique qui joue un rôle de régulation thermique[7]. Le nombre d'heures d'ensoleillement est de 1 830 heures.

Relevé météorologique
Moisjan.fév.marsavrilmaijuinjui.aoûtsep.oct.nov.déc.année
Température minimale moyenne (°C)−5−5,3−2,71,16,311,313,412,795,30,7−3,26,6
Température maximale moyenne (°C)−0,7−0,638,615,720,722,220,415,19,94,51,110
Précipitations (mm)392726303045726655505346540


Les principaux quartiers

Les districts de Stockholm.

La partie principale de Stockholm est composée de plusieurs quartiers qui constituent autant de lieux à visiter.

La vieille ville, Gamla stan, se situe principalement sur l'île de Stadsholmen. Elle est constituée d'étroites ruelles, ainsi que de nombreux lieux d'intérêt comme le palais royal, le musée Nobel, l'église allemande, Storkyrkan ou la maison de la noblesse.

Djurgården, une des îles de Stockholm, rassemble les principales attractions touristiques de la ville, dont les musées Vasa, Skansen, le nordique, ABBA, des Vikings, le parc d'attraction de Gröna Lund ainsi qu'un grand parc.

Södermalm est un quartier très animé, grâce à de nombreux bars et restaurants, galeries d'art et brocantes. La place de Mariatorget y est un lieu très prisé, ainsi que les nombreuses églises. En 2014, le magazine Vogue a désigné Södermalm comme l'un des quartiers les plus « cools » du monde[8].

Le gouvernement suédois a tenté de soutenir les infrastructures de transport alternatives à Stockholm[9], par ailleurs ville bien dotée en espaces verts tout comme la capitale du voisin danois, Copenhague. Si la Slovénie et sa capitale Ljubljana, avec le pourcentage le plus élevé d'espaces verts par habitant, ont été les destinations la plus récompensée par la Commission européenne pour le tourisme durable[10],[11], d'autres cités du Vieux continent figurent au classement des 20 villes les plus vertes établié en 2021 par le site spécialisé European Best Destinations. Au sein de ce palmarès Stockholm est 4 ème.

Les autres quartiers notables sont Norrmalm, Östermalm, Kungsholmen ou Skeppsholmen.

Histoire

Les débuts de Stockholm

En marron, les territoires émergés autour de Stockholm en 3000 av. J.C.

La première mention de la ville de Stockholm date de 1252. La ville se réduit alors à la petite île de Gamla Stan (Vieille ville). Elle aurait été fondée par Birger Jarl, afin de protéger la Suède d'invasions par des flottes étrangères et afin de mettre fin aux pillages dont étaient victimes des villes comme Sigtuna située sur le lac Mälaren. Le premier bâtiment construit est un fort qui contrôle le trafic maritime entre la mer Baltique et le lac Mälaren. Sous l'influence de Magnus Ladulås, Stockholm prospère grâce à ses relations commerciales avec Lübeck. Elle fait alors partie de la ligue hanséatique. En 1270, Stockholm est décrite par des documents comme une vraie ville et, en 1289, elle est déjà la plus grande ville de Suède. La première estimation fiable de sa taille remonte au XVe siècle. Elle rassemble alors environ un millier de ménages pour cinq à six mille habitants.

En 1349, la ville connaît un épisode de peste noire ravageur.

L'union de Kalmar

Une rue de la vieille ville (Gamla stan).

Ce n'est qu'en 1419 que Stockholm est proclamée capitale de la Suède. Sa position stratégique, ainsi que son poids économique en font une place importante dans les relations entre les rois danois de l'union de Kalmar et le mouvement d'indépendance suédois pendant le XVe siècle. Elle verra de nombreuses batailles se dérouler, notamment la bataille de Brunkeberg gagnée contre le roi du Danemark Christian Ier par Sten Sture le Vieil en 1471, et le bain de sang de Stockholm qui aura lieu en 1520 sous les ordres de Christian II de Danemark, mettant un terme à l'union de Kalmar.

La période des Vasa

En 1521, Gustav Vasa fait son entrée à Stockholm et signe le début d'une nouvelle ère pour la Suède. La ville s'agrandit et s'étend au-delà de Stadsholmen sur Södermalm et Norrmalm. En 1600, elle compte dix mille habitants.

1600-1800

Stockholm en 1888.

Au XVIIe siècle, Stockholm devient une ville européenne d'envergure. Entre 1610 et 1680, sa population est multipliée par six. Ladugårdslandet, maintenant appelé Östermalm ainsi que l'île de Kungsholmen sont alors rattachés à la ville. En 1628, le Vasa coule dans Stockholm. Peu après, sont instaurées des règles qui donnent à celle ci un monopole sur les échanges entre les négociants étrangers et les territoires scandinaves. Des réfugiés protestants huguenots, fuyant les persécutions - dragonnades et révocation de l'Édit de Nantes - s'installent en Suède. En 1741, est officiellement fondée l'Église réformée française de Stockholm, qui subsiste jusqu'à aujourd'hui. À cette époque, sont bâtis nombre de châteaux et de palais, dont la maison de la noblesse par l'architecte français Simon de la Vallée (riddarhuset) et au XVIIIe siècle le palais royal de Stockholm.

Après la guerre du Nord qui entraîne la destruction partielle de la ville, Stockholm voit sa croissance ralentir. Elle conserve toutefois son rôle de capitale politique de la Suède et, sous le règne de Gustave III, elle affirme sa supériorité culturelle. L'opéra royal est un bon exemple de l'architecture de cette époque.

1800-1900

Au début du XIXe siècle, Stockholm perd encore de son influence économique. Norrköping devient la principale cité industrielle du pays, et Göteborg devient un port incontournable grâce à sa localisation sur la mer du Nord. Dans la deuxième partie du siècle, Stockholm retrouve son rôle moteur sur le plan économique avec l'apparition de nouvelles industries, et devient un centre important pour le commerce et les services, ainsi que la principale porte d'entrée de la Suède.

Sa population croît alors de manière très importante du fait d'une forte immigration. À la fin du siècle, seuls 40 % des habitants de la ville y sont nés. Des quartiers commencent alors à se développer au-delà des limites de Stockholm, dans la campagne et sur les côtes. C'est aussi à cette époque que la ville accroît son rôle central dans l'éducation et la culture, avec l'ouverture de nombreuses universités, comme le Karolinska Institut.

XXe siècle

Vue aérienne, 1930.

Durant le XXe siècle, la ville réhabilite une grande partie de son centre-ville, alors composé de rues étroites et enchevêtrées qui posent un problème au fur et à mesure que la circulation augmente. Les autorités communales y interdisent la rénovation des bâtiments et les achètent sur toute une zone proche de la gare centrale, de Hötorget à Sergels torg, pendant la première moitié du siècle. De 1945 à 1967, la zone est rasée puis reconstruite, avec de larges rues piétonnes ainsi que des gratte-ciels.

À la fin de celui-ci, Stockholm est une ville moderne, cosmopolite et très en avance dans les domaines technologiques. En 1923, le gouvernement de la commune emménage dans le nouvel hôtel de ville. Le métro de Stockholm est construit à partir de 1950, et le district de Kista est maintenant devenu un important centre pour les nouvelles technologies.

Événements récents

Dans la nuit du 22 au , la ville et d'autres sites subissent un bombardement aérien soviétique faisant deux blessés[12].

Du 5 au a lieu la première conférence de l'Organisation des Nations unies sur l'environnement humain. Généralement appelée conférence de Stockholm, cette rencontre marque un tournant dans l'émergence de la conscience environnementale planétaire. Moment de rencontre, de confrontation et d'échange, elle a été un catalyseur. Elle fut et reste aussi un symbole par la reconnaissance institutionnelle de la gravité des problèmes d'environnement [13].

En 1986, le premier ministre Olof Palme est abattu en pleine rue, et en 2003 la ministre des affaires étrangères Anna Lindh est assassinée dans le grand magasin Nordiska Kompaniet.

Stockholm a été nommée capitale européenne de la culture en 1998.

Ecoquartier, chauffage urbain, transports publics, circulation automobile... La ville suédoise a été récompensée par la Commission de Bruxelles : elle a été sacrée championne de l'environnement pour 2010.

Évolution démographique

Le tableau et la courbe ci-dessous retracent l'évolution démographique de la commune de Stockholm de 1570 à nos jours.

Évolution
AnnéePopulation
15709 100
16108 900
163015 000
165035 000
169055 000
173057 000
175060 018
177069 000
180075 517
181065 474
182075 569
183080 621
184084 161
185093 070
1860113 063
1870136 016
démographique
AnnéePopulation
1880168 775
1890246 454
1900300 624
1910342 323
1920419 429
1930502 207
1940590 543
1950745 936
1960808 294
1970740 486
1980647 214
1990674 452
2000750 348
2005766 747
2011876 971
2014911 989
Évolution démographique de Stockholm
Population étrangère
Pays de naissancePopulation (2014)
Drapeau de la Finlande Finlande17 576
Drapeau de l'Irak Irak16 374
Drapeau de l'Iran Iran11 429
Drapeau de la Pologne Pologne10 612
Drapeau de la Turquie Turquie7 429
Drapeau de la Somalie Somalie7 364
Drapeau du Chili Chili5 440
Drapeau de l'Allemagne Allemagne4 791
Drapeau de la Serbie Serbie4 785
Drapeau du Maroc Maroc4 556
Drapeau de la France France1 913

Culture

Le Kastellet (Stockholm) et, sur Djurgården : le musée Vasa et le musée nordique. Aout 2020.

Capitale de la Suède, Stockholm abrite une grande partie des principaux lieux culturels de Suède, dont des théâtres, des musées ou des opéras. Dans Stockholm et ses environs, se trouvent deux sites inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, le château de Drottningholm et le cimetière de Skogskyrkogården. Stockholm a par ailleurs été capitale européenne de la culture en 1998.

Musées

La maison de la culture (Kulturhuset).
Le musée Nobel (Nobel Museet).

Stockholm compte près d'une centaine de musées. Certains de ces musées qui étaient gratuits sont pour la plupart devenus payants. Les plus célèbres sont le musée Vasa, Skansen, le musée historique, le musée ABBA, le musée d'art moderne, le musée national des beaux arts, le muséum suédois d'histoire naturelle ou encore le musée nordique, le Vrak Museum ou le Stockholm Music Museum.

Musique classique

Stockholm possède deux orchestres de renom : l'orchestre philharmonique royal de Stockholm et l'orchestre symphonique de la radio suédoise.

La capitale suédoise a été pays hôte de trois éditions du Concours Eurovision de la Chanson.

Événements

26e congrès mondial d’espéranto, 1934.

Stockholm a accueilli deux fois le congrès mondial d’espéranto, en 1934 et 1980, rassemblant chacun environ 2 000 participants pendant toute la semaine.

Sport

Stockholm a abrité les Jeux olympiques d'été de 1912 et possède, avec le stade olympique, globen et Råsunda, des arènes importantes pour la pratique du football, du hockey sur glace ou encore du bandy. Les principaux clubs de football de la ville sont Hammarby Fotboll AB, Djurgårdens IF et l'AIK Solna. La présence de nombreux plans d'eau est propice à la pratique du patin à glace en période hivernale. Stockholm est le lieu d'un tournoi de tennis se déroulant début octobre en indoor.

Stockholm a également accueilli, en 1990, les premiers jeux équestres mondiaux.

Stockholm a été désignée « Capitale Européenne du Sport » pour l'année 2002[14].

L'hippodrome de Solvalla, dans la banlieue nord-ouest de Stockholm, accueille chaque dernier dimanche de mai une course réservée aux trotteurs, réunissant les meilleurs chevaux du monde pour une épreuve disputée sur 1 609 mètres. Il s'agit de l'Elitlopp (course des élites). Les quatre premiers de chaque demi-finale, s'affrontent en fin d'après-midi pour une grande finale.

Transports

Transport ferroviaire

La Gare centrale de Stockholm est le point central du système de chemin de fer suédois.

Transport aérien

La ville possède un aéroport international, Arlanda (desservi avec l'Arlanda Express), ainsi que deux aéroports moins importants : Skavsta et Bromma.

Port

Ferries des compagnies Tallink et Silja Line au port de Stockholm.

Stockholm est également un port important, avec des liaisons notamment vers les villes de Helsinki, Saint-Pétersbourg, Turku et Tallinn. Les principales compagnies de ferries sont Viking Line, Silja Line et Tallink.

Transports en commun

Les transports en commun sont d'une grande variété, et comptent 725 000 usagers[15]. Un métro (tunnelbana) dessert les lieux principaux de la ville et comporte trois lignes, des trains de banlieue (pendeltåg, Roslagsbanan et Saltsjöbanan) permettent de rallier les banlieues sur de longues distances (une centaine de kilomètres du nord au sud). Il y a aussi des tramways (Tvärbanan, Nockebybanan, Lidingöbanan et Djurgårdslinjen), ainsi qu'un vaste réseau de bus. Les équipements sont détenus par la société Storstockholms Lokaltrafik (SL, propriété du comté de Stockholm), et sont exploités et maintenus par des sous-traitants comme Veolia Transport. Des liaisons en bateau sont également assurées vers l'archipel. La ville compte enfin 760 km de pistes cyclables[15].

Péage urbain

Le , a été instauré de façon permanente un système de péage urbain semblable à celui de Londres. Il comporte 18 points d'entrée et de sortie contrôlés[15]. L'instauration définitive de ce système, expérimenté de janvier à , a fait l'objet d'un référendum consultatif des habitants de Stockholm le . Les objectifs principaux sont de réduire les embouteillages et la pollution générée par le trafic routier. Le réseau de bus a été renforcé à cette occasion.

Économie

Le siège social de plus de 40 % des entreprises suédoises se situe à Stockholm, centre économique et financier de la Suède. Stockholm possède quelques entreprises de haute technologie, comme Ericsson, Electrolux ou AstraZeneca. Le district de Kista est un des centres européens les plus dynamiques pour les technologies de l'information et de la communication.

Le tourisme est devenu depuis quelques années une activité très importante pour la ville de Stockholm avec sept millions de visiteurs par an.

Selon le World Knowledge Competitiveness Index 2008, la ville de Stockholm, classée sixième, est la seule région européenne figurant parmi les dix plus grandes économies de la connaissance au monde, à côté de 8 villes américaines et Tokyo[16].

Enseignement

L'institut royal de technologie.

Stockholm possède 16 grandes écoles et universités, dont l'école de Commerce de Stockholm, le Karolinska Institut, l'université de Stockholm et l'institut royal de technologie. Qui plus est, leur nombre est en expansion, comme le montre la création de l'université de Södertörn, en banlieue sud (Flemingsberg).

Des académies royales sont également situées à Stockholm, comme l'académie royale des sciences de Suède et l'académie suédoise qui entre autres distribuent tous les ans les prix Nobel.

Déchets, bilan carbone et énergie

73 % des déchets ménagers sont incinérés avec production d'énergie, 25 % sont recyclés, 1,5 % sont compostés. 70 % des habitants sont raccordés au réseau de chauffage dont la chaleur provient des usines et de l'incinération des déchets[15].

En 1990, chaque habitant émettait en moyenne 5,3 tonnes de CO2 par an. En 2005, ce ratio était de 4. L'objectif est de passer à 3 tonnes par habitant et par an en 2015[15].

Personnages célèbres

Les personnages suivants sont nés à Stockholm :

Les personnalités qui y sont décédées :

Notes et références

  1. « http://www.statistikdatabasen.scb.se/pxweb/sv/ssd/START__MI__MI0810__MI0810A/LandarealTatort/table/tableViewLayout1/?rxid=38141df2-8072-452c-b474-76ce5d70123a/ »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)(sv) [1]
  2. Dictionnaire des noms de lieux – Louis Deroy et Marianne Mulon (Le Robert, 1994) (ISBN 285036195X)
  3. Stockholm – le « Top 10 », sur le Guide officiel de Stockholm
  4. Stockholm, europevoyage
  5. Sverker Hellström, « Temperaturrekord i Stockholm och Uppsala », sur smhi.se, SMHI - Sveriges Meteorologiska och Hydrologiska Institut, (consulté le ).
  6. « http://data.smhi.se/met/climate/time_series/day/temperature/SMHI_day_temperature_clim_9720.txt »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  7. (en) C. Dutheil, H. E. M. Meier, M. Gröger et F. Börgel, « Understanding past and future sea surface temperature trends in the Baltic Sea », Climate Dynamics, vol. 58, no 11,‎ , p. 3021–3039 (ISSN 1432-0894, DOI 10.1007/s00382-021-06084-1, lire en ligne, consulté le )
  8. (en) « Global Street Style Report: Mapping Out the 15 Coolest Neighborhoods in the World », sur Vogue (consulté le )
  9. "La Suède en tête dans le tourisme durable" par Hugo Messinale 12/07/2021 [2]
  10. "Les 20 villes d'Europe les plus vertes en 2022" par Chloé Gurdjian le 20 octobre 2021 dans Géo Magazine [3]
  11. "Tourisme durable : Quelles sont les 20 villes vertes européennes en 2022 ?", dans Forbes le 5 novembre 2021 [4]
  12. Boris Egorov, « Pourquoi les Soviétiques ont-ils bombardé Stockholm en 1944? », sur rbth.com (consulté le ).
  13. (fr) Conférence de Stockholm (Thierry Picquet)
  14. (en) « European Capitals of Sport List », sur European Capitals of Sport Association (consulté le )
  15. Fabienne Nedey, Stockholm pilote une flotte de transports propres, La gazette des communes, no 46, , p. 40 et 42
  16. (en) Center for International Competitiveness, « World Knowledge Competitiveness Index 2008 », sur cforic.org (consulté le ) : « Note: Cette étude s'appuyant sur des données de 2008, n'a pas été reconduite. »

Voir aussi

Blockhusudden, pointe est de l'île de Djurgården.

Articles connexes

  • Villes de Suède
  • Ville de Stockholm
  • Grand Stockholm
  • Hôtel de ville de Stockholm
  • Palais royal de Stockholm
  • Storkyrkan
  • Église de Riddarholmen
  • Église allemande (Stockholm)
  • Palais Stenbockska
  • Sergels torg
  • Djurgården
  • (378) Holmia, astéroïde nommé d'après le nom latin de la ville

Liens externes

Médias utilisés sur cette page

Logo disambig.svg
Auteur/Créateur: Manjiro5, Licence: CC0
Icône des homonymies sur Wikipédia francophone
Sweden LCC relief location map.jpg
Auteur/Créateur: Silverkey (Mickaël Delcey), Licence: CC BY-SA 4.0
Sweden topographic map with Lambert conformal conic projection
  • projection parameters : lon_0=15 lat_1=55 lat_2=70 lat_0=62.5
  • map limits: minx=-293328.424 maxx=431222.998 miny=-819642.953 maxy=775613.165
  • approximate projection formula
    • x=1588.925/(tan(0.785398+{{{2}}}*0.0087266))^0.8896*sin(0.0155265*({{{3}}}−15))+40.5031
    • y=720.67724/(tan(0.785398+{{{2}}}*0.0087266))^0.8896*cos(0.0155265*({{{3}}}−15))−157.39943
Sweden LCC location map.jpg
Auteur/Créateur: Silverkey (Mickaël Delcey), Licence: CC BY-SA 4.0
Sweden location map with Lambert conformal conic projection
  • projection parameters : lon_0=15 lat_1=55 lat_2=70 lat_0=62.5
  • map limits: minx=-293328.424 maxx=431222.998 miny=-819642.953 maxy=775613.165
  • approximate projection formula
    • x=1588.925/(tan(0.785398+{{{2}}}*0.0087266))^0.8896*sin(0.0155265*({{{3}}}−15))+40.5031
    • y=720.67724/(tan(0.785398+{{{2}}}*0.0087266))^0.8896*cos(0.0155265*({{{3}}}−15))−157.39943
Flag of Finland.svg
Drapeau de la Finlande
Flag of Iran.svg
Drapeau d'Iran. Le drapeau tricolore fut introduit en 1906, mais après la révolution islamique de 1979 les mots Arabes 'Allahu akbar' ('Dieu est grand'), écrit dans l'écriture coufique du Coran et répétés 22 fois, furent ajoutés aux bandes rouges et vertes où elles joignent la bande blanche centrale.
Flag of Chile.svg
Il est facile de mettre un cadre autour de cette image d'un drapeau
Flag of Europe.svg
Le Drapeau européen est le symbole non seulement de l’Union européenne, mais aussi de l’unité et de l’identité de l’Europe dans un sens plus large, puisqu'il a d'abord été le drapeau du Conseil de l'Europe. Le cercle d'étoiles dorées représente la solidarité et l’harmonie entre les peuples d’Europe. Le nombre d'étoiles n’est pas lié au nombre d’États membres. Les créateurs du drapeau, Paul M.G Lévy et Arsène Heitz, voulaient représenter la couronne de 12 étoiles de la Vierge Marie de la rue du Bac à Paris. Ainsi, le drapeau reste le même, indépendamment des élargissements du Conseil de l'Europe (actuellement 46 membres) ou de l'Union européenne (actuellement 27 membres).
Flag of Greece.svg
Drapeau de la Grèce (depuis 1978) et insigne naval de la Grèce (depuis 1828)
Flag of Ireland.svg
La partie verte du drapeau représente la majorité catholique de l'île, la partie orange représente la minorité protestante tandis que le blanc central représente la paix et l'harmonie entre ces deux communautés.
Flag of Portugal.svg
Flag of Portugal, created by Columbano Bordalo Pinheiro (1857-1929), officially adopted by Portuguese government in June 30th 1911 (in use since about November 1910). Color shades matching the RGB values officially reccomended here. (PMS values should be used for direct ink or textile; CMYK for 4-color offset printing on paper; this is an image for screen display, RGB should be used.)
Flag of Croatia.svg
Il est facile de mettre un cadre autour de cette image d'un drapeau
Olympic rings without rims.svg
Logo des Jeux Olympiques avec ses cinq cerceaux bleu, jaune, noir, vert et rouge.
Stockholm vapen.svg
Auteur/Créateur: Marmelad
, Licence: CC BY-SA 2.5
This coat of arms was drawn based on its blazon which – being a written description – is free from copyright. Any illustration conforming with the blazon of the arms is considered to be heraldically correct. Thus several different artistic interpretations of the same coat of arms can exist. The design officially used by the armiger is likely protected by copyright, in which case it cannot be used here.
Individual representations of a coat of arms, drawn from a blazon, may have a copyright belonging to the artist, but are not necessarily derivative works.
Stockholm county 3000-BC.png
The Stockholm area, around 3000 years BC (5 000 BP). The map shows post-glacial rebound and shoreline displacement in comparison with present-day Stockholm county. The extent of land at the time (yellow) was smaller than today, with water (blue tones) covering areas that are above the shoreline today. Present-day shorelines, county and municipality borders shown for comparison.
Stockholm.jpg
Auteur/Créateur: Holger.Ellgaard (image 1-5), Abhijeet Vardhan (image 6), Licence: CC BY-SA 3.0
Kollage för STOCKHOLM
Vasabron Vasa bridge Stockholm 2016 01.jpg
(c) Julian Herzog, CC BY 4.0
Vasabron (Vasa bridge) across the Norrström in Stockholm, with Stockholms Stadshuset (city hall) in the background.
Nobel Museet.jpg
Auteur/Créateur: Tvabdou, Licence: CC BY-SA 3.0
Le musée Nobel (Nobel Museet) à Stockholm (Suède)
View towards Södermalm and Gamla Stan (Carl Curman).jpg
View towards Södermalm and Gamla Stan in Stockholm, photograph by Carl Curman. From Curman's collection in the archives of the Swedish National Heritage Board (Riksantikvarieämbetet).
Blockhusudden February 2013 03.jpg
Auteur/Créateur: Arild Vågen, Licence: CC BY-SA 3.0
Blockhusudden.
UK1934.jpg
26. Esperanto-Weltkongress, Stockholm 1934. Massenfoto der Teilnehmer vor dem Rathaus. Bildseitige Kurzbeschreibung
Street in Gamla Stan, Stockholm.jpg
Auteur/Créateur: Nick Lott (Nicklott 19:07, 20 Apr 2005 (UTC)), Licence: CC BY 2.0
Street in Gamla Stan, Stockholm, Sweden
Silja Line, Lidingö ( 1090853).jpg
Auteur/Créateur: Matti Blume, Licence: CC BY-SA 4.0
Ferries in Stockholm's Värtahamnen
Stockholm boroughs 1998-2006.svg
Auteur/Créateur: Alex Nordstrom, Jniemenmaa, Licence: CC BY-SA 2.5
The boroughs (stadsdelsområden) of the municipality of Stockholm, Sweden with the borders used between 1998 and 2006.
Stockh 1930 3.jpg
Auteur/Créateur: Svensk Form, Licence: CC-BY-SA-3.0
Stockholmsutställningen 1930
Locatie Oostzee.PNG
Oostzee / Baltic Sea / 波罗的海
Entrée principale du Kulturhuset.jpg
Auteur/Créateur: Tvabdou, Licence: CC BY-SA 3.0
La photo de l'entrée de la maison de la culture (Kulturhuset) à Stockholm, en Suède .
Stockholm.png
(c) Nerezza, CC-BY-SA-3.0
Évolution démographique de Stockholm
Stockholm län vapen.svg
Auteur/Créateur: Lokal_Profil
, Licence: CC BY-SA 2.5
This coat of arms was drawn based on its blazon which – being a written description – is free from copyright. Any illustration conforming with the blazon of the arms is considered to be heraldically correct. Thus several different artistic interpretations of the same coat of arms can exist. The design officially used by the armiger is likely protected by copyright, in which case it cannot be used here.
Individual representations of a coat of arms, drawn from a blazon, may have a copyright belonging to the artist, but are not necessarily derivative works.
Skeppsbrokajen Gamla Stan from Skeppsholmen Stockholm 2016 01.jpg
(c) Julian Herzog, CC BY 4.0
Skeppsbrokajen in Stockholm as seen from Skeppsholmen, Stadsholmen (Gamla Stan) behind it.
Emelie January 2017 01.jpg
Auteur/Créateur: Arild Vågen, Licence: CC BY-SA 4.0
The commuter ferry Emelie arriving in Henriksdalshamnen, Stockholm. In the background, Norra Hammarbyhamnen (Södermalm).
Stockholms subway at Söderström-Slussen.jpg
Auteur/Créateur: Jordgubbe, Licence: CC BY-SA 2.0
Stockholm Subway at Söderström and Slussen, Stockholm, Sweden.