1808

Chronologies
Description de cette image, également commentée ci-après
Le (Dos de Mayo ) : la charge des Mamelouks, de Francisco Goya.
Années :
1805 1806 1807  1808  1809 1810 1811
Décennies :
1770 1780 1790  1800  1810 1820 1830
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Chemins de fer Droit Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Santé et médecine Science Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Julien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 1808 du calendrier grégorien.

Événements

  • 12 mars : les Peuls d’Usman dan Fodio envahissent le Bornou et prennent la capitale Ngazargamu[4]. Ils sont chassés en 1810 par le religieux Mohamed El-Kanemi (en) qui rétablit son parent, Ahmed, roi du Bornou, sur son trône à Gasr Eggomo (Ngazargamu).
28 juillet : Mahmud II, sultan ottoman.
  • 28 juillet, Constantinople : le pacha de Routschouck Mustapha Beiraktar, qui assiège le palais de Topkapı, exige du sultan ottoman Mustafa IV qu’il délivre son cousin Sélim III pour le rétablir sur le trône. Mais Mustafa IV fait mettre à mort son prisonnier. Il est déposé et Mustapha Beiraktar place sur le trône son frère Mahmud II (fin de règne en 1839). Mustapha Beiraktar devient son grand vizir[5]. Mahmud II remet à l’ordre du jour le programme de réforme de l’empire.
  • 3 octobre : Usman dan Fodio s’empare d’Alkalawa, la capitale du Gober[4].
  • 4 octobre : les Britanniques cherchent à nouer des relations commerciales avec le Japon. La frégate HMS Phaeton entre en force dans le port de Nagasaki mais est refoulée[6].
  • décembre : éruption de 1808, à une localisation inconnue.
  • Le Royaume-Uni entretient une escadre au large des côtes de l’Afrique occidentale afin de lutter contre la traite des Noirs, le "squadron"[9]. De deux navires en 1808, elle atteint un maximum de 30 au milieu du siècle. Les patrouilles navales interceptent les convois d’esclaves en partance pour l’Amérique. Dès 1815, 6 000 esclaves sont ramenés dans la colonie britannique de Sierra Leone[10], où ils se joignent aux esclaves affranchis astreints à la culture du coton, et du café par une compagnie commerciale britannique.


Amérique

Allégorie montrant l'arrivée du prince Jean et de sa famille au Brésil.
  • 21 janvier, Brésil : le roi Jean VI de Portugal arrive à Bahia avec une flotte de 20 navires transportant de 10 000 à 15 000 personnes[12].
  • 28 janvier : décret d'ouverture des ports brésiliens aux nations amies[13]. À Bahia, sur le conseil de l’économiste José da Silva Lisboa, futur vicomte de Cairu, le roi ouvre le Brésil au commerce extérieur[14].
  • 8 mars : le roi Jean VI de Portugal arrive à Rio de Janeiro[12]. Son arrivée déchaîne l’enthousiasme. Le roi abolit le régime du monopole et proclame la liberté industrielle (1er avril[13]). Il dote Rio d’institution scientifiques et artistiques : École de médecine et de chirurgie, Lycée des Arts, Bibliothèque royale (1810), Imprimerie royale (), Observatoire astronomique, académie militaire (1810), archives militaire avec une cartothèque[14].
  • 10 mars : organisation du gouvernement à Rio ; le comte dos Arcos (ancien vice-roi), le comte de Barca (diplomate), Rodrigo de Sousa Coutinho, comte de Linhares, ministre des affaires étrangères[15].
  • 17 mars : Soulèvement d'Aranjuez en Nouvelle-Espagne
  • 28 mai, Canada : début de l'expédition de Simon Fraser vers le Pacifique par la rivière qui porte son nom[16].
  • 8 septembre : William Short est nommé ambassadeur en Russie[17]. Établissement de relations diplomatiques entre la Russie et les États-Unis.
  • 15 septembre : le vice-roi de Nouvelle-Espagne (Mexique) José de Iturrigaray est déposé par les royalistes originaires de la métropole, qui se réclament de la junte d’Espagne, opposés aux créoles qui réclament l’indépendance[18].


  • Début des guerres d'indépendance dans les Amériques centrale et du Sud (fin en 1825)[20].

Europe

Situation stratégique en Europe
21 février : début de la Guerre de Finlande. Toile d’Albert Edelfelt, 1874.
  • 11 mai : les ports pontificaux des Marches et Ancône sont attribués au royaume d'Italie[26].
  • 16 mai : bataille d'Alvøen[27].
  • 19 mai : rejet d'un projet de loi sur le salaire minimum au Royaume-Uni[28] ; des troubles sociaux éclatent à Manchester et dans le Lancashire à la suite de la hausse des prix (mai-juin)[29]. Face à la crise, l’opinion britannique commence à demander la paix. Des pétitions circulent. Le gouvernement résiste à la pression et l’agitation retombe, faute d’encadrement (prison ou exil des radicaux depuis la grande répression de 1798-1799).
  • 24 mai : les duchés de Parme et de Plaisance et la Toscane sont réunis à l’Empire français[30].
  • 2 août : victoire russe sur la Suède à la bataille de Sandöström[32].
  • 8 août : en Russie, Mikhail Speransky est chargé de mener à bien les travaux de la Commission de codification des lois[33].
  • 8 septembre : convention fixant la dette de la Prusse à cent quarante millions de thalers ; Napoléon retire ses troupes de Prusse à l’exception des forteresses de Glogau, de Küstrin et de Stettin, occupées jusqu’au versement du solde des contributions de guerre[34] (plus de 245 millions de thalers avec l’indemnité, soit près d’un milliard de francs entre 1806 et 1808[35]).
  • 27 septembre-14 octobre : entrevue d'Erfurt entre Napoléon Ier et Alexandre Ier de Russie. Une convention est signée le 12 octobre[36]. Napoléon n’obtient pas le soutien qu’il espérait. Ce traité permet en fait le renouvellement de l’alliance franco-russe - conclue à Tilsit -, mais marque un refroidissement des relations diplomatiques. Alexandre Ier ne veut pas d’une guerre contre l’Autriche. Il promet tout juste d’intervenir si l’Autriche déclare la guerre.
  • 5 novembre : clôture de la diète de Presbourg. Dernière levée de troupes selon le système de l’insurrection nobiliaire en Hongrie[38]. Les armées hongroises engagées dans les guerres napoléoniennes atteignent jusqu’à 35 régiments, soit plus de 115 000 hommes.
  • 18 novembre : définition d'un statut des villes en Prusse dont les conseils municipaux seront élus par les bourgeois résidents[39].
  • 24 novembre : Napoléon, apprenant que le ministre prussien Stein préparait une revanche contre les Français, exige sa démission et fait confisquer ses biens. Stein s’enfuit en Autriche[34]. Altenstein et Dohna prennent la tête du ministère (fin le )[40].

Péninsule Ibérique

  • Janvier : Napoléon fait occuper le Pays-Basque et la Catalogne[41].
  • 18 mars : conjuration d’Aranjuez ; émeute populaire contre le favori Godoy, sans doute fomentée par le prince des Asturies. Charles IV d'Espagne, effrayé, se réfugie auprès de Murat, qui commande les troupes françaises, puis abdique en faveur de son fils, qui prend le 19 mars le nom de Ferdinand VII[42]. Les autorités françaises contestent sa légitimité : Napoléon, arrivé à Bayonne, propose son arbitrage.
  • 19 avril : Ferdinand VII, escorté par Savary se rend à Bayonne. Napoléon lui propose la Toscane le lendemain[41].
  • 30 avril : entrevue de Bayonne[42]. À l’issue d’une sordide querelle, Ferdinand restitue la couronne à son père, puis part en captivité à Valençay (10 mai). Charles IV est contraint par Napoléon de lui remettre la couronne (il mourra en Italie). L’empereur la donne à son frère aîné Joseph (6 juin), roi de Naples, décision approuvée par une assemblée de notables espagnols réunie à Bayonne (7 juillet)[41]. Les colonies refusent de le reconnaître, ce qui aboutit à une autonomie de fait.
  • 2 mai : insurrection du Dos de Mayo[41] et début de la guerre de résistance espagnole (fin en 1814), provoquée par le mécontentement de la population espagnole après l'invasion de l'Espagne par les armées de Napoléon et l'installation de son frère Joseph comme roi. Le peuple de Madrid exaspéré par les troupes de Murat, se révolte aux cris de « Mort aux Français ». L’affrontement fait 200 morts français pour 500 à 1 000 espagnols, en tenant compte de la sanglante répression du 3 mai (Tres de Mayo, de Goya).
  • 24-30 mai : le soulèvement est général, animé par le clergé et la noblesse espagnole. Il se manifeste par une guerre d’escarmouche menée par des paysans. Une junte insurrectionnelle se substitue dans chaque province aux autorités (à Oviedo le 25 mai)[43]. Fin juin, les juntes prennent contact avec le Royaume-Uni, qui leur accorde subsides et conseillers militaires.
  • Mai : Napoléon Ier reçoit à Bayonne une délégation de « ses » sujets Portugais. Il tient à leur égard des propos blessants (« Je ne sais ce que je vais faire de vous… Êtes-vous un peuple ?… Voulez-vous être espagnols ? »)[44].
  • 25 septembre : les juntes provinciales, ralliées par une partie de l’armée régulière espagnole, se réunissent en une junte nationale[55].
  • 2 décembre : décrets de Chamartin. Napoléon abolit les droits féodaux, supprime le tribunal de l’Inquisition, sécularise et met en vente les biens des monastères[60]. Les juntes proposant un régime constitutionnel et libéral, les décrets de Chamartin n’ont pratiquement aucun effet sur le peuple.
4 décembre : reddition de Madrid. Toile de Antoine-Jean Gros.

Naissances en 1808

Décès en 1808

Notes et références

  1. Revue contemporaine, vol. 52, Bureaux de la Revue Contemporaine, (présentation en ligne)
  2. Giulia Bonacci, Exodus ! : l'histoire du retour des Rastafariens en Éthiopie, Paris, Éditions L'Harmattan, , 537 p. (ISBN 978-2-296-12888-0, présentation en ligne)
  3. Terry Gourvish et Richard G. Wilson, The Dynamics of the Modern Brewing Industry, Routledge, , 312 p. (ISBN 978-0-203-44069-8, présentation en ligne)
  4. Djibo Hamani, L'Adar précolonial (République du Niger) : Contribution à l'étude de l'histoire des états Hausa, Éditions L'Harmattan, , 272 p. (ISBN 978-2-296-14317-3, présentation en ligne)
  5. Jean Chrétien Ferdinand Hoefer, Nouvelle biographie générale, vol. 38, Paris, Firmin Didot frères, (présentation en ligne)
  6. Chōzō Mutō, A short history of Anglo-Japanese relations, The Hokuseido press, (présentation en ligne)
  7. Alan Palmer, The Decline and Fall of the Ottoman Empire, Faber & Faber, , 332 p. (ISBN 978-0-571-27908-1, présentation en ligne)
  8. Présences françaises outre-mer, XVIe – XXIe siècles, Paris, Karthala Éditions, 118 p. (ISBN 978-2-8111-0737-6, présentation en ligne)
  9. Junius P. Rodriguez, The Historical encyclopedia of world slavery, vol. 1, ABC-CLIO, , 805 p. (ISBN 978-0-87436-885-7, présentation en ligne)
  10. Katrina Manson et James Knight, Sierra Leone, Bradt Travel Guides, , 352 p. (ISBN 978-1-84162-412-9, présentation en ligne)
  11. Henry Wheaton, Histoire des progrès du droit des gens en Europe et en Amérique depuis la paix de Westphalie jusqu'à nos jours, vol. 2, F. A. Brockhaus, (présentation en ligne)
  12. Histoire de Jean VI, roi de portugal, Paris, Ponthieu, (présentation en ligne)
  13. Armelle Enders, Nouvelle histoire du Brésil, Paris, Éditions Chandeigne, , 286 p. (ISBN 978-2-915540-34-5, présentation en ligne)
  14. Frédéric Mauro, Histoire du Brésil, Editions Chandeigne, (présentation en ligne)
  15. Max Fleiuss, Apostilas de história do Brasil, Livraria do globo, (présentation en ligne)
  16. Germaine Warkentin, Canadian Exploration Literature : An Anthology, Dundurn, , 600 p. (ISBN 978-1-4597-2108-1, présentation en ligne)
  17. Elmer Plischke, U.S. Department of State : A Reference History, Greenwood Publishing Group, , 763 p. (ISBN 978-0-313-29126-5, présentation en ligne)
  18. Brian Hamnett, Historia de México, Ediciones AKAL, , 368 p. (ISBN 978-84-8323-118-0, présentation en ligne)
  19. Alain Yacou, Saint-Domingue espagnol et la révolution nègre d'Haïti : 1790-1822, Paris/Pointe-à-Pitre/CERC, Karthala Éditions, , 683 p. (ISBN 978-2-84586-852-6, présentation en ligne)
  20. Laurent Carroué, Didier Collet et Claude Ruiz, Les Amériques, Rosny-sous-Bois, Editions Bréal, , 302 p. (ISBN 978-2-7495-0530-5, présentation en ligne)
  21. Marie-Pierre Rey, Alexandre Ier, Éditions Flammarion, , 595 p. (ISBN 978-2-08-123575-5, présentation en ligne)
  22. Jean-Paul Bertaud, Le Consulat et l'Empire : 1799-1815, Armand Colin, , 224 p. (ISBN 978-2-200-27389-7, présentation en ligne)
  23. Les Iles Aland en mer Baltique : Héritage et actualité d'un régime original, Éditions L'Harmattan, , 282 p. (ISBN 978-2-296-24977-6, présentation en ligne)
  24. Biographie des hommes vivants, Michaud, (présentation en ligne)
  25. Bernard Sarrans, Histoire de Bernadotte, vol. 1, Paris, Imprimeur réunis, (présentation en ligne)
  26. Karl von Martens, Friedrich Saalfeld, Friedrich Wilhelm August Murhard, Nouveau recueil de traités d'alliance, de paix, de trêves..., vol. 1, Gottingue, Dieterich, (présentation en ligne)
  27. Knut Mykland, Norges historie : Mykland, K. Kampen om Norge 1784-1814, vol. 9, J. W. Cappelen, , 476 p. (ISBN 978-82-02-03438-2, présentation en ligne)
  28. Denis Gray, Spencer Perceval : The Evangelical Prime Minister, 1762-1812, Manchester University Press, (présentation en ligne)
  29. Jean Tulard, Napoléon : Ou le mythe du sauveur, Fayard, , 524 p. (ISBN 978-2-213-64796-8, présentation en ligne)
  30. Jean-Louis Masson, Provinces, départements, régions : l'organisation administrative de la France d'hier à demain, Fernand Lanore, , 698 p. (ISBN 978-2-85157-003-1, présentation en ligne)
  31. Michel Levasseur, Des princes français, rois de Sicile, rois de Naples, Société des Écrivains, (ISBN 978-2-7483-7767-5, présentation en ligne)
  32. Paul van Suchtelen, Kriget emellan Sverige och Ryssland Aren 1808 och 1809., Stockholm, Thomson, (présentation en ligne)
  33. Victor Leontovitsch, The History of Liberalism in Russia, University of Pittsburgh Pre, , 392 p. (ISBN 978-0-8229-7791-9, présentation en ligne)
  34. Jean-Paul Bled, op. cit, p. 193.
  35. Karl Hillebrand, La Prusse contemporaine et ses institutions, G. Ballière, (présentation en ligne)
  36. Adolphe Thiers, Histoire de l'Empire, vol. 2, Paris, Lheureux, (présentation en ligne)
  37. Abel Hugo, France militaire, vol. 4, Delloye, (présentation en ligne)
  38. Karl-von Stutterheim, La guerre de l'an 1809 entre l'Autriche et la France, Strauss, (présentation en ligne)
  39. Jean-Paul Bled, Histoire de la Prusse, Fayard, , 486 p. (ISBN 978-2-213-64093-8, présentation en ligne)
  40. Gérard Hertault et Abel Douay, Franc-maçonnerie et sociétés secrètes contre Napoléon : Naissance de la nation allemande, CDE, (ISBN 978-2-36583-070-6, présentation en ligne)
  41. Élisabeth Belmas et Robert Muchembled, Le XVIIIe siècle, 1715-1815, Éditions Bréal, , 357 p. (ISBN 978-2-85394-736-7, présentation en ligne)
  42. Thierry Gallice, Guérilla et contre-guérilla en Catalogne (1808-1813), Éditions L'Harmattan, (ISBN 978-2-296-96268-2, présentation en ligne)
  43. Joseph-Adrien-Félix Lavallée, Espagne, vol. 30, F. Didot, (présentation en ligne)
  44. Amédée Gabourd, Histoire de la révolution et de l'empire, vol. 2, Paris, Victor Lecoffre, (présentation en ligne)
  45. Jean-Philippe Luis, La guerre d'Indépendance espagnole et le libéralisme au XIXe siècle, Madrid, Casa de Velázquez, , 215 p. (ISBN 978-84-96820-57-9, présentation en ligne)
  46. G. Laffaille, Mémoires sur la campagne du corps d'armée des Pyrénées-Orientales, commandé par le général Duhesme, en 1808, Anselin et Pochard, successeurs de Magimel, (présentation en ligne)
  47. Jacques Marquet de Norvins, Histoire de Napoléon, vol. 2, Au Bureau des publications illustrées, (présentation en ligne)
  48. Revue britannique, Dondey-Dupré, père et fils, (présentation en ligne)
  49. Jean-Joël Bregeon, Napoléon et la guerre d'Espagne : 1808 - 1814, EDI8 - PLON, , 358 p. (ISBN 978-2-262-04348-3, présentation en ligne)
  50. Ataíde Oliveira, Monografia do concelho de Olhão, vol. 5, Algarve em Foco Editora, (présentation en ligne)
  51. Philippe le Bas, L'Univers : histoire et description de tous les peuples. France, vol. 1, Paris, F. Didot fréres, (présentation en ligne)
  52. Claude Merle, Dictionnaire des grandes batailles dans le monde européen : DANS LE MONDE EUROPÉEN, Éditions Flammarion, , 642 p. (ISBN 978-2-7564-0369-4, présentation en ligne)
  53. John Bigland, Histoire d'Espagne depuis la plus ancienne époque jusqu’à la fin de l’année 1809, vol. 2, Firmin Didot, (présentation en ligne)
  54. Jean-François Labourdette, Histoire du Portugal, Fayard, , 703 p. (ISBN 978-2-213-64010-5, présentation en ligne)
  55. Michel Péronnet, Del Siglo de las Luces a la Santa Alianza, Ediciones AKAL, , 330 p. (ISBN 978-84-7600-513-2, présentation en ligne)
  56. Dictionnaire historique, critique et bibliographique, vol. 27, Chez Ménard et Desenne, Libraires, (présentation en ligne)
  57. Robert Southey, Histoire de la Guerre de la Péninsule sous Napoléon, Dondey-Dupré, (présentation en ligne)
  58. (en) Tony Jaques, Dictionary of battles and sieges : a guide to 8,500 battles from antiquity through the twenty-first century, Westport (Conn.), Greenwood Publishing Group, , 1354 p. (ISBN 978-0-313-33539-6 et 0-313-33536-2, présentation en ligne)
  59. Jean-Claude Lorblanchès, Les soldats de Napoléon en Espagne et au Portugal, 1807-1814, Paris/Budapest/Kinshasa etc., Éditions L'Harmattan, , 539 p. (ISBN 978-2-296-02477-9, présentation en ligne)
  60. Anne Conchon et Frédérique Leferme-Falguière, Le XVIIIe siècle - 1740-1820, Hachette Éducation Technique, , 352 p. (ISBN 978-2-01-181297-1, présentation en ligne)
  61. Ian Fletcher, Fortresses of the Peninsular War 1808-14, Osprey Publishing, , 64 p. (ISBN 978-1-78200-130-0, présentation en ligne)
  62. Nicolas-Jean de Dieu Soult, Campagnes des Généraux Français depuis la révolution de 1789 jusqu'à nos jours : Campagnes de Galice et de Portugal (1809) par le Maréchal Soult, Bureau des Annales Militaires, (présentation en ligne)

Liens externes

Médias utilisés sur cette page

Hannover Gehry-Tower.jpg
(c) Tim Rademacher, Wikimedia Commons, CC-BY-SA-4.0
Gehry Tower in Hanover, Germany
Alessandro Volta présente sa pile électrique à Napoléon en 1801.jpg
Alessandro Volta présente sa pile électrique à Napoléon en 1801
Congreß zu Erfurt im September 1808.jpg
Congreß zu Erfurt im September 1808
Rédition de Madrid 1808.jpg
peinture huile sur toile
Strategic Situation of Europe 1808.jpg
Strategic Situation of Europe, 1808
Orange-Capitulation at Bailen.jpg
General Dupont surrenders his army to the Spanish at Bailén, an event that broke the myth of Napoleonic invincibility.
Sultan Mahmud II.jpg
Sultan Mahmud II started the modernization of Turkey with the Edict of Tanzimat in 1839
A Chegada da Família de dom João VI ao Brasil.jpg
Chegada da Família de dom João VI ao Brasil