SMS Novara

SMS Novara
Image illustrative de l’article SMS Novara
La frégate SMS Novara sur la couverture du Voyage de la frégate autrichienne Novara autour du monde en vingt-et-un volumes (1861-1876).
TypeFrégate
Histoire
A servi dansAustria-Hungary-flag-1869-1914-naval-1786-1869-merchant.svg Marine austro-hongroise
ConstructeurGiuseppe Paresi
Lancement
Statut1898 : démantelée
Équipage
Équipage352 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur50,35 m
Maître-bau13,80 m
Déplacement2 107 tonnes
PropulsionTrois-mâts carré puis mixte voile et vapeur
Caractéristiques militaires
Armement42 canons

La SMS Novara est une frégate de la marine impériale autrichienne, célèbre pour avoir fait le tour du monde entre 1857 et 1859 et pour avoir emmené au Mexique l'archiduc Maximilien et son épouse Charlotte, pour y devenir en empereur et impératrice du Mexique. Elle est reconstruite en 1860-1862 et transformée en frégate à vapeur. Elle prend part à la bataille de Lissa (1866) et elle est démantelée en 1898.

Historique

Service

La Novara après 1862 devant le palais des Doges (tableau de Püttner)

Ce navire est un trois-mâts à six ponts lancé le à l'arsenal de Venise, alors possession autrichienne. Il est baptisé du nom[1] de la ville de Novare en référence à la victoire autrichienne de 1849. La frégate est construite selon les plans de l'architecte naval Giuseppe Paresi et armée de quarante-deux canons, pour un déplacement de 2 107 tonnes. Sa figure de proue est une Victoire de Luigi Rizzotti. La frégate mesure 50,35 mètres de longueur pour 13,80 mètres de largeur.

Son tour du monde[2] en 1857-1859 est un événement majeur pour le Muséum d'histoire naturelle de Vienne qui recueille des milliers de spécimens zoologiques, botaniques et minéralogiques de cette expédition, à laquelle une série de vitrines, avec une maquette du navire, est toujours consacrée.

Expédition

Le navire entreprend le premier tour du monde maritime commandé par l'Empire d'Autriche. L'expédition démarre de Trieste le , passe le Cap de Bonne-Espérance, explore les Seychelles, les côtes indiennes, indonésiennes, philippines et chinoises, puis, via la Micronésie et les îles Salomon, met le cap vers l'Australie et la Nouvelle-Zélande, s'arrête à Tahiti et aux îles Galapagos avant de faire le tour de l'Amérique du Sud et, après quelques escales aux Antilles et aux États-Unis, revenir par Gibraltar le , au bout de deux ans et trois mois. L'équipe comprend alors 352 personnes sous le commandement de Bernhard von Wüllerstorf-Urbair (1816-1883) et comprend 345 officiers et hommes d'équipage auxquels s'ajoute une équipe de sept scientifiques, constituée par l'Académie impériale des sciences de Vienne. Les savants sont dirigés par le géologue Ferdinand von Hochstetter (1829-1884) et le zoologue Georg von Frauenfeld (1807-1873). Le rapport de l'expédition avec des planches en couleur est publié en vingt-et-un volumes (1861-1876) sous le titre Reise der österreichischen Fregatte Novara um die Erde in den Jahren 1857, 1858, 1859 unter den Behelfen des Commodore B. von Wüllkerstorf-Urbair.

Reconstruction

(c) Wolfgang H. Wögerer, Wien, CC BY-SA 3.0
Travaux de reconstruction entre 1861 et 1862 à l'arsenal de San Rocco (Trieste)

L'archiduc Maximilien commande sa reconstruction en 1861-1862. Le navire est allongé à 65,63 mètres pour 13,72 de largeur et comprend une double machinerie à vapeur cylindrique pour un tonnage de 2 497 tonneaux. Sa voilure fait 1 829 m2. Une nouvelle figure de proue est posée en 1862, sculptée par Andreas Gregorich.

La frégate emmène l'archiduc et son épouse à Veracruz en pour y être couronnés empereur et impératrice du Mexique.

Derniers états de service

Le Novara fait partie d'une formation navale commandée par Anton von Petz à bord du SMS Kaiser qui participe avec la IIe division (commandée par l'amiral von Tegetthof) à la bataille de Lissa, le . La frégate ramène en Autriche la dépouille mortelle de l'empereur Maximilien en 1867.

Le navire fait plusieurs traversées de l'Atlantique les années suivantes. Il est désarmé en 1876, sert d'école de marine, puis de casernement à Pola. Il est rayé des listes de service en 1898 et mis au rebut.

Plusieurs tableaux et une seconde maquette de la frégate sont aujourd'hui exposés au Musée d'histoire militaire de Vienne.

Illustrations

Équipe scientifique (1857-1859)

  • Georg von Frauenfeld (1807–1873),
  • Ferdinand von Hochstetter (1829–1884),
  • August von Pelzeln (1825-1891),
  • Ludwig Redtenbacher (1814–1876),
  • Franz Steindachner (1834–1919),
  • Johann Zelebor (1819–1869).
  • Secrétaire et agent commercial: Karl von Scherzer (1821-1903)
  • Illustrateur: Joseph Selleny (1824-1875)

Notes et références

Te Deum à bord du SMS Novara en 1857, gravure de Joseph Selleny
  1. Au départ, la frégate devait s'appeler Minerva
  2. La frégate subit quelques travaux d'amélioration avant le voyage et réduit le nombre de ses canons à trente. Un système moderne de distillation d'eau de mer et des appareils de douche sont installés

Bibliographie

  • (de) Renate Basch-Ritter, Die Weltumseglung der Novara 1857-1859, Akademische Druck- und Verlagsanstalt, Graz 2008, (ISBN 978-3-201-01904-0)
  • (de) Karl Scherzer, Die Weltumseglung der "Novara" 1857–59, Herausgegeben, bearbeitet und kommentiert von Günter Treffer. Molden, Wien u. a. 1973, (ISBN 3-217-00543-0)
  • (de) Friedrich Wallisch, Sein Schiff hieß Novara. Bernhard von Wüllerstorf, Admiral und Minister, Herold, Wien, 1966.
  • (de) G. L. David & Gerd Schilddorfer, Novara – Österreichs Traum von der Weltmacht, Amalthea, Wien, 2010, (ISBN 978-3-85002-705-2)

Voir aussi

  • Expédition austro-hongroise au pôle Nord (1872-74)
  • Expédition du Novara
  • František Běhounek, scientifique et explorateur tchèque, qui écrivit le roman Fregata pluje kolem světa (« Voiles de frégate autour du monde ») sur cette expédition.

Source

Médias utilisés sur cette page

Austria-Hungary-flag-1869-1914-naval-1786-1869-merchant.svg
Merchant Ensign of Austria-Hungary from 1786 until 1869 and Naval and War Ensign of Austria-Hungary from 1786 until 1915 (de jure, de facto until 1918)
Flag of the Habsburg Monarchy.svg

↑ Civil flag or Landesfarben of the Habsburg monarchy (1700-1806)
↑ Merchant ensign of the Habsburg monarchy (from 1730 to 1750)
↑ Flag of the Austrian Empire (1804-1867)
↑ Civil flag used in Cisleithania part of Austria-Hungary (1867-1918)
House colours of the House of Habsburg
Flag of Austria-Hungary 1869-1918.svg
Civil/merchant marine ensign of Austria-Hungary 1869—1918
Flag of Austria-Hungary (1869-1918).svg
Civil/merchant marine ensign of Austria-Hungary 1869—1918
SMS Novara te deum.gif
"Te Deum" Mass on board the Novara, 1857, officiated by Father von Marochini.
SMS Novara (1862) figurehead.jpg
Austrian frigate Novara's figurehead in late 1890s; the ship is already painted in white, therefore out fo service. Aichelburg does not attempt to give any date, in this case.
Josef Püttner - SMS Fregatte Novara (Venice, after 1862).jpg
SMS Frigate Novara in Venice after 1862. Note the funnel between Fore- and Mainmast.
Embarkation of the Body of the late Emperor Maximilian at Vera Cruz, Mexico.jpg
Embarkation of the Body of the late Emperor Maximilian at Vera Cruz, Mexico. Illustration for The Illustrated London News, 11 January 1868.

Page 32 in the ILN

The Austrian frigate Novara (left) at Vera Cruz receiving the body of Emperor Maximillian. The HMS Niger is on the right.
SMS Novara versions 1861 vs 1862 comparison.jpg
(c) Wolfgang H. Wögerer, Wien, CC BY-SA 3.0
Comparison of both versions of Novara's hulls. 1861 version is identical to 1856 refit for circumnavigation. Photographs of the officially called 'refitting' were taken, according Aichelburg, on 1861-11-08 and 1862-04-20, respectively, in San Rocco. From "Novara 1850", just two ribs were kept. Mind, for instance, that there are 3 more gunports, later. Note that the machine newbuilt ship would only be installed after launch.
SMS Novara (1856).jpg
Austrian frigate Novara at the time of her circumnavigation. Mind some former gunports being turned into windows.
SMS Novara 1864 Martinique.jpg
Austrian frigate Novara at Martinique in 1864, with Ferdinand Maximillian and his entourage aboard, en route Santa Cruz, Mexico, where he and his wife were to take on the title of Emperor and Empress of Mexico. Note the Mexican flag on top of the main mast.