L'Oie

L’Oie
L'Oie
La mairie de L’Oie, en .
Blason de L’Oie
Blason
Administration
PaysDrapeau de la France France
RégionPays de la Loire
DépartementVendée
ArrondissementLa Roche-sur-Yon
CommuneEssarts-en-Bocage
IntercommunalitéCommunauté de communes du Pays-de-Saint-Fulgent-les-Essarts
StatutCommune déléguée
Maire délégué
Mandat
Jean-Octave Audrin
2016-2020
Code postal85140
Code commune85165
Démographie
GentiléOyen, Oyenne
Population1 235 hab. (2015)
Densité86 hab./km2
Géographie
Coordonnées46° 47′ 56″ nord, 1° 07′ 41″ ouest
Altitude84 m
Min. 48 m
Max. 110 m
Superficie14,30 km2
Élections
DépartementalesChantonnay
Historique
Date de fusion
Commune(s) d'intégrationEssarts-en-Bocage
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
L’Oie
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
L’Oie
Géolocalisation sur la carte : Vendée
Voir sur la carte topographique de la Vendée
(c) Eric Gaba, Wikimedia Commons user Sting, CC BY-SA 3.0
City locator 15.svg
L’Oie
Géolocalisation sur la carte : Vendée
Voir sur la carte administrative de la Vendée
(c) Eric Gaba, Wikimedia Commons user Sting, CC BY-SA 3.0
City locator 15.svg
L’Oie
Liens
Site webwww.essartsenbocage.fr/mairie-deleguee-de-loie/

L’Oie est une ancienne commune française située dans le département de la Vendée en région Pays-de-la-Loire.

Au , elle devient l’une des quatre communes déléguées des Essarts-en-Bocage.

Géographie

Le territoire municipal de L’Oie s’étend sur 1 430 hectares. L’altitude moyenne de la commune est de 84 mètres, avec des niveaux fluctuant entre 48 et 110 mètres[1],[2].

L'Oie se situe dans le département de la Vendée, à une trentaine de kilomètres de la préfecture La Roche-sur-Yon. Le bourg de L'Oie est traversé par la route départementale 137.

Communes limitrophes

Rose des ventsSaint-FulgentVendrennesRose des vents
Sainte-FlorenceNMouchamps
O    L'Oie    E
S
Sainte-Cécile

Histoire

La commune a été créée par la loi du par démembrement de la commune de Sainte-Florence sous le nom de « Sainte-Florence-de-l'Oie » . Sur les 1 786 habitants que comptait Sainte-Florence, 854 sont devenus Oyens. S

Le , elle devient l’une des quatre communes déléguées des Essarts-en-Bocage[3].

Politique et administration

Liste des maires

Liste des maires successifs
PériodeIdentitéÉtiquetteQualité
Ernest SoulardDVD 
Freddy Carcaud[4]  
Jean-Octave Audrin[5]DVDRetraité
Les données manquantes sont à compléter.

Liste des maires délégués

Liste des maires délégués successifs
PériodeIdentitéÉtiquetteQualité
[3]En coursJean-Octave AudrinDVD 
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages

La commune déléguée est jumelée avec :

Population et société

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1896. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8],[Note 1].

En 2015, la commune comptait 1 235 habitants, en augmentation de 12,07 % par rapport à 2008 (Vendée : 5,39 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
189619011906191119211926193119361946
854877854826749743738738764
195419621968197519821990199920072011
7367417117137528528351 0451 158
2013--------
1 194--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,6 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (25,1 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,5 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,5 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,6 %, 15 à 29 ans = 18,6 %, 30 à 44 ans = 25,9 %, 45 à 59 ans = 18,8 %, plus de 60 ans = 14,1 %) ;
  • 50,5 % de femmes (0 à 14 ans = 22,3 %, 15 à 29 ans = 19,7 %, 30 à 44 ans = 24,8 %, 45 à 59 ans = 16,1 %, plus de 60 ans = 17 %).
Pyramide des âges à L'Oie en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,9 
5,2 
75 à 89 ans
7,0 
8,9 
60 à 74 ans
9,1 
18,8 
45 à 59 ans
16,1 
25,9 
30 à 44 ans
24,8 
18,6 
15 à 29 ans
19,7 
22,6 
0 à 14 ans
22,3 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2007 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
10,6 
14,9 
60 à 74 ans
15,7 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,5 
18,9 
0 à 14 ans
17,4 

Enseignement

Il y a une école maternelle et primaire privée, l'école St Joseph.

Manifestations culturelles et festivités

Un escape game existe sur le territoire de la localité.

Santé

La commune déléguée possède une pharmacie.

Sports

  • Basketball Club de l'Oie (BCO)
  • football : Union Sportive de l'Oie (USO)

Médias

Commerces

La commune déléguée compte une boucherie, un opticien, un bar et un hôtel-restaurant.

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • Vestiges (site notoire) du château de l'Hébergement-Hydreau : porte fortifiée entre deux tours, douves
  • Le monument aux morts des guerres de Vendée au Bois Roland
  • Église Saint-Joseph

Patrimoine culturel

Patrimoine naturel

  • Le plan d'eau de l'Oie

Emblèmes

Héraldique

BlasonBlasonnement :
D'azur à l'oie d'or, becquée et membrée de gueules, adextrée en chef de deux épées d'argent passées en sautoir.

Personnalités liées à la commune

Pour approfondir

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références

  1. « Commune 7624 », Géofla, version 2.1, base de données de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la France métropolitaine, 2015 [lire en ligne].
  2. « L’Oie », Répertoire géographique des communes, fichier de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la Métropole, 2015.
  3. « Essarts en Bocage, un mois avant sa création », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  4. « Freddy Carcaud démissionne de son mandat de maire », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  5. « Jean-Octave Audrin est le nouveau maire », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  6. Le , jumelage des communes de L'Oie et Jars - Ouest-france.fr.
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  11. « Évolution et structure de la population » [PDF], sur insee.fr (consulté le ).
  12. « Résultats du recensement de la population de la Vendée en 2007 » [archive du ], sur insee.fr (consulté le ).

Médias utilisés sur cette page

Logo-Mairie.svg
Auteur/Créateur:

SVG: Kxh

Bitmap(media:Logo-Mairie.png): Liquid_2003, Licence: GPL
Modification de File:Vista-folder home2.png par Liquid_2003
France relief location map.jpg
Auteur/Créateur: Eric Gaba (Sting - fr:Sting), Licence: CC BY-SA 4.0
Carte physique vierge de la France métropolitaine destinée à la géolocalisation.
Échelle : 1:14 816 000 (précision : environ 3,7 km) pour la bathymétrie.
France location map-Regions and departements-2016.svg
Auteur/Créateur: Superbenjamin, Licence: CC BY-SA 4.0
Carte administrative vierge de la France destinée à la géolocalisation, avec régions et départements distingués. Échelle approximative : 1:3 000 000
Brosen windrose-fr.svg
Auteur/Créateur: Delhovlyn et Mitrane, Licence: CC-BY-SA-3.0
Francisation de Image:Brosen windrose.svg. (« W » → « O »)
Vendée department relief location map.jpg
(c) Eric Gaba, Wikimedia Commons user Sting, CC BY-SA 3.0
Carte physique vierge du département de la Vendée, France, telle qu'en février 2011, destinée à la géolocalisation, avec limite distincte des régions, départements et arrondissements.
Mairie de L’Oie (13 septembre 2015, Éduarel).jpg
Auteur/Créateur: Éduarel, Licence: CC BY-SA 3.0
La mairie de L’Oie.
Blason L'Oie.svg
Auteur/Créateur: Chatsam, Licence: CC BY-SA 3.0
blason de la commune de L'Oie, vendée, france : D'azur à l'oie d'or, becquée et membrée de gueules, adextrée en chef de deux épées d'argent passées en sautoir.
City locator 15.svg
Icône de Géolocalisation rouge
Vendée department location map.svg
(c) Eric Gaba, Wikimedia Commons user Sting, CC BY-SA 3.0
Carte administrative vierge du département de la Vendée, France, telle qu'en février 2011, destinée à la géolocalisation, avec limite distincte des régions, départements et arrondissements.