Sultanat de Roum

Sultanat de Roum
(ar) السلاجقة الروم
(fa) سلجوقیان روم
(tr) Anadolu Selçuklu Devleti

10771307

Drapeau
Drapeau fictif du sultanat de Roum dérivé d'Akib Özbek (1969)
Blason
Un aigle à deux têtes des Seldjoukides de Roum dérivé d'un relief du XIIIe siècle, Konya
Description de cette image, également commentée ci-après
Le sultanat de Roum vers 1190.
Informations générales
StatutSultanat
Capitaleİznik (1077-1097)
Konya (1097-1174)
Sivas (1174-1307)
Langue(s)persan
turc
grec
ReligionIslam

Superficie
Superficie 
1243400 000 km2
Histoire et événements
1176Bataille de Myriokephalon
1243Soumission aux Mongols

Entités précédentes :

Le sultanat de Roum (c'est-à-dire du « pays des Romains »; en arabe : السلاجقة الروم, el-Salājiqa el-Rūm ; en persan : سلجوقیان روم, Salcūkiyân-e Rūm ; en turc : Anadolu Selçuklu Devleti, ou, pour les protochronistes, Türkiye Selçuklu Devleti), également connu comme sultanat de Konya ou sultanat d'Icônion, est un sultanat seldjoukide établi de 1077 à 1307 en Anatolie à la suite de la défaite byzantine de Mantzikert (ou victoire turque de Malazgirt).

Le sultanat de Roum et régions alentour (vers 1097)
Sultanat de Roum, Empire de Nicée et Empire latin de Constantinople, vers 1210

Histoire

Le sultanat est établi à la suite d'un accord entre l'Empire byzantin et le chef seldjoukide Süleyman Ier Shah. Son nom se réfère aux « Romains » au sens où on l'entendait aux VIIe et XVe siècles : les anciens sujets de l'Empire romain d'Orient (que l'on nomme en Europe, à partir du XVIe siècle donc a posteriori : « Empire byzantin »). Devenus sujets (dhimmis) des Seldjoukides, ces chrétiens peuvent continuer leur vie et garder leurs propriétés pour peu qu'ils payent une double capitation, le haraç, et qu'ils se conforment aux lois islamiques du sultanat.

Les Seldjoukides prennent pour capitale Nicée (İznik, 1081-1097), qu'ils perdent à la suite de la première croisade, puis Icônion (Konya, 1097-1302). En 1147, Masʿûd Ier remporte une victoire sur les croisés allemands de Conrad III à la bataille de Dorylée. En 1176, le sultan Kılıç Arslan II défait l'Empire byzantin, qui lui cède encore du terrain à la bataille de Myriokephalon. En 1207, le sultan Kay Khusraw Ier s'empare d'Antalya sur la mer Méditerranée, prise au thémarque byzantin local soutenu par le royaume franc de Chypre. En 1212, les Seldjoukides perdent cette ville mais la reconquièrent ainsi que Sinope, sur la mer Noire, prise à l'Empire de Trébizonde en 1214, ce qui leur offre de nouvelles ouvertures maritimes.

Les infrastructures de l’État seldjoukide, héritées des Byzantins et ruinées par deux siècles de guerres, ont grandement besoin de restauration : à Konya, leur capitale, et dans les autres villes d'Anatolie, les sultans font réparer aqueducs, norias, thermes (désormais appelés hammams ou « bains turcs ») et construire des caravansérails et autres édifices (en) (mosquées, médersas...).

La défaite du sultan Kay Khusraw II contre les Mongols conduits par Baïdju à la bataille de Köse Dağ le et les problèmes internes du sultanat après sa mort entraînent un affaiblissement du pouvoir des sultans sur les tribus turkmènes postées aux frontières avec l’Empire byzantin. Ces tribus prennent leur indépendance et créent des beylicats autonomes survivant à la disparition du sultanat en 1307, puis progressivement intégrés dans le plus puissant d’entre eux, le sultanat ottoman.

Souverains

Dirham d'argent d'Kay Khusraw Ier
Un aigle à deux têtes sur un relief trouvé à Konya du XIIIe siècle

Articles connexes

Liens externes

Médias utilisés sur cette page

Logo disambig.svg
Auteur/Créateur: Manjiro5, Licence: CC0
Icône des homonymies sur Wikipédia francophone
Osmanli-nisani.svg
Armoiries ottomanes (1882-1922)
Knights Templar Cross.svg
Emblem of the Military Order of Templars.
Holy Roman Empire crown dsc02909.jpg
Auteur/Créateur: David Monniaux (d · contributions), Licence: CC-BY-SA-3.0
The crown of the Holy Roman Empire in the Vienna Schatzkammer
Ince minare sculpture 1.jpg
Auteur/Créateur: Fabienkhan modified by Ewan ar Born, Licence: CC BY-SA 2.5

A double-headed eagle relief, 13th-century (Seljuk/Ayyubid period) architectural fragment found at Konya (now in Ince Minare Museum). It has also been suggested that the double-headed eagle may have been used as "personal insignia" by sultan Kayqubad I (r. 1220–1237).[1]

This particular design has come to be seen as "symbol of Konya"[2] and is closlely associated with Konya's role as historical Seljuq capital. "The double eagle in the city's coat of arms is a symbol of the Seljuk reign a period crucial for Konya's self-perception until today."[3] A re-drawing of the same design is used as an official emblem by the municipality[4]

An independent redrawing is used in the logo of Selçuk University, Konya, Turkey.
Karamanid Dynasty flag.svg
Fake flag of the ancient Anatolian Turkish Beylik state.
Observe of Kaykhusraw II's silver dirhem.png
Auteur/Créateur: Auteur inconnuUnknown author, Licence: CC BY-SA 4.0
Sultan Giyaseddin Keyhüsrev II, seems to have adopted the lion and sun as his emblem, as it is depicted on his coinage and figures on some of the buildings he erected.[1]
Seljuk Sultanate of Rum 1190 Locator Map.svg
Auteur/Créateur: MapMaster, Licence: CC BY-SA 4.0

A locator map of the w:en:Seljuk Sultanate of Rum, with borders as of 1190. This map also shows locations for the following battles:

Double-headed eagle of the Sultanate of Rum.svg
Auteur/Créateur: Samhanin, Licence: CC0
Double-headed eagle of the Sultanate of Rum
Europe 1097-corrected.jpg
Modified version of William Shepherd's map [1]; motivation: in 1097 the Byzantine Empire had not been completely excluded from entire Anatolia (after Mantzikert, 1071) and the lower Danube was not pagan, even if Pechenegs were Tengrists.
LatinEmpire-fr.svg
Auteur/Créateur:

original work: Varana

derivative works: LatinEmpire, Rowanwindwhistler, GrandEscogriffe, Licence: CC BY-SA 4.0
États successeurs de l'empire byzantin après la quatrième croisade (1204) :

États latins

  Empire latin de Constantinople
  Royaume de Thessalonique
  Seigneurie de Négrepont
  Duché d'Athènes
  Principauté de Achaïe
  Duché de Naxos
  Comté palatin de Céphalonie et Zante

États grecs

  Empire de Nicée
  Rhodes (dynastie Gabalas)
  Empire de Trébizonde
  Despotat d'Épire

Possessions vénitiennes (date d'obtention et le cas échéant de perte)

  République de Venise
Byzantine Calvary cross potent (transparent).png
Auteur/Créateur: Dragovit, Licence: CC BY-SA 4.0
The "Calvary cross potent" standing on a number of steps was minted on solidus coins (also shows without the steps on tremissis coins) by various Byzantine emperors, mainly in the 7th century during the reign of Heraclian dynasty and after. Also similar or identical was used by the Lombard princes in Italy (see here).
Flag of Sultanate of Rum.svg
Auteur/Créateur: Demircan Yiğit Öney, Licence: CC BY-SA 4.0
Fictitious "Flag of the Sultanate of Rum", modified version of a design by Akib Özbek (1969) [In the original design, the bow is arranged so that the arrow lies horizontally]

Flags of the World:

"The alleged flag of the Great Seljuk Empire is blue with a white winged and double-headed silhouette and a black bow and arrow." (Ivan Sache & Thomas Robinson, 4 July 2004)