Portail:Nucléaire

Projet
Pages populaires
Suivi des modifications
Articles manquants
Évaluation
Bistro
Portail du nucléaire

2 446 articles de Wikipédia sont actuellement consacrés au nucléaire.

Champignon atomique sur la ville de Nagasaki.

Le nucléaire désigne l'ensemble des techniques et des industries permettant de produire et d'exploiter l'énergie nucléaire, d'utiliser des rayonnements ionisants, de gérer les déchets radioactifs, ainsi que la radioprotection. L’électronucléaire comprend l'ensemble des technologies permettant de construire, alimenter, faire fonctionner et démanteler des réacteurs nucléaires, le traitement du combustible pour extraire et recycler les matières nucléaires. D'autre part, Le nucléaire médical et industriel désigne des techniques et savoir-faire pour les diagnostics et traitements en médecine nucléaire et dans l'industrie (contrôles d'objets, de soudures, d'épaisseurs, stérilisation...). Le nucléaire militaire inclut enfin les technologies relatives aux armes atomiques, à leur conception, leur production, leur maintenance en état opérationnel et leur démantèlement. La propulsion nucléaire navale est essentiellement militaire, néanmoins quelques navires civils utilisent ce procédé.

Le nucléaire donne lieu à des débats passionnés, d'importants questionnements et espoirs, affrontements et coopérations économiques, politiques et géostratégiques en ce qui concerne l'extraction de l'uranium, la fabrication de combustible nucléaire, la recherche scientifique, la sécurité nucléaire, la lutte contre la prolifération nucléaire, le démantèlement d'installations, etc. Il inspire tout autant des conceptions fantasmagoriques que des productions culturelles profondes qui n'ont cessé d'évoluer depuis ce qu'on appelle parfois l'Âge atomique.

float
float

« Il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé. »

— Albert Einstein

Lumière sur...
modifier
Le physicien Robert Oppenheimer vers 1944-1945.

L’audition de sécurité de J. Robert Oppenheimer (officiellement, « In the Matter of J. Robert Oppenheimer ») se déroule en avril 1954 à la suite d'allégations selon lesquelles le physicien Robert Oppenheimer, conseiller scientifique de la Commission de l'énergie atomique des États-Unis (AEC) et ancien directeur scientifique du Projet Manhattan, est « un espion au service de l'Union soviétique ». En mai 1954, le comité d'audition conclut qu'Oppenheimer n'est plus apte à servir les États-Unis, décision confirmée par l'AEC le 29 juin de la même année.

L'audition est la conséquence d'une longue série de soupçons sur la loyauté du physicien et de ses liens présumés avec le Parti communiste des États-Unis d'Amérique. Les inquiétudes sont exacerbées par des conflits qu'il entretient avec des personnalités du domaine de l'énergie nucléaire aux États-Unis, dont Lewis Strauss, président de l'AEC qui milite pour le secret sur la technologie nucléaire, et le physicien Edward Teller, partisan de la mise au point de la bombe thermonucléaire.

L'audition débute le 12 avril 1954 devant un comité, le Personnel Security Board, puisqu'Oppenheimer refuse de renoncer à son habilitation de sécurité et qu'il conseille l'AEC en vertu d'un contrat qui se termine en juin de cette année-là. Plusieurs scientifiques, militaires et dirigeants témoignent devant le comité, qui décide de ne pas la lui rendre. En effet, même s'il est d'avis que le physicien a fait montre de beaucoup de discrétion sur les secrets nucléaires américains, il juge qu'il représente un « risque pour la sécurité » nationale. Quelques semaines plus tard, l'AEC confirme cette décision, ce qui marque la fin officielle de la relation d'Oppenheimer avec le gouvernement des États-Unis.

Cette audition donne naissance à de nombreuses controverses sur le traitement qu'il a subi, qui serait le reflet de l'ambiance anticommuniste de l'époque aux États-Unis qui est en plein maccarthysme.

  • Lire la suite
Autres articles sélectionnés
Le saviez-vous ?
modifier
  • L'énergie nucléaire contribue très peu au réchauffement climatique. Son empreinte carbone est l'une des plus faible parmi les différentes sources d'énergie.
  • Le conseil régional d'Aquitaine a adopté le 27 juin 2011 une motion contre la construction de tout nouveau réacteur en Aquitaine et à la prolongation du fonctionnement des réacteurs de la Centrale nucléaire du Blayais.
  • Il y a, en janvier 2021, 52 réacteurs électro-nucléaires en construction dans le monde.
  • Depuis 2001 n'est plus exploité aucun gisement d'uranium en France.
  • Les centrales nucléaires de Lemoniz, dans le pays basque espagnol, de Kalkar en Allemagne et de Zwentendorf en Autriche n'ont jamais été mises en service.
  • Suite à un référendum, l'Italie a effectué une sortie du nucléaire civil en 1987.
  • Dans la liste de réacteurs nucléaires de production d'électricité, les États-Unis possèdent le plus grand parc de réacteurs actifs, avec 94 réacteurs, devant la France (56) et la Chine (50).
  • Les retombées de l'explosion de la bombe atomique russe Tsar Bomba - la plus forte explosion nucléaire jamais réalisée - sont utilisées dans les carottages glaciaires comme année de référence pour ensuite remonter le temps.
  • Le Nautilus est le premier sous-marin à propulsion nucléaire (1954). Le Lénine est le premier navire de surface à propulsion nucléaire (1957). L'Enterprise est le premier porte-avions à propulsion nucléaire (1961)
  • En septembre 2013, tous les réacteurs électronucléaires japonais ont été stoppés, suite aux tests de résistance de sûreté provoqués par l'accident nucléaire de Fukushima. Une décision de réouverture partielle a été prise en juillet 2014 par le gouvernement du premier ministre Shinzo Abe. 33 réacteurs ont été remis en service.
  • Le projet MYRRHA a pour but de développer un réacteur permettant la transmutation des déchets nucléaires.
  • Le surgénérateur japonais au sodium Monju, dont la construction a commencé en 1985, a fonctionné seulement 250 jours mais en 2048, une fois démantelé, il aura coûté 11 milliards d'euros, soit 44 millions par jour de fonctionnement répartis sur 63 ans.
  • Les réacteurs nucléaires naturels d'Oklo (Gabon) sont d'anciens petits réacteurs nucléaires naturels dans lesquels des réactions de fission nucléaire se seraient entretenues sans intervention humaine.
  • L'échelle INES est une classification internationale de la gravité des incidents nucléaires, elle comporte 8 niveaux, de 0 à 7.
Sélection d'articles
modifier

Article potentiellement bon ou de qualité Votes en cours

  • Aucun article pour le moment

Intentions de vote

  • Aucun article pour le moment
Image
modifier
African Nuclear Weapon Free Zone Signators.svg
(c) Lokal_Profil, CC BY-SA 2.5

Carte de l'Afrique montrant en vert les signataires du traité de Pelindaba.
Arborescence des catégories
modifier
Énergie nucléaire
Énergie nucléaire par continent
Arme nucléaire
Centrale nucléaire
Énergie de fusion
Énergie nucléaire dans la fiction
Histoire du nucléaire
Matériau nucléaire
Mouvement antinucléaire
Personnalité liée à l'énergie nucléaire
Risque nucléaire
Sécurité nucléaire
Sûreté nucléaire
Utilisation humaine de l'énergie nucléaire

Cliquez sur ► pour développer une catégorie.

Index thématique
modifier
Histoire du nucléaire
  • Course à la bombe (Seconde Guerre mondiale)
  • Projet Manhattan
  • 1945 : Bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki
  • Dissuasion nucléaire pendant la guerre froide
  • 1957 : Catastrophe de Kychtym
  • 1961 : Tsar Bomba
  • 1986 : Catastrophe de Tchernobyl
  • 2011 : Accidents nucléaires de Fukushima
Sur Wikimédia
modifier
Wikimedia-logo.svg

Médias utilisés sur cette page

Americas (orthographic projection).svg
Auteur/Créateur: Martin23230, Licence: CC BY-SA 3.0
Orthographic map of the Americas with national borders added
Africa (orthographic projection).svg
Auteur/Créateur: Martin23230, Licence: CC BY-SA 3.0
Carte orthographique de l'Afrique
Oceania (orthographic projection).svg
Auteur/Créateur: Ch1902, Licence: CC BY-SA 3.0
Orthographic map of the Australasian part of Oceania: Australia, New Guinea, Island Melanesia, and New Zealand, but excluding the Maluccas.
Chernobylreactor 2.JPG
Auteur/Créateur:

Flickr upload bot

, Licence: CC BY 2.0
Reactor 4 in Chernobyl Nuclear plant.
Oppenheimer Los Alamos portrait.jpg
Auteur/Créateur: Los Alamos National Laboratory, Licence: Attribution
Portrait of J. Robert Oppenheimer from Los Alamos.
Fukushima doses 30mars.svg
Auteur/Créateur: Roulex_45, Licence: CC BY-SA 4.0
Carte des mesures aéroportées de débits de doses réalisées par le DoE/NNSA du 30 mars au 3 avril 2011 et reproduites par l'IRSN
Nagasakibomb.jpg
Le champignon atomique sur Nagasaki est monté jusqu'à une altitude de 18 km.
Circle-icons-tripod.svg
Auteur/Créateur: Elegant Themes, Licence: GPL
We’ve designed a 192 piece set of flat icons, and they are all yours, for free! The icons come in two versions: full color and single color, for a total of 384 variations. This download includes .ai, .eps, .pdf, and .png (64px and 128px). Below is the full set in both styles. These icons are completely free and Open Source under the GPL, so feel free to use them in your personal and commercial projects alike. We are on a mission to create the best collection of Open Source graphics on the web, so that the WordPress ecosystem can use and enjoy them alongside the freedoms they have become accustomed to. Stay tuned for more great stuff!
Stylised atom with three Bohr model orbits and stylised nucleus.svg
Auteur/Créateur:

SVG by Indolences.

Recoloring and ironing out some glitches done by Rainer Klute., Licence: CC-BY-SA-3.0
Stylised atom. Blue dots are electrons, red dots are protons and black dots are neutrons.
Circle-icons-magnifyingglass.svg
Auteur/Créateur: Elegant Themes, Licence: GPL
We’ve designed a 192 piece set of flat icons, and they are all yours, for free! The icons come in two versions: full color and single color, for a total of 384 variations. This download includes .ai, .eps, .pdf, and .png (64px and 128px). Below is the full set in both styles. These icons are completely free and Open Source under the GPL, so feel free to use them in your personal and commercial projects alike. We are on a mission to create the best collection of Open Source graphics on the web, so that the WordPress ecosystem can use and enjoy them alongside the freedoms they have become accustomed to. Stay tuned for more great stuff!
Nuclear symbol.svg
Symbole de la radioactivité.
Radioactive.svg
Internationally recognized symbol. Warning sign of Ionizing Radiation.
African Nuclear Weapon Free Zone Signators.svg
(c) Lokal_Profil, CC BY-SA 2.5

Map of the countries ratifying the African Nuclear Weapons Free Zone Treaty.

  Ratifying countries
  Signing countries (African Union and Morocco)
  Other African Union countries