Christian III de Deux-Ponts-Birkenfeld

Christian III de Deux-Ponts-Birkenfeld
Illustration.
Christian III de Deux-Ponts-Birkenfeld par Hyacinthe Rigaud en 1706
Titre
Comte palatin de Deux-Ponts-Birkenfeld
PrédécesseurChristian II de Birkenfeld-Bischweiler
SuccesseurChristian IV de Deux-Ponts-Birkenfeld
Duc du Palatinat-Deux-Ponts
PrédécesseurGustave-Samuel-Léopold de Cleebourg
SuccesseurChristian IV de Deux-Ponts-Birkenfeld
Biographie
DynastieMaison de Wittelsbach
Nom de naissanceChristian III. von Pfalz-Zweibrücken
Date de naissance
Lieu de naissanceFlag of Strasbourg.svg Strasbourg (ville libre)
Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Date de décès
Lieu de décèsDeux-Ponts
Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Blason du Palatinat-Deux-Ponts Palatinat-Deux-Ponts
SépultureÉglise Alexander
PèreChristian II de Birkenfeld-Bischweiler
MèreCatherine-Agathe de Ribeaupierre
FratrieLouise de Birkenfeld-Bischweiler
Madeleine de Birkenfeld-Bischweiler
ConjointCaroline de Nassau-Sarrebruck
EnfantsCaroline de Palatinat-Deux-Ponts-Birkenfeld
Christian IV de Deux-Ponts-Birkenfeld Red crown.png
Frédéric de Deux-Ponts-Birkenfeld Red crown.png
Christine de Deux-Ponts-Birkenfeld
ReligionLutheranisme

Blason

Christian III de Deux-Ponts-Birkenfeld, né le à Strasbourg et décédé le à Deux-Ponts, est comte palatin de Birkenfeld et de Birkenfeld-Bischweiler de 1715 à 1735 ; il est également duc du Palatinat-Deux-Ponts de 1731 à 1735.

Biographie

Christian naît à Strasbourg en 1674 de Christian II de Birkenfeld-Bischweiler et de Catherine-Agathe de Ribeaupierre (von Rappoltstein ; à Ribeauvillé) : il est leur seul fils à atteindre l'âge adulte.

Il commence sa carrière dans les armées françaises en 1697, prend le commandement du Régiment alsacien et s'illustre au siège de Barcelone, à la fin de la guerre de la Ligue d'Augsbourg. En 1699, il hérite de sa mère le comté de Rappoltstein. En 1702 il devient maréchal de camp, et en 1704 il est promu lieutenant général. Il participe avec brio à la bataille d'Audenarde en 1708.

En 1717, à la mort de son père, il abandonne la carrière des armes et prend en mains la gestion de son domaine patrimonial de Deux-Ponts-Birkenfeld, qui n'est qu'une petite partie du comté de Sponheim.

De 1721 à 1722, il fait restaurer l'Église protestante de Bischwiller.

En 1731, le comte palatin Gustave Samuel Léopold de Deux-Ponts meurt sans enfants et Christian III se considère comme l'héritier de ses domaines. Ses parents protestent mais par un traité conclu avec l'électeur palatin Charles III Philippe du Palatinat à Mannheim le , ils acceptent finalement que Christian reçoive le Palatinat-Deux-Ponts. Il meurt en 1735 à Deux-Ponts et il est inhumé dans l'église Saint-Alexandre de la cité.

Union et postérité

Christian III de Deux-Ponts-Birkenfeld épousa en 1714 Caroline de Nassau-Sarrebruck.

Quatre enfants sont issus de cette union :

Grades militaires

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Médias utilisés sur cette page

Banner of the Holy Roman Emperor without haloes (1400-1806).svg
Auteur/Créateur: David Liuzzo, eagle by N3MO (re-uploaded by Dragovit), Licence: CC BY-SA 3.0
Banner of the Holy Roman Empire, double headed eagle without haloes (1400-1806)
Holy Roman Empire Arms-double head.svg
(c) I, N3MO, CC-BY-SA-3.0
Coat of arms of the Holy Roman Empire from ca. 1433

(emperor Sigismund was the first to use the double-headed eagle, but the single-headed eagle continued to see some use well into the 16th century).

The style is loosely based on that of the mid-16th century (cf. e.g. Jacob Kallenberg (1545)), but largely equivalent designs were used in heraldry well into the 19th century.
D'après Jean-Marc Nattier, Portrait de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais (Bibliothèque-musée de la Comédie-Française) -001.jpg
Personne représentée : Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais (1732–1799), dramaturge français