Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande

Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande
United Kingdom of Great Britain and Ireland

 – [N 1]
(121 ans, 11 mois et 5 jours)

Drapeau
Drapeau
Blason
Armoiries
Devise
  • Dieu et mon droit
  • en Écosse:
  • In my defens God me defend
HymneGod Save the King/Queen
Description de cette image, également commentée ci-après
Localisation du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande dans l'Europe de 1921.
Informations générales
StatutMonarchie constitutionnelle
Texte fondamentalConstitution du Royaume-Uni
CapitaleLondres
Langue(s)Anglais, Gallois, Scots, Gaélique écossais et Irlandais
ReligionChristianisme
MonnaieLivre sterling
Histoire et événements
1er janvier 1801Entrée en vigueur de l'Acte d'Union
24 mai 1837Début du règne de la Reine Victoria
1845–1852Grande famine en Irlande : Début des grandes migrations irlandaises vers l'Amérique, le Canada, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et la Grande-Bretagne
22 janvier 1901Fin du règne de la Maison de Hanovre au profit de la Maison de Saxe-Cobourg-Gotha
1917Dégermanisation à cause de la Première Guerre mondiale: la Maison de Saxe-Cobourg-Gotha renommée en Maison de Windsor
7 février 1918Fin des Suffragettes et victoire d'Emmeline Pankhurst: Droit de vote des femmes autorisé
6 décembre 1922Indépendance irlandaise par la création de l'État libre d'Irlande
12 avril 1927Officialisation du changement de nom par le Royal and Parliamentary Titles Act 1927
Roi du Royaume-Uni
(1er) 1760–1820George III
(Der) 1910–1936George V
Premier ministre du Royaume-Uni
(1er) 1783–1801William Pitt
(Der) 1924–1929Stanley Baldwin
Parlement du Royaume-Uni
Chambre hauteChambre des Lords
Chambre basseChambre des communes

Entités précédentes :

  1. Le Royaume-Uni conserve le nom officiel de « Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande » jusqu'au , date à laquelle il devient le « Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord ».

Le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande (en anglais : United Kingdom of Great Britain and Ireland), souvent abrégé en Royaume-Uni, est un ancien État insulaire d'Europe du Nord qui recouvrait l'archipel des îles Britanniques, et qui a existé du au , auquel ont succédé le Royaume-Uni dans sa forme actuelle et l'Irlande. Le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande garde toutefois sa dénomination jusqu'en 1927, date à laquelle il devient le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord.

Le royaume est fondé le [1] par l'union du royaume de Grande-Bretagne (lui-même issu de la fusion des anciens royaumes d'Écosse et d'Angleterre en 1707) et du royaume d'Irlande. La fusion est facilitée par la décision du Parlement d'Irlande exclusivement anglican à Dublin en de mettre fin à son existence par l'acte d'Union. Le gouvernement britannique attribue titres, terres et argent aux parlementaires irlandais, pour récompenser leur unionisme tout récent.

Avec le traité anglo-irlandais de 1921, l'Irlande accède à l'indépendance sous le nom d'État libre d'Irlande le . Néanmoins, l'Irlande du Nord exerce son droit de retrait dès le lendemain et reste au sein du Royaume-Uni.

Histoire

Union de la Grande-Bretagne et de l'Irlande

Carte de 1843 représentant le Royaume-Uni et ses entités constitutives : le royaume d'Angleterre en rouge (y compris la principauté de Galles), le royaume d'Écosse en bleu et le royaume d'Irlande en jaune.

D'après les termes de l'accord, l'Irlande est représentée par 100 membres du Parlement britannique du palais de Westminster. L'émancipation du culte catholique est une partie du marché, malgré tout bloquée par le roi George III, en tant que contrevenant à son serment de couronnement.

Des générations de chefs irlandais font campagne pour l'établissement d'un gouvernement autonome. Daniel O'Connell obtient du gouvernement britannique l'Émancipation catholique en 1829. Cependant, il échoue dans sa tentative de faire abroger l'Acte d'Union. D'autres chefs irlandais, comme Charles Stewart Parnell font campagne pour une formule de gouvernement autonome appelé Home Rule (loi nationale), presque achevée sous le gouvernement de Gladstone, dans les années 1880. Cependant, après l'accession des conservateurs à la majorité, le Parlement rejette cette politique et elle est enterrée aussi longtemps qu'ils sont au pouvoir et plus tard sous David Lloyd George, libérale. Ce report sine die du Home Rule provoque une frustration qui finit par aboutir à une révolte armée et à l'indépendance aux années suivantes la fin de la Première Guerre mondiale, ce qui a apaisé l'appétit de mobiliser des troupes supplémentaires.

En 1919, les parlementaires irlandais délégués à Westminster forment unilatéralement un parlement irlandais indépendant, le Dáil Éireann, doté d'un pouvoir exécutif, le président du Dáil Éireann, poste occupé par Éamon de Valera. La guerre d'indépendance, de 1919 à 1921, aboutit en à la création d'un État irlandais libre formé de 26 des 32 comtés de l'Irlande. Les six comtés restants, nommés Irlande du Nord, restent au sein du Royaume-Uni, qui est renommé en 1927 Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord.

Liste des monarques

  • George III (1801-1820)
  • George IV (1820-1830)
  • Guillaume IV (1830-1837)
  • Victoria (1837-1901)
  • Édouard VII (1901-1910)
  • George V (1910-1922/1927) (mort 1936)

Après que la scission entre le Royaume-Uni et l'Irlande devient effective en 1922, les rois britanniques continuent d'utiliser le titre de roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande jusqu'en 1927. La loi sur les titres royaux et parlementaires de 1927 crée de nouveaux titres pour le souverain britannique, qui est roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, en Grande-Bretagne, et roi d'Irlande du Nord en Irlande du Nord

Notes et références

  1. Philippe Chassaigne, Histoire de l'Angleterre, page 214

Annexes

Médias utilisés sur cette page

Flag of the United Kingdom (3-5).svg
The flag of the United Kingdom (3:5 version). This flag is the Union Flag in the 3:5 ratio exclusively used on land. At sea, the correct ratio is 1:2.
Flag of Ireland.svg
La partie verte du drapeau représente la majorité catholique de l'île, la partie orange représente la minorité protestante tandis que le blanc central représente la paix et l'harmonie entre ces deux communautés.
Blank Ireland.svg
Auteur/Créateur: User:Angr, Licence: CC-BY-SA-3.0
Blank map of Ireland
Concorde on Bristol.jpg
The last ever flight of any Concorde, 26th November 2003. The aircraft (G-BOAF) is overflying Filton airfield at two thousand feet to take a wide circle over the Bristol area before the final landing on the Filton (Bristol) runway from which she first flew in 1979, and from which the first British Concorde flew in 1969.
Coat of arms of the United Kingdom (1837-1952).svg
Auteur/Créateur: Sodacan, Licence: CC BY-SA 3.0

Coat of Arms of the United Kingdom from 1837 to 1952 used by Queen Victoria, King Edward VII, George V, Edward VIII and George VI.


Quarterly, First and Fourth Gules three lions passant guardant in pale Or armed and langued Azure (for England), Second quarter Or a lion rampant within a double tressure flory counter-flory Gules (for Scotland), Third quarter Azure a harp Or stringed Argent (for Ireland), the whole surrounded by the Garter; for a Crest, upon the Royal helm the imperial crown Proper, thereon a lion statant guardant Or imperially crowned Proper; Mantling Or and ermine; for Supporters, dexter a lion rampant guardant Or crowned as the Crest, sinister a unicorn Argent armed, crined and unguled Proper, gorged with a coronet Or composed of crosses patée and fleurs de lys a chain affixed thereto passing between the forelegs and reflexed over the back also Or; Motto 'Dieu et mon Droit' in the compartment below the shield, with the Union rose, shamrock and thistle engrafted on the same stem.
  • PINCHES, J.H & R.V., The Royal Heraldry of England, 1974, Heraldry Today.
Europe-United Kingdom (1921).svg
Auteur/Créateur: Rob984, Licence: CC BY-SA 4.0
United Kingdom (green)
Europe (green and grey)
United Kingdom 1843.jpg
Carte géographique ancienne du Royaume Uni (Angleterre, Galles, Ecosse) et de l'Irlande avec noms en français dressée par le géographe Alexandre Vuillemin en 1843 extraite de son “Atlas universel de géographie ancienne et moderne à l'usage des pensionnats”. Le titre original de cette carte est “Iles britanniques”. Cet atlas était initialement monochrome mais son premier propriétaire a réhaussé manuellement en couleur les frontières ou limites administratives.
Saint Patrick's Saltire.svg
This is "Saint Patrick's saltire", the third component of the Union Flag. It represents Ireland and is called "Saint Patrick's cross/saltire", though whether this was originally an authentic symbol of Saint Patrick is historically quite doubtful.