X-Résistance

X-Résistance
Cadre
Type
Forme juridique
Pays
Organisation
Site web

X-Résistance est une association française, créée en 1997, qui regroupe à la fois d'anciens résistants issus de l'École polytechnique, des anciens élèves de cette école intéressés par cette période de l'histoire, ou des non-polytechniciens, liés familialement à un ancien résistant polytechnicien.

Historique

Premier âge (1947-1949)

Durant la Seconde Guerre mondiale, un réseau de Résistance se forme avec d'anciens élèves de l'École polytechnique : X-Libre, dirigé par Jean Chameroy[1],[2]. Un groupe X-Résistance avait existé, entre 1947 et 1949, dont le président fut Henri Ziegler.

Deuxième âge (depuis 1997)

Reformée en 1997, l'association X-Résistance a été présidée pendant neuf ans par Jacques Maillet (X31), Compagnon de la Libération, puis de 2006 à 2014 par Bernard Ésambert (X54), et depuis 2014 par Vianney Bollier (X64, et fils d'André Bollier, X38).

En 1999, l'association organise à l'École nationale des ponts et chaussées un colloque sur les polytechniciens résistants[3], qui donnera naissance l'année suivante à un ouvrage collectif dirigé par Marc-Olivier Baruch et Vincent Guigueno, Le Choix des X : l'École polytechnique et les polytechniciens (1939-1945)[4].

Elle a monté une exposition Des polytechniciens dans la Résistance qui depuis 1999 sillonne divers lieux institutionnels et mémoriels en France : École polytechnique, Assemblée nationale, Centre national Jean-Moulin de Bordeaux, mairies du XIIIe et du XVIe à Paris, lycée Condorcet à Paris, Sénat, Mairie de Montpellier, Centre d'histoire de la résistance et de la déportation à Lyon, mairie de Besançon, mairie de Chamalières, Chambre de commerce de Marseille, musée de la résistance à Toulouse, à Brest, mairie de Strasbourg, etc.

Références

  1. Bernard Lévi, « Une racine d'X-Résistance : le groupe X-Libre (1941-1944) », La Jaune et la Rouge, no 601,‎ , p. 52-53 (lire en ligne).
  2. Jean-François Muracciole, Les Français libres : l'autre résistance, Paris, Tallandier, , 424 p. (ISBN 978-2-84734-596-4, lire en ligne).
  3. « Les polytechniciens résistants », Histoire de l'éducation,‎ , p. 67-68 (lire en ligne).
  4. BNF 37624652.

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Vianney Bollier, « X-Résistance : la mémoire et l'avenir », La Jaune et la Rouge, no 720,‎ (lire en ligne).

Liens externes

Médias utilisés sur cette page

Resistance.jpg
(c) I, Gmandicourt, CC-BY-SA-3.0
Proposition de logo de la Résistance française (Jean Moulin et Croix de Lorraine).
Heinkel He 111 during the Battle of Britain.jpg
German Heinkel He 111s which went into service in 1937. Some 6000 Heinkel He 111s were built but were found to be a poor match for Hurricanes and Spitfires during the Battle of Britain.
Portail Armee française vectorise.svg
Auteur/Créateur: Bear17, Licence: CC BY-SA 3.0
Logo de l'Armée Française