Wallace Watts

Wallace Watts
Description de l'image Wallace Watts 1895.jpg.
Fiche d'identité
Nom completWallace Howard Watts
Naissance
à Chipping Sodbury (Angleterre)
Décès
à Richmond (Angleterre)
SurnomChippy
PosteAvant
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
????-1889
1889-1906
1896-1911
Maindee FC
Newport RFC
London Welsh
? (?)
157 (117)[1]
 ? (?)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1892-1896Flag of Wales (1807–1953).svg Pays de Galles12 (0)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Wallace Howard Watts, né le à Chipping Sodbury et mort le à Richmond, est un joueur de rugby à XV gallois. Il évolue au poste d'avant pour le pays de Galles et les clubs de Newport et des London Welsh; Wallace Watts dispute douze matchs avec l'équipe du pays de Galles. Il participe au premier tournoi britannique remporté par le pays de Galles en obtenant une triple couronne.

Carrière de joueur

Mills joue d'abord pour le club de Maindee FC puis il le quitte en 1889 pour rejoindre un club plus prestigieux, le Newport RFC. Lors de la saison 1891-1892, il honore sa première cape internationale quand il est retenu pour disputer le tournoi britannique en 1892[2], intégrant le pack d'avants avec d'autres novices, Frank Mills[3] de Swansea RFC et Arthur Boucher, un coéquipier en club[4]. Si Watts et Boucher sont des joueurs de Newport, l'équipe du capitaine Arthur Gould, la carrière internationale des trois novices est assez liée ; Watts dispute 12 matchs avec Mills et 10 avec Boucher. Le tournoi s'avère difficile pour les Gallois avec trois défaites, une triste première pour cette nation. Et les défaites sont nettes : 17-0 (quatre essais à rien) contre l'Angleterre[5], 7-2 (deux essais à un) contre l'Écosse[6] et 9-0 (trois essais à rien) contre l'Irlande[7].

Le Tournoi britannique 1993 est en contraste saisissant avec l'édition précédente puisque les joueurs du XV du chardon remportent pour la première fois le championnat, tout en réussissant également la triple couronne[8]. Sous le capitanat d'Arthur Gould, Watts dispute les trois rencontres. Il dispute ensuite les trois tournois suivants mais l'équipe galloise n'arrive pas reproduire la même performance. Son dernier match en équipe nationale est une très lourde défaite contre l'Angleterre qui marque sept essais pour un score final de 25-0. Cette déroute est en partie imputable au mauvais sort car Owen Badger se fracture la clavicule et quitte ses coéquipiers dans le premier quart d'heure, les laissant terminer le match à quatorze[9],[10].

En 1896, Watts déménage à Londres et joue en club avec les London Welsh (les Gallois de Londres)[11], même s'il continue à jouer de temps en temps avec Newport[1]. Il alterne entre les deux clubs jusqu'en 1906 puis ne joue plus que pour le club londonien jusqu'en 1911 lorsqu'il met un terme à sa carrière sportive à plus de 40 ans. Par la suite, il devient un secrétaire du club pour la saison 1912-1913[12].

Statistiques

En club

Wallace Watts dispute 13 saisons avec le Newport RFC au cours desquelles il joue 157 rencontres et marque 42 essais soit 117 points[1]. À partir de 1896, il part à Londres et joue alternativement pour le club anglais des London Welsh et Newport. Mais les statistiques du joueur dans le club londonien ne sont pas connues.

Détails des matchs de Wallace Watts avec Newport[1],[13].
SaisonMatchsPtsEssais
1889-189025147
1890-18911--
1891-1892294014
1892-18932393
1893-189424248
1894-189520124
1895-189618124
1896-1897962
1897-18981--
1900-19012--
1901-19023--
1902-19031--
1905-19061--
Total15711742

En équipe nationale

Wallace Watts dispute douze matchs avec l'équipe du pays de Galles. Il participe au premier tournoi britannique remporté par le pays de Galles en obtenant une triple couronne en 1893.

Détails des matchs de Wallace Watts en équipe du pays de Galles[2],[14].
AnnéeCompétitionMatchsPointsEssais
1892Tournoi britannique3--
1893Tournoi britannique3--
1894Tournoi britannique3--
1895Tournoi britannique2--
1896Tournoi britannique1--
Total12--

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Wallace Watts » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « Personnel Profile - Wallace Watts », sur www.blackandambers.co.uk (consulté le )
  2. (en) « Wallace Watts », sur www.scrum.com (consulté le )
  3. (en) « Frank Mills », sur www.scrum.com (consulté le )
  4. (en) « Arthur Boucher », sur www.scrum.com (consulté le )
  5. (en) « Home Nations - Blackheath, 2 January 1892 - England 17 - 0 Wales », sur www.scrum.com (consulté le )
  6. (en) « Home Nations - Swansea, 6 February 1892 - Wales 2 - 7 Scotland », sur www.scrum.com (consulté le )
  7. (en) « Home Nations - Lansdowne Road, 5 March 1892 - Ireland 9 - 0 Wales », sur www.scrum.com (consulté le )
  8. La triple couronne est un titre honorifique disputé par les équipes nationales d'Angleterre, d'Écosse, du pays de Galles et d'Irlande dans le cadre du Tournoi. Si l'une de ces équipes arrive à remporter tous ses matchs contre les trois autres, ce qui n'arrive pas nécessairement, elle remporte la Triple Couronne.
  9. À l'époque, le règlement ne permet pas de remplacer un joueur, même en cas de blessure.
  10. Godwin 1984, p. 46
  11. En effet si le club des London Scottish (les Écossais de Londres) est créé dès 1878, pour représenter les intérêts des joueurs d'origine écossaise étudiant ou travaillant à Londres, il faut attendre sept ans supplémentaires pour voir la création d'un club d'exilés gallois.
  12. Beken et Jones 1985, p. 318
  13. En 1888, la fédération anglaise attribue 2 points au but et 1 point à l'essai, mais l'International Board préfère accorder 2 points pour un essai et 5 points pour un but faisant suite à l'essai (c'est-à-dire un essai transformé = 2+3), 3 points pour un but de pénalité (nouvellement créé), et 2 points pour un essai simple (non transformé), pour les rencontres internationales. En 1894, le Board inverse les valeurs de l'essai (3 points) et de la transformation (2 points), en vigueur depuis un an en Angleterre et au pays de Galles. Voir aussi Décompte des points au rugby à XV.
  14. Smith 1980, p. 473

Annexes

Bibliographie

Document utilisé pour la rédaction de l’article : source utilisée pour la rédaction de l’article

  • (en) John Griffiths, The Phoenix Book of International Rugby Records, Londres, Phoenix House, , 640 p., relié (ISBN 978-1-907554-06-3)
  • (en) Terry Godwin, The International Rugby Championship 1883-1983, Londres, CollinsWillow, , 498 p., relié (ISBN 978-0-00-218060-3) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Paul Beken et Stephen Jones, Dragon in Exile : the centenary history of London Welsh R.F.C., Springwood Books, , 350 p., relié (ISBN 978-0-86254-125-5) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) David Smith et Gareth Williams, Fields of Praise : the official history of the Welsh Rugby Union, 1881-1981, Cardiff, University of Wales Press, , 550 p., relié (ISBN 978-0-7083-0766-3) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes

  • Ressource relative au sport :

Médias utilisés sur cette page

Flag of Wales (1807–1953).svg
Auteur/Créateur: NikNaks, Licence: CC BY-SA 4.0
Flag of Wales, 1807-1953
Flag of Wales (1959).svg
Auteur/Créateur: unknown, Licence: CC0
Rugby union pictogram.svg
Pictograms of Olympic sports - Rugby union. This is unofficial sample picture. Images of official Olympic pictograms for 1948 Summer Olympics and all Summer Olympics since 1964 can be found in corresponding Official Reports.
Wallace Watts 1895.jpg
Auteur/Créateur: Hudson & Kearns, Licence: CC BY-SA 2.0
Wallace Watts 1895. Wales and Newport rugby union player.