Richard Pankhurst (historien)

Richard Pankhurst
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance

Woodford Green (en)
Décès
Nom de naissance
Richard Keir Pethick Pankhurst
Nationalité
Formation
London School of Economics
Bancrofts School (en)
Activités
Historien, historien de l'économie, économiste
Père
Silvio Corio (en)
Mère
Conjoint
Rita Jacqueline Eldon (d) (après )
Enfants
Helen Pankhurst (en)
Alula Pankhurst (en)
Autres informations
A travaillé pour
Université d'Addis-Abeba
Domaine
Distinction

Richard Pankhurst, né le et mort le à Addis-Abeba[1], est un historien britannique, professeur à l’université d’Addis Abeba en Éthiopie, de 1962 à 1976.

Il est essentiellement connu pour ses travaux concernant l'histoire de l'Éthiopie.

Biographie

Famille

Richard Pankhurst naît à Londres en 1927, dans une famille anglaise traditionnellement orientée à gauche : sa mère, Sylvia Pankhurst, était une militante communiste [2] dans les années 1920 et 1930 en Europe, très connue en Éthiopie. Son grand-père, Richard Pankhurst, est un avocat libéral et sa grand-mère, Emmeline Pankhurst, est la fondatrice du mouvement suffragiste Women's Social and Political Union.

Son fils, Alula Pankhurst, est anthropologue à l'université d'Addis Abeba. Il a été nommé d’après le ras Alula, un important dirigeant éthiopien du XIXe siècle. Sa fille, Helen, a également publié des travaux d'anthropologie sur les femmes éthiopiennes[3].

Carrière

Richard Pankhurst obtient son doctorat en histoire de l'économie en 1956. En 1963, il fonde l’Institute of Ethiopian Studies (Institut des études éthiopiennes) à l’université d’Addis Abeba[4], qu'il dirige jusqu'en 1972. En 1968, il fonde la Société des amis de l’IES afin de récolter de l’argent pour pouvoir développer les collections de l’Institut.

En 1976, à la suite de la révolution éthiopienne, Richard Pankhurst et sa famille quittent l’Éthiopie et s’établissent en Angleterre. Il travaille pendant les dix années suivantes comme bibliothécaire à la Royal Asiatic Society. En 1986, Il retourne en Éthiopie, où il conduit des études pour l’IES.

Il gagne une très forte admiration pour sa participation au comité national pour le retour de l’obélisque d’Axoum emporté par les Italiens lors de leur occupation de l'Éthiopie. Il travaille dans un comité militant pour le retour des objets et documents pillés à Maqdala par les troupes britanniques en 1868[5].

Richard Pankhurst est l'auteur ou coauteur de vingt-deux ouvrages et éditeur de dix-sept livres sur l’Éthiopie. Il est par ailleurs auteur de plus de quatre cents articles sur l’histoire éthiopienne, la culture et les traditions du pays, parus dans de nombreux journaux scientifiques et magazines à travers le monde. Il a notamment permis une relative sortie de l'oubli du senterej[4].

Références

  1. (en) « Richard Pankhurst British academic and true friend of Ethiopia passed away », sur www.borkena.com (consulté le ).
  2. « Sylvia Pankhurst », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  3. Helen Pankhurst, Gender, Development and Identity. An Ethiopian Studies, Londres, Zed Books, 1992.
  4. (en) « Senterej – Ethiopian chess with a flying start », sur ChessBase, .
  5. Andreas Eshete et Richard Pankhurst , Memorandum sur le pillage de Maqdala adressé au Comité Culture, Media et Sport du Royaume-Uni [lire en ligne]

Liens externes

Médias utilisés sur cette page

Defaut 2.svg
Image par défaut pour les infobox sans images (pour les taxobox, etc.)
Flag of Ethiopia.svg
Flag of Ethiopia