Raymond Cazelles

Raymond Cazelles
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Raymond Paul Pierre Cazelles
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Distinctions

Raymond Cazelles, né le à Deuil (Val-d'Oise) et mort le à Paris, est un historien français, spécialiste du XIVe siècle[1],[2].

Biographie

Ancien élève de l'École nationale des chartes (promotion 1945)[2], il est le conservateur des collections du musée Condé de Chantilly de 1971 à 1983.

Le , Cazelles défend à la Sorbonne sa thèse de doctorat ès lettres, intitulée La société politique et la crise de la royauté sous Philippe de Valois ; sa thèse complémentaire est consacrée aux Lettres closes, lettres « de par le roy » de Philippe de Valois. Le jury est constitué d'Édouard Perroy, Robert Fawtier, Georges Tessier, Yves Renouard et Michel Mollat du Jourdin, et accorde à Raymond Cazelles la mention « très honorable »[3].

Publications

L'homme anatomique, une des enluminures des Très Riches Heures du duc de Berry.
Buste de Henri d'Orléans, duc d'Aumale au musée Condé.
  • Raymond Cazelles, Jean l'Aveugle : comte de Luxembourg, roi de Bohême, Bourges, Tardy, , XVI-292 p. (SUDOC 066417287) [compte rendu en ligne]
  • Raymond Cazelles, La société politique et la crise de la royauté sous Philippe de Valois, Paris, D'Argences, coll. « Bibliothèque elzévirienne. Nouvelle série. Études et documents », , 495 p., [compte rendu en ligne], [compte rendu en ligne], [compte rendu en ligne]
  • Raymond Cazelles, Chantilly : Miracle des eaux, Alpina, , 63 p. (ISBN 978-2-7000-0134-1)
  • Raymond Cazelles, Société politique, noblesse et couronne sous Jean le Bon et Charles V, Genève / Paris, Droz, coll. « Mémoires et documents publiés par la Société de l'École des chartes » (no 28), , 625 p. (ISBN 2-600-04531-7 et 9782600045315, lire en ligne)
  • Raymond Cazelles, Étienne Marcel : champion de l'unité française, Paris, Tallandier, , 375 p. (ISBN 2-235-01580-8)
    réédition en 2006, sous le titre Étienne Marcel : la révolte de Paris
  • Raymond Cazelles, Le Duc d'Aumale : Prince au dix visages, Paris, Tallandier, , 490 p. (ISBN 2-235-01603-0)
  • Raymond Cazelles et Johannes Rathofer, Les Très Riches Heures du Duc de Berry, Luzern, Faksimile-Verlag, coll. « Références », , 416+435 (présentation en ligne)
    Seule édition facsimilée existante, limitée à 980 ex., avec un volume de commentaires en anglais, allemand et français
  • Raymond Cazelles et Johannes Rathofer (préf. Umberto Eco), Les Très Riches Heures du Duc de Berry, Tournai, La Renaissance du Livre, coll. « Références », (1re éd. 1988), 238 p. (ISBN 2-8046-0582-5)
    édition abrégée du facsimilé précédent

Récompenses

Références

  1. « Cazelles, Raymond (1917-1985) », sur Identifiants et référentiels Sudoc (consulté le )
  2. Robert-Henri Bautier, « Allocution à l'occasion du décès de Raymond Cazelles, correspondant de l'Académie », Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 129, no 1,‎ , p. 5 (lire en ligne)
  3. Revue historique, no  222, 1958, p. 273-276.
  4. « Le duc d'Aumale - Prince d'Orléans - 1822-1897 », sur libristo.com (consulté le )

Liens externes

Médias utilisés sur cette page

Nuvola France flag.svg
Auteur/Créateur: Seahen, Licence: LGPL
Flag of France. Made by recolouring Nuvola Italy flag.svg.
Defaut 2.svg
Image par défaut pour les infobox sans images (pour les taxobox, etc.)
Holy Roman Empire crown dsc02909.jpg
Auteur/Créateur: David Monniaux (d · contributions), Licence: CC-BY-SA-3.0
The crown of the Holy Roman Empire in the Vienna Schatzkammer
Chateau de Chantilly 016.JPG
Buste de Henri d'Orléans (1822-1897) prince d'Orléans, Duc d'Aumale, situé dans la grande galerie du Château de Chantilly (Oise). Par Paul Dubois (1829-1905).
Anatomical Man.jpg
un homme dont les différentes parties du corps sont reliées à un des douze signe du zodiaque, des poissons vers le bélier. L'homme se dédouble et est entouré d'une double mandorle, dans laquelle sont reproduits à nouveau les signes du zodiaque. Dans chaque coin supérieur de la miniature sont peintes les armes du duc de Berry : « trois fleurs de lys d'or sur fond d'azur avec bordure engrêlée de gueule ». Dans chaque coin inférieur, est placé le chiffre « VE » ou « UE » enlacés. Ces lettres ont fait l'objet d'interprétations diverses : il s'agit soit d'une allusion aux premières lettres d'une devise du duc « En Vous » ; soit d'une allusion à la première et dernière lettre du nom « Ursine ». Ce nom fait lui-même l'objet d'une double interprétation : soit saint Ursin, le patron du duché de Berry, soit le nom d'une maîtresse que le duc aurait connu en captivité en Angleterre. Ce nom se retrouve dans des symboles héraldiques parlants qui parsèment à plusieurs reprises les marges du manuscrit : l'ours et le cygne. Chaque coin est complété par quatre inscriptions latines décrivant les propriétés de chaque signe selon les quatre complexions (chaud, froid, sec ou humide), les quatre tempéraments (colérique, mélancolique, sanguin et flegmatique) et les quatre points cardinaux : « le Bélier, le Lion et le Sagittaire sont chauds et secs, colériques, masculins, orientaux » en haut à gauche ; « le Taureau, la Vierge et le Capricorne sont froids et secs, mélancoliques, féminins, occidentaux » en haut à droite ; « les Gémeaux, le Verseau et la Balance sont chauds et humides, masculins, sanguins, méridionaux » en bas à gauche ; « le Cancer, le Scorpion et les Poissons sont froids et humides, flegmatiques, féminins, septentrionaux » en bas à droite.
Herodot und Thukydides.jpg
Hermès en marbre à deux visages montrant un double buste représentant les deux historiens Hérodote et Thucydide. Collection Farnèse, actuellement exposée au Musée archéologique national de Naples (numéro d'inventaire 6239). Sur la base sont inscrits en alphabet grec et en majuscules les noms Hérodotos Toukidides. Reproduction photographie provenant du livre Bibliothek des allgemeinen und praktischen Wissens, volume 5 (1905), Abriß der Weltliteratur, Seite 46.