Pont de l'Alma

Pont de l'Alma
Image illustrative de l’article Pont de l'Alma
Géographie
PaysFrance
RégionÎle-de-France
DépartementParis
CommuneParis
Coordonnées géographiques48° 51′ 51″ N, 2° 18′ 06″ E
Fonction
Franchitla Seine
FonctionViaduc routier
Caractéristiques techniques
TypePont en arc
Longueur153 m
Largeur42 m
Matériau(x)Maçonnerie
Construction
Construction1854-1856, puis 1970-1974
Architecte(s)Hyacinthe Gariel, P.-M. G. de Lagalisserie,
puis J.-F. Coste, C. Blanc,
A. Arsac, M. Dougnac
Entreprise(s)Entreprise Dodin

Le pont de l'Alma est un pont situé à Paris et qui enjambe la Seine.

Situation et accès

Ce pont relie le quai Branly (dans le 7e arrondissement, sur la rive gauche) à l'avenue de New-York (dans les 8e et 16e arrondissements, sur la rive droite)[1]. Sur la rive droite, il sépare les ports de la Conférence et Debilly, et sur la rive gauche, ceux du Gros-Caillou et de La Bourdonnais.

L'extrémité nord du pont est desservie par la station du métro Alma - Marceau, et l'extrémité sud, par la gare du RER Pont de l'Alma.

Origine du nom

Son nom commémore la bataille de l'Alma (1854) pendant la guerre de Crimée[1].

Historique

Le pont est construit de 1854 à 1856 sous la direction de Hyacinthe Gariel. Il est inauguré par Napoléon III le (initialement son inauguration était prévue pour l'Exposition universelle de 1855)[1].

Pour l'Exposition universelle de 1900, le pont a été doublé en amont par une passerelle, dite passerelle de l'Alma[2].

De 1970 à 1974, le pont est entièrement remplacé, du fait de son étroitesse et d'un tassement. Dès 1960, sa reconstruction était envisagée, car il faisait barrage lors des crues[1].

Diana Spencer

Flamme du pont de l'Alma, l'entrée du tunnel se trouve derrière, le pont (non visible) juste à gauche.

Le pont de l'Alma est situé à proximité du tunnel où la princesse de Galles, Lady Diana a été blessée mortellement le 31 . Ce tunnel, souvent appelé « tunnel du pont de l'Alma », se trouve en fait entre le pont et la place de l'Alma. Au surplomb de ce tunnel se dresse la Flamme de la Liberté, réplique grandeur réelle de la flamme de la statue de la Liberté. Ce monument, offert par le journal International Herald Tribune en 1987, commémore l'amitié franco-américaine et remercie la France pour la restauration de la statue de la Liberté. Elle a été détournée de sa fonction initiale et est devenue spontanément un lieu de recueillement pour les admirateurs de la princesse défunte. L'emprise sur laquelle est située le monument se nomme place Diana.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

Les quatre statues

Sur l'ancien pont, chacune des deux piles était décorée, côté amont et côté aval, par une statue représentant un des quatre régiments ayant valeureusement combattu lors de la guerre de Crimée : un zouave et un grenadier sculptés par Georges Diebolt, un chasseur à pied et un artilleur sculptés par Auguste Arnaud[1].

Le pont reconstruit entre 1970 et 1974 ne possédant plus qu'une seule pile, seul le zouave a été conservé (mais pas du même côté), et les trois autres statues ont été déplacées :

  • le chasseur à pied est visible depuis l'autoroute A4 contre le mur sud de la redoute de Gravelle dans le bois de Vincennes (48° 49′ 05,4″ N, 2° 27′ 19,3″ E) ;
  • le grenadier est à Dijon, ville natale de son sculpteur, sur l'avenue du Premier-Consul, face au lac Kir (47° 19′ 33,7″ N, 5° 00′ 26,9″ E) ;
  • l'artilleur a été offert et transféré à La Fère (département de l'Aisne), cité chère aux cœur des artilleurs, où était implanté, jusqu'en 1993, le 41e.

Zouave et crues

La statue du zouave sert d'instrument populaire de mesure des crues de la Seine[1]. Lorsque le niveau de la Seine atteint les pieds de ce zouave, les voies sur berges sont en général fermées. Lorsque l'eau monte jusqu'aux cuisses du zouave, la Seine n'est plus navigable. Lors de la crue historique de 1910, l'eau est montée jusqu'aux épaules.

À la suite du remplacement du pont en 1970-1974, le zouave est désormais plus bas qu'à l'origine[3],[4]. À repère égal, les crues qu'il signale sont donc moins graves. L'administration mesure le niveau des crues au pont de la Tournelle.

Dans la fiction

Dans la chanson

  • 1968 : Joyeux Noël de Barbara ; album : Le Soleil noir
  • 2009 : Lady Diana des Fatals Picards ; album : Le Sens de la gravité
  • 2010 : Hiro de Soprano ; album : La Colombe et le Corbeau

Notes et références

Voir aussi

Article connexe

  • Promenade Gisèle-Halimi, en contrebas

Liens externes

Médias utilisés sur cette page

Blason paris 75.svg
Auteur/Créateur: unknown, Licence: CC BY-SA 3.0
Stanislas Lépine - The Pont de l'Alma near Paris - circa 1865.jpg
Stanislas-Victor-Edouard Lépine: The Pont de l'Alma near Paris - circa 1865 (The title of the painting presumably wrong, because the Pont de l'Alma had only three arches. It is probably the Pont des Invalides.)
Diebolt - le grenadier .jpg
Auteur/Créateur: Original téléversé par PRA sur Wikipédia français., Licence: CC-BY-SA-3.0
statue de G. Diebolt déplacée du pont de l'Alma à Paris à Dijon et représentant un soldat grenadier - elle accompagnait la célèbre statue du Zouave.

photo personnelle PRA

Conditions d’utilisation

fr:Catégorie:Sculpture (?uvre)

fr:Catégorie:Dijon
Pont de l'Alma Paris FRA 002.jpg
Auteur/Créateur: ignis, Licence: CC-BY-SA-3.0
Pont de l'Alma(Paris, France)
Paris-zouave-pont-de-l-alma.jpg
Le Zouave du pont de l'Alma par Georges Diebolt, les pieds au sec.
Médaille de Napoléon III - Construction du pont de l'Alma - Bovy - Vauthier-Galle - 1854.jpg
Auteur/Créateur: M0tty, Licence: CC BY-SA 4.0
Médaille de Napoléon III - Construction du pont de l'Alma - Bovy - Vauthier-Galle - 1854
2016-02-23 15-05-44 paris.jpg
Auteur/Créateur: Thomas Bresson , Licence: CC BY 4.0
Ce fichier a été téléversé avec Commonist.
L'artilleur à Fère.jpg
Auteur/Créateur: CodeLyoko95120, Licence: CC BY-SA 3.0
L'artilleur, à Fère. Une des 4 statues originalement du pont d'Alma
Chasseur a pied.jpg
Auteur/Créateur: Gérard Delafond, Licence: CC BY 2.5
Le Chasseur à pied d'Auguste Arnaud, Redoute de Gravelle, Joinville-le-Pont. Statue initialement située sur le pont de l'Alma, Paris.
Paris Exposition Quai des Nations, western section, Paris, France, 1900.jpg
Auteur/Créateur: Brooklyn Museum, Licence: No restrictions
Vue du pont et de la passerelle de l'Alma avec, sur la rive opposée (rive droite de la Seine) les pavillons des puissances étrangères bordant le quai et la rue des Nations durant l'Exposition Universelle (1900) de Paris, France. S'alignent, de gauche à droite les pavillons de l'Italie (dômes dorés), de la Turquie, des Etats-Unis (dôme blanc), de la Bosnie-Herzégovine (très peu visible), de la Hongrie (tour grise), de la Grande Bretagne (peu visible), de la Belgique (reconnaissable à son beffroi), de la Norvège (toiture verte), puis les tours des pavillons de l'Allemagne (lanternon vert), de l'Espagne (tour crenelée) et de Monaco (sur laquelle flotte un drapeau). Vers la droite Pavillons de la Suède (tour kaki), de la Grèce (toits rouges) et de la Serbie (coupole à coté du pont). Visiteurs et attelages sur le pont, bateaux sur la Seine.
Paris-Ponts-Alma.png
Auteur/Créateur: unknown, Licence: CC-BY-SA-3.0
Location of the Pont de l'Alma on the Seine.