Otto von Camphausen

Otto von Camphausen
Illustration.
Fonctions
Vice-président de Prusse
Ministre-présidentOtto von Bismarck
Prédécesseuraucun
SuccesseurOtto zu Stolberg-Wernigerode
Ministre des Finances de Prusse
Ministre-présidentOtto von Bismarck
PrédécesseurAugust von der Heydt
SuccesseurArthur Hobrecht
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissanceHünshoven
Date de décès
Lieu de décèsBerlin (Empire allemand)
Nationalitéprussienne
Parti politiquetendance libérale
Conjointcélibataire
Diplômé deUniversité de Bonn, d'Heidelberg, de Munich et de Berlin.
ProfessionHomme politique
Religionévangélique

Otto von Camphausen (né le à Hünshoven, un quartier de Geilenkirchen et décédé le à Berlin), anobli en 1896, est un homme politique prussien. Il a occupé le poste de vice-président et de ministre des Finances de Prusse. Il est le frère du ministre-président de Prusse Ludolf Camphausen.

Biographie

Camphausen étudie le droit puis entre durant l'automne 1834 dans la fonction publique. Il s'occupe avant tout de la finance et du commerce. À partir de 1837, il est assesseur à Magdebourg, Coblence et Trèves. En 1844, il accède a un poste de haut fonctionnaire à Trèves avant d'être nommé à un poste au ministère des Finances prussien en 1845. Il y est chargé de l'impôt sur le revenu et écrit un projet de loi en 1847 sur le sujet.

En 1849, puis de 1850 à 1892, il fait partie de la seconde chambre et en 1850 de l'Union d'Erfurt. Il y siège dans les rangs des libéraux modérés. En 1854, il devient responsable du commerce maritime et enfin le ministre des finances. Le budget de l'époque accuse un déficit de 5 millions de talers. Il réussit à faire disparaître ce déficit et parvient même, après la guerre franco-allemande de 1870, à avoir un excédent budgétaire. Il utilise cet excédent pour rembourser la dette, retirer quelques impôts : Mahlsteuer et Schlachtsteuer, augmente le salaire des fonctionnaires et finance la construction de certains bâtiments publics.

Quand le Albrecht von Roon présente sa démission, Camphausen devient vice-président de Prusse.

La détérioration des finances publiques qui suivit oblige par la suite Camphausen à démissionner le .

Peu avant sa mort, le , il reçoit l'ordre de l'aigle noir, la plus haute décoration prussienne, il est par la même occasion anoblie.

Bibliographie

Liens externes

Références


Médias utilisés sur cette page