Nicolas Alexandrovitch de Russie

Nikolaï Alexandrovitch de Russie
Nicolas Alexandrovitch de Russie
Le grand-duc dans la première moitié des années 1860.

SurnomNiks
Naissance
Saint-Pétersbourg
Décès (à 21 ans)
Nice
OrigineDrapeau de l'Empire russe Empire russe
AllégeanceRussie impériale
ArmeCavalerie
GradeMajor-général, Ataman des troupes Cosaques
Années de service1865
DistinctionsOrdre de la Toison d'or
Autres fonctionsTsarévitch
FamillePère : Alexandre II de Russie
Mère : Marie de Hesse et du Rhin (Maria Alexandrovna)

Grand-duc Tsarevitch de Russie

Le tsarévitch[1] Nicolas Alexandrovitch (Nikolaï Alexandrovitch Romanov, en russe : Николай Александрович Романов), né le 8 septembre 1843 ( dans le calendrier grégorien) à Saint-Pétersbourg (Empire russe) et décédé le 12 avril 1865 ( dans le calendrier grégorien) à Nice (France), est un membre de la famille impériale de Russie, tsarévitch et grand-duc de Russie. Il était surnommé par ses proches « Nixa »[2].

Famille

Le grand-duc Nicolas Alexandrovitch est le deuxième enfant et le premier fils de l’empereur Alexandre II et de l'impératrice Marie Alexandrovna, née princesse Marie de Hesse et du Rhin. Il ressemble par ses traits et son caractère à sa mère. Les professeurs chargés de le préparer à son rôle d'empereur de Russie voient en lui un « être exceptionnel, dont l'intelligence et l'humanité feront merveilles à la tête de l'Empire russe ».

Biographie

Nicolas et sa fiancée, la princesse Dagmar de Danemark, Copenhague, 1864.

Pour le familiariser avec son peuple, Alexandre II, se souvenant de son propre apprentissage, l’oblige à parcourir la Russie dès l’âge de dix-huit ans. Ces voyages continuels semblent fatiguer le tsarévitch. Il se plaint de malaises qui déroutent les médecins : selon les uns, il se serait froissé la colonne vertébrale en tombant de cheval, selon les autres, il souffre de rhumatismes. À tout hasard, on lui recommande un traitement de bains de mer à Scheveningue, près de La Haye. Et dans l’espoir d'une rapide guérison, ses parents décident de le fiancer à la princesse Dagmar de Danemark. Mais malgré les médicaments, les ablutions et les massages, les douleurs s’aggravent de jour en jour. Nicolas marche courbé comme un vieillard. Les médecins l’expédient à Nice (française depuis 1860). Lorsqu’il y arrive en novembre 1863, il est squelettique et peut à peine se mouvoir. Alors seulement, on s’avise qu’il s’agit sans doute de la tuberculose.

Le tsarévitch reste à Nice pour se soigner. L’impératrice Marie Alexandrovna s’installe aussi à Nice, Villa Bermond. Elle suit avec angoisse les progrès de la maladie de son fils. Dans la nuit du 23 au , Nicolas succombe à une crise foudroyante de méningite cérébro-spinale. De Nice, son corps est emmené à Villefranche (aujourd’hui Villefranche-sur-Mer) et embarqué à bord de la frégate Alexandre Nevski pour être inhumé dans la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul à Saint-Pétersbourg.

La famille impériale russe fit bâtir la chapelle du tsarévitch à l’emplacement où le grand-duc Nicolas mourut. Par la suite, une grande église orthodoxe fut construite entre 1903 et 1913 à proximité de l’oratoire ; inaugurée en 1912, cette église est souvent qualifiée de « cathédrale russe de Nice ».

À Nice, un boulevard Tzaréwitch, à la graphie ancienne et proche de la « cathédrale russe », perpétue toujours le souvenir du grand-duc Nicolas.

Généalogie

Nikolay Alexandrovich en 1863.

Nicolas Alexandrovitch de Russie appartient à la première branche de la maison d'Oldenbourg-Russie (Holstein-Gottorp-Romanov), issue de la première branche de la maison d'Holstein-Gottorp, elle-même issue de la première branche de la Maison d'Oldenbourg.

Notes et références

  1. Le grand-duc Nicolas Alexandrovitch — grand-duc Nicolas « fils d'Alexandre », Alexandrovitch est le « nom patronymique » qui est plutôt un prénom patronymique — est le premier tsarévitch de l'empereur Alexandre II ; l'usage français semblant réserver le titre de tsarévitch au seul fils héritier du tsar à l'exclusion de tout autre terme russe donné comme seul spécifique à ce fils héritier.
  2. Hélène Carrère d'Encausse, Alexandre II, page 57.

Bibliographie

  1. Fricero E. Le Grand Duc Héritier de Russie Nicolas Alexandrovitch. S. n., 1958.

Voir aussi

Articles connexes

  • Paul Ier de Russie (arrière-grand-père paternel)
  • Sophie-Dorothée de Wurtemberg (arrière-grand-mère paternelle)
  • Frédéric-Guillaume III de Prusse (arrière-grand-père maternel)
  • Louis Ier de Hesse (arrière-grand-père maternel)
  • Nicolas Ier de Russie (grand-père paternel)
  • Charlotte de Prusse (grand-mère paternelle)
  • Louis II de Hesse (grand-père maternel)
  • Chapelle du tsarévitch Nicolas Alexandrovitch, à Nice

Liens externes

Médias utilisés sur cette page

Coat of Arms of Russian Empire.svg
Central element of the Russian imperial coat of arms.
French heraldic crowns - King.svg
Auteur/Créateur: Pbroks13 (talk), Licence: CC BY 3.0
Crown of the French King
Nixa és Dagmar.jpg
Tsarevich Nicholas Alexandrovich of Russia and his bride Princess Dagmar of Denmark
Nicholas Alexandrovich, Tsarevich of Russia.JPG
Nicholas Alexandrovich, Tsarevich of Russia
Lesser CoA of the grand duke tsesarevitch.svg
(c) Katepanomegas, CC BY-SA 3.0
The Lesser coat of arms of His Imperial Highness The Grand Prince and Successor Tsesarevitch of Russia, after the 8th december 1856 decree (n°31720 in the 1906 collection of imperial laws).
Nikolay Alexandrovich-1863.jpeg
Tsarevich Nicholas Alexandrovich of Russia