Maison de Wettin

Maison de Wettin
Description de cette image, également commentée ci-après
Burelé de sable et d'or, au crancelin de sinople, brochant en bande sur le tout.
TypeImpériale, royale et princière
PaysRoyaume de Belgique, Royaume de Portugal, Royaume de Bulgarie, Royaume-Uni, Grand-duché de Saxe-Weimar-Eisenach, Duché de Saxe-Cobourg et Gotha, Royaume de Saxe, Royaume de Pologne, Duché de Saxe-Altenbourg
Chef actuelMichael-Benedikt de Saxe-Weimar-Eisenach
FondationXe siècle
Branchebranche ernestine,
branche albertine

La maison de Wettin est une dynastie dont une branche règne actuellement sur la Belgique (depuis 1831, aujourd'hui sous le nom de maison de Belgique) et dont des branches régnèrent sur le Royaume-Uni (de 1901 à 2022), la Bulgarie (de 1887 à 1946), le Portugal (de 1853 à 1910), la Pologne (de 1697 à 1763), le duché, l'électorat puis le royaume de Saxe (de 1423 à 1918), le grand-duché de Saxe-Weimar (de 1815 à 1918), le duché de Saxe-Cobourg et Gotha (de 1826 à 1918), le duché de Saxe-Meiningen (de 1826 à 1918), le duché de Saxe-Altenbourg (de 1826 à 1918), les Indes (de 1901 à 1947).

Originellement margraves de Misnie en 1089, les seigneurs de Wettin devinrent landgraves de Thuringe en 1263, puis ducs de Saxe en 1423 avec la dignité d’électeurs du Saint-Empire romain germanique. À cette occasion ils ont brisé leur blason, d'or au lion de sable langué et armé de gueules, pour l'actuel, qui reprend les mêmes couleurs en y ajoutant la couronne palatine.

Origine de la maison de Wettin

Le membre le plus ancien de la maison de Wettin connu avec certitude est Théodoric Ier de Wettin, également connu sous le nom de Dietrich, Thiedericus et Thierry Ier de Liesgau (décédé vers 982). Il était probablement basé dans le Liesgau (situé à l'extrémité ouest du Harz). Vers 1000, la famille a acquis le château de Wettin, érigé à l'origine par les tribus slaves locales. Le château est situé à Wettin dans le Hassegau (ou Hosgau) sur la rivière Saale. Vers 1030, la famille Wettin a reçu la Marche de l'Est comme fief[1].

Château de Wettin.

L'importance des Wettin dans la Marche orientale saxonne et slave (ou Ostmark) conduit l'empereur Henri IV à les investir de la Marche de Meissen comme fief en 1089. La famille a su prospérer au cours du Moyen Âge : en 1263, elle hérite du landgraviat de Thuringe.

En 1423, les Wettin sont investis du duché de Saxe ; cette investiture donne à la famille le titre de prince-électeur du Saint-Empire romain germanique.

Évolution de la maison de Wettin

La famille se divisa en deux branches en 1485 quand les fils de Frédéric II, électeur de Saxe, se partagèrent l'héritage :

  • au fils aîné, Ernest, l'électorat de Saxe, avec pour capitale Wittenberg, d'où la branche dite ernestine ; le chef de cette branche et de toute la maison de Wettin est actuellement Michael-Benedikt de Saxe-Weimar-Eisenach (né en 1946), prétendant au trône de Saxe-Weimar-Eisenach, et petit-fils du dernier grand-duc régnant de ce pays, Guillaume-Ernest Ier (1876-1923). Parmi les branches cadettes subsistantes, on trouve la branche morganatique des barons de Saalfeld (chef : Franz Georg de Saalfeld, né en 1961), la branche ducale de Saxe-Meiningen (chef : Friedrich Constantin de Saxe-Meiningen, né en 1980), la branche royale du Royaume-Uni (chef : Richard de Gloucester, né en 1944), la branche ducale de Saxe-Cobourg-Gotha (chef : Hubertus de Saxe-Cobourg-Gotha, né en 1961), la branche princière issue d'Auguste de Saxe-Cobourg-Kohary (chef : Maximilian de Saxe-Cobourg-Gotha, né en 1972), la branche royale de Bulgarie (chef : l'ancien tsar Siméon II de Bulgarie, né en 1937), et la branche royale de Belgique (chef : l'ancien roi Albert II, né en 1934).
  • au fils cadet, Albert, le duché de Saxe, avec pour capitale Dresde, d'où la branche dite albertine ;

Ces deux branches évoluèrent très différemment : la branche albertine maintint l'intégrité de la Saxe et préserva son pouvoir sur la région, tandis que les ernestins divisèrent à plusieurs reprises leurs territoires en créant une mosaïque de petits duchés et comtés en Thuringe actuelle.

Les descendants de la branche puinée albertine devinrent rois de Pologne (1697 - 1763) et de Saxe (1806 - 1918) et dirigèrent le duché napoléonien de Varsovie (1807 - 1814) après que l'invasion russe leur eut ôté leurs droits à la couronne de Pologne par la constitution de 1791.

Membres de la maison de Wettin

Saxe-Cobourg et Gotha

Initialement maison de Saxe-Cobourg-Saalfeld, la maison de Saxe-Cobourg et Gotha a donné des souverains au duché de Saxe-Cobourg et Gotha, au Royaume-Uni, à la Belgique, au Portugal et à la Bulgarie. L'actuel chef de la branche ducale de la maison de Saxe-Cobourg et Gotha est le prince Andreas (né en 1943) qui est toujours le propriétaire des châteaux de Callenberg près de Cobourg et de la Greinbourg à Grein (Autriche).

La branche aînée ernestine perdit l'électorat au profit des albertins à l'issue de la bataille de Muehlberg en 1547, mais conserva ses possessions en Thuringe, divisant la région en une collection de mini-États. Une de ces maisons, celle de Saxe-Cobourg et Gotha, accéda au trône de Bulgarie (1908-1946), et fournit des consorts aux reines du Portugal et du Royaume-Uni.

Monarques du Royaume-Uni

Ainsi, Édouard VII, fils de la reine Victoria (maison de Hanovre), prend le nom de son père Albert de Saxe-Cobourg-Gotha pour lui et la famille royale britannique, faisant passer le trône britannique dans la maison de Wettin à partir de 1901. Cette branche prend le nom de Saxe-Cobourg et Gotha : Wettin, étant une recréation allemande, n'a jamais été utilisé au Royaume-Uni.

Durant la Première Guerre mondiale, la maison royale britannique renonça à ses noms allemands pour prendre celui de Windsor à la fois comme nom de maison et comme nom de famille. Le roi Édouard VIII reçut le titre de duc de Windsor après son abdication en 1936.

En 1947, la princesse Élisabeth, héritière du trône de George VI, épousa Philip Mountbatten. Celui-ci était membre de la Maison de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksbourg, une branche de la Maison d'Oldenbourg. Quelques mois avant son mariage, il adopte le nom Mountbatten, celui de son oncle Louis Mountbatten adopté par le père de ce dernier, Louis de Battenberg en 1917.

Après l'accession au trône d'Élisabeth II, Louis Mountbatten souhaita que la maison royale adopte le nom de Mountbatten, comme voulait la pratique pour les épouses d'adopter le nom de leur mari. Toutefois, la reine Mary et Winston Churchill s'y opposèrent et le , Élisabeth II signe une proclamation déclarant « Moi et Mes enfants serons connus comme la Maison et la Famille de Windsor et mes descendants qui se marient et leurs descendants porteront le nom de Windsor »[2]. Philip se plaignit en privé d'être « le seul homme au pays non autorisé à donner son nom à ses propres enfants »[3].

Le , après la mort de la reine Mary et la démission de Churchill, la reine confirma qu'elle et ses enfants continueront à être appelés Maison et Famille de Windsor ainsi que les descendants agnatiques qui portent le prédicat d'Altesse royale et le titre de prince ou princesse[2], mais elle décida que les descendants agnatiques qui ne portent pas ces titres et prédicats porteraient le nom de Mountbatten-Windsor[2].

Rois de Portugal

Le neveu d'Ernest Ier, Ferdinand de Saxe-Cobourg-Gotha, cousin du Prince Albert, épousa en 1835 la reine Marie II de Portugal, dont il fut le second époux. Il fut titré prince consort, et le Parlement ne lui octroya le titre honorifique de roi qu'à la naissance de leur premier enfant mâle, le Prince Royal Dom Pedro de Bragança - futur Pierre V de Portugal. Le prince Ferdinand devint alors roi consort sous le nom de Dom Fernando II: il ne fonda pourtant pas une nouvelle dynastie portugaise de Saxe-Cobourg-Gotha, car au Portugal de tout temps les femmes ont pu transmettre leurs maisons, ainsi que leurs noms patronymiques, à défaut d'enfant mâle. Ainsi, les Bragance ont continué de régner jusqu'en 1910 au Portugal, Bragança étant le seul nom officiel de leur dynastie continuée dans cette nouvelle branche séparée de celle du Brésil, et de celle du roi Michel Ier de Portugal. L'usage portugais étant aussi de porter des patronymes maternels et paternels mélangés sur l'ensemble de leurs noms multiples, les derniers souverains à Lisbonne sont nommés officiellement aussi avec les noms de Saxe-Cobourg-Gotha, Savoie, Orléans… qu'ils n'ont pourtant jamais signés.

Tsars et rois de Bulgarie

Ferdinand de Saxe-Cobourg-Gotha, fut élu prince de Bulgarie en 1887 sous le nom de Ferdinand Ier puis tsar des Bulgares en 1908, et fonda la branche bulgare de cette maison.

On pourrait aussi signaler les mariages des filles de cette Maison avec les têtes couronnées d'Europe ; ainsi en 1914, la tsarine de Russie, la reine d'Espagne, l'impératrice allemande, l'épouse du prince héritier de Suède entre autres sont membres ou apparentées de très près à la maison de Saxe-Cobourg-Gotha.

Rois des Belges

En 1816, Léopold de Saxe-Cobourg-Saalfeld, frère cadet du duc Ernest Ier, épouse la princesse héritière du Royaume-Uni, Charlotte, qui meurt en donnant naissance à un enfant mort-né l’année suivante. Léopold reste en Angleterre où il fera épouser sa sœur Victoria au duc de Kent en 1818. Il est le mentor de la famille.

Il refuse le trône de Grèce en 1830 mais accepte celui de Belgique l’année suivante et prête serment le . Roi des Belges sous le nom de Léopold Ier, il est ainsi fondateur de la maison royale de Belgique. Il épouse ensuite Louise, fille du roi des Français Louis-Philippe Ier. Ses descendants portent les titres de duc de Saxe et prince de Saxe-Cobourg et Gotha jusqu’à la Première Guerre mondiale, au cours de laquelle ils sont abandonnés par le roi Albert Ier de Belgique en raison de leur origine germanique.

Demeure

Notes et références

  1. Lexikon des Mittelalters, vol. IX, col. 50, Munich 1969–1999.
  2. Royal Styles and Titles – 1960 Letters Patent
  3. Brandreth, Gyles (2004). Philip and Elizabeth: Portrait of a Marriage. p. 253–254. London: Century. (ISBN 0-7126-6103-4)

Voir aussi

Bibliographie

  • Stefan Pätzold, Die frühen Wettiner – Adelsfamilie und Hausüberlieferung bis 1221, Cologne, Weimar, Vienne, Böhlau, , 427 p. (ISBN 3-412-08697-5)

Articles connexes

  • Armorial de la Maison de Wettin
  • Monarques de Grande-Bretagne
  • Liste des rois de Portugal
  • Liste des tsars de Bulgarie
  • Liste des souverains de Saxe
  • Liste des ducs de Saxe-Weimar
  • Liste des ducs de Saxe-Weimar-Eisenach
  • Liste des grands-ducs de Saxe-Weimar-Eisenach
  • Duché de Saxe-Cobourg-Gotha
  • Maisons régnantes d'Europe

Médias utilisés sur cette page

French heraldic crowns - King.svg
Auteur/Créateur: Pbroks13 (talk), Licence: CC BY 3.0
Crown of the French King
Symbole généalogie.png
Auteur/Créateur: unknown, Licence: CC-BY-SA-3.0
Un arbre, symbole généalogie
WettinCastleSaale-cropped880w600h.jpg
Auteur/Créateur: David Meisel (BlueFox at de.wikipedia), Licence: CC BY-SA 2.0 de
View of Wettin Castle
Coat of Arms of Albert Edward, Prince of Wales (1841-1901).svg
Auteur/Créateur: Sodacan, Licence: CC BY-SA 3.0
’’’Coat of arms of Albert 'Bertie' Edward, the Prince of Wales’’’ later King Edward VII (Albert Edward; 9 November 1841 – 6 May 1910) was King of the United Kingdom of Great Britain and Ireland and Emperor of India from 22 January 1901 until his death in 1910. The eldest son of Queen Victoria and Prince Albert of Saxe-Coburg and Gotha. Before his accession to the throne, he was heir apparent and held the title of Prince of Wales for longer than any of his predecessors. He was heir to the Duchy of Saxe-Coburg and Gotha until before his marriage when he renounced his right to the succession, which then devolved to his younger brother Alfred, Duke of Saxe-Coburg and Gotha, as their parents had intended. His arms until that time displayed an inescutcheon of the Kingdom of Saxony.
Coat of arms of Wettin House Albert Line.png
Blason de Frédéric-Auguste Ier le Juste (fr:1750fr:1827), Électeur de Saxe (fr:1806-fr:1827), 1er roi de Saxe (fr:1806-fr:1827), duc de Varsovie (fr:1807-fr:1815) : Parti de deux, coupé de trois : I, d'or, au lion de sable, armé et lampassé de gueules (de Misnie) (le lion contourné) ; II, d'azur au lion burelé d'argent et de gueules, couronné d'or (de Thuringe) ; III, de sable, à l'aigle d'or (du Palatinat de Thuringe) ; IV, d'azur, à l'aigle d'or (du Palatinat de Saxe) ; V (combiné avec VIII), de gueules (du Droit de régale) ; VI, d'azur, au lion coupé d'or et d'argent (de Pleissen) ; VII de sable, au lion d'or, armé, lampassé et couronné de gueules (de Vogtland) ; IX, d'or, semé de coeurs de gueules, au lion de sable, armé, lampassé et couronné du deuxième, brochant sur-le-tout (d'Orlamünde) ; X, d'or, à deux pals d'azur (de Landsberg) ; XI, coupé, a, coupé crénelé d'azur et d'or (de Haute-Lusace), b, parti, d'argent, à la rose de gueules, boutonnée d'or et pointée de sinople (d'Altenbourg) et d'argent, à la rose de gueules, boutonnée d'or et pointée de sinople (d'Altenbourg) et d'or, à une poule de sable, crêtée, becquée et membrée de gueules, posée sur un mont de sinople, issant de la pointe de l'écu (de Henneberg) ; XII, d'argent, à trois fasces d'azur (d'Eisenberg) ; sur-le-tout, burelé de sable et d'or, au crancelin de sinople, brochant en bande sur le tout (de Saxe).
Herzog-Albrecht-der-Beherzt.jpg
Herzog Albrecht der Beherzte (Sachsen)
Armoiries Saxe2.svg
Auteur/Créateur: See File history below for details., Licence: CC BY-SA 3.0
Coat of arms of Saxony
Wappen Deutsches Reich - Herzogtum Sachsen-Meiningen-Hildburghausen (Grosses).jpg
Wappen Deutsches Reich - Herzogtum Sachsen-Meiningen-Hildburghausen (Grosses)
Bulgaria royal family.jpg
This image depict the Coat of arms from Bulgaria as a Kingdom from 1908. It is copied from the English wikipedia and created by Theo van der Zalm.
Coat of Arms of the King of the Belgians (1837-1921).svg
Auteur/Créateur: Sodacan, Licence: CC BY-SA 3.0
Coat of Arms of the King of the Belgians (before 1921)
Wappen Deutsches Reich - Grossherzogtum Sachsen-Weimar-Eisenach.png
Armoiries du Grand-duché de Saxe-Weimar-Eisenach
Brasão do Fernando II.svg
Auteur/Créateur: Bragancihno, Licence: CC BY-SA 3.0
Brasão de armas do Fernando II de Portugal]]
Wappen Deutsches Reich - Herzogtum Sachsen-Altenburg (Grosses).png
Greater coat of arms of the former Germany duchy of Saxe-Altenburg