La Lutte héroïque

La Lutte héroïque

Titre originalRobert Koch, der Bekämpfer des Todes
RéalisationHans Steinhoff
ScénarioC.H. Diller
Walter Wassermann
Acteurs principaux
Sociétés de productionTobis Film
Pays de productionDrapeau de l'Allemagne Allemagne
GenreBiographie
Propagande
Durée113 minutes
Sortie1939

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Lutte héroïque (en allemand : Robert Koch, der Bekämpfer des Todes ; Robert Koch, le combattant de la Mort en français) est un film allemand réalisé par Hans Steinhoff, sorti en 1939.

Il s'agit d'un film de propagande nazie, prenant pour prétexte une biographie du biologiste Robert Koch, découvreur du bacille de la tuberculose.

Synopsis

Un jeune médecin de campagne, le Dr Robert Koch, est désespéré de voir une épidémie de tuberculose emporter la vie de nombreux enfants dans son secteur. Déjà un enfant sur quatre est atteint par cette maladie insidieuse, et les parents doivent veiller sur ces enfants agonisants. Depuis des années, Koch recherche fébrilement l'agent infectieux de la tuberculose.

Son travail suscite chez ses collègues l'envie et le rejet. On le considère comme un charlatan, un affabulateur, qui par ses suppositions et ses enquêtes fait fausse route. Les envieux sont un soi-disant guérisseur gourou d'une secte ou des professeurs blessés dans leur honneur comme le célèbre médecin Rudolf Virchow qui est aussi un homme politique. Ce membre influent du parlement conteste fortement l'hypothèse de Koch, selon laquelle l'agent de la tuberculose est un bacille.

Les intrigues et les calomnies gênent l'inlassable fougue de Koch, mais ne l'arrêtent pas. Un jour, le jeune médecin est en mesure de prouver ses suppositions. Le ministère de la Santé l'invite à Berlin pour poursuivre ses études tranquillement et lui offrir les ressources financières nécessaires. Mais même après l'arrivée de Koch dans la capitale, la méchanceté ne s'arrête pas.

Fiche technique

Distribution

  • Emil Jannings : Dr Robert Koch
  • Werner Krauss : Dr Rudolf Virchow
  • Viktoria von Ballasko : Sœur Else
  • Raimund Schelcher : Dr Fritz von Hartwig, l'assistant de Koch
  • Theodor Loos : Dr Georg Gaffky (de)
  • Otto Graf : Dr Friedrich Loeffler
  • Hildegard Grethe : Emmy Koch
  • Peter Elsholtz : Dr Karl Wetzel, le secrétaire de Virchow
  • Josef Sieber : le garde forestier Göhrke
  • Hilde Körber : Mme Göhrke
  • Bernhard Minetti : Le porte-parole du guérisseur
  • Paul Bildt : Baron von Kossin, le parlementaire
  • Elisabeth Flickenschildt : son épouse
  • Paul Dahlke : un professeur
  • Rolf Prasch (de) : l'empereur Guillaume Ier d'Allemagne
  • Paul Otto : Le conseiller municipal von Hartwig
  • Rudolf Klein-Rogge : le comptable
  • Walter Werner (de) : Stübecke, un membre de cabinet
  • Jakob Tiedtke : Michalke, un membre de cabinet
  • Friedrich Otto Fischer : Otto von Bismarck
  • Karl Haubenreißer : Le directeur de la Charité
  • Eduard von Winterstein : Prof. Ernst von Bergmann
  • Lucie Höflich : Mme Paul, une patiente de Koch
  • Bernhard Goetzke : Neschmann, un patient de Koch
  • Gertrud Wolle (de) : La gouvernante
  • Karl Hannemann (de) : Le berger
  • Karl Platen : M. Kruhlke
  • Leopold von Ledebur : Un parlementaire
  • Josef Reithofer : Le médecin premier assistant de Virchow
  • Werner Pledath (de) : Chercheur de l'institut de pathologie
  • Franz Stein (de) : Chercheur de l'institut de pathologie
  • Klaus Pohl : Chercheur de l'institut de pathologie
  • Paul Rehkopf : Chercheur de l'institut de pathologie
  • Robert Forsch (de) : Chercheur de l'institut de pathologie
  • Hubert von Meyerinck : Un Fähnrich
  • Werner Schott : Un médecin
  • Ernst Dernburg : Membre de la faculté de Berlin
  • Erich Dunskus : Membre de la faculté de Berlin
  • Carl Jönsson (de) : Membre de la faculté de Berlin
  • Willy Kaiser-Heyl (de) : Membre de la faculté de Berlin
  • Philipp Manning (de) : Membre de la faculté de Berlin
  • Egon Vogel (de) : Membre de la faculté de Berlin

Autour du film

Le tournage a lieu du à . Il s'inspire du roman Robert Koch, Roman eines großen Lebens ("Robert Koch, le roman d'une grande vie") de Hellmuth Unger.

Les deux grandes stars du cinéma des années 1920, Emil Jannings et Werner Krauss, se retrouvent pour la première fois dans un film parlant.

La section nazie pour la culture apprécie grandement le film. Le film reçoit le Grand Prix de la Biennale de Venise en 1939. Largement soutenu, il obtient un grand succès mais de courte durée en raison de l'invasion de la Pologne le .

Des réalisateurs tels que Marcel L'Herbier, Marcel Carné, Georges Lacombe, Henri Decoin, Serge de Poligny, Léo Joannon et Christian-Jaque ont assisté à la première du film à Paris le [1]

Article annexe

  • Liste des longs métrages allemands créés sous le nazisme

Notes et références

Source de la traduction

Liens externes

Médias utilisés sur cette page

Information icon.svg
Information icon.
Flag of Finland.svg
Drapeau de la Finlande
Flag of Portugal.svg
Flag of Portugal, created by Columbano Bordalo Pinheiro (1857-1929), officially adopted by Portuguese government in June 30th 1911 (in use since about November 1910). Color shades matching the RGB values officially reccomended here. (PMS values should be used for direct ink or textile; CMYK for 4-color offset printing on paper; this is an image for screen display, RGB should be used.)
1930s.png
Auteur/Créateur: Mind2mind, Licence: CC BY-SA 4.0
Decade
Reichsadler der Deutsches Reich (1935–1945).svg
The Imperial Eagle or Emblem of the German Empire (German Reich, used 1935–1945), which features an eagle looking over its right shoulder, that is, looking to the left from the viewer's point of view. It is similar to the Parteiadler or Emblem of the Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei (NSDAP; known in English as the National Socialist German Workers' Party, or simply the Nazi Party), but the eagle of the latter is looking over its left shoulder, that is, looking to the right from the viewer's point of view.
Reichsadler Deutsches Reich (1935–1945).svg
The Imperial Eagle or Emblem of the German Empire (German Reich, used 1935–1945), which features an eagle looking over its right shoulder, that is, looking to the left from the viewer's point of view. It is similar to the Parteiadler or Emblem of the Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei (NSDAP; known in English as the National Socialist German Workers' Party, or simply the Nazi Party), but the eagle of the latter is looking over its left shoulder, that is, looking to the right from the viewer's point of view.