Kalamata

Kalamata
(el) Καλαμάτα
Administration
PaysDrapeau de la Grèce Grèce
PériphériePéloponnèse
District régionalMessénie
DèmeKalamata
Code postal241 00
Indicatif téléphonique(+30) 27210
ImmatriculationKM
Démographie
Population57 620 hab. (2001[1])
Densité228 hab./km2
Géographie
Coordonnées37° 01′ 52″ nord, 22° 06′ 42″ est
AltitudeMin. 0 m
Max. 21 m
Superficie25 300 ha = 253 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grèce
Voir sur la carte topographique de Grèce
City locator 14.svg
Kalamata
Géolocalisation sur la carte : Grèce
City locator 14.svg
Kalamata

Kalamata (en grec : Καλαμάτα / Kalamáta) est une ville de Grèce située dans le sud du Péloponnèse, dans le district régional de Messénie dont c'est le chef-lieu. Située au fond du golfe de Messénie, au pied du Taygète, elle est la deuxième plus grande ville de la péninsule après Patras.

Kalamata est un port industriel au cœur de plantations d'agrumes. Ses principales exportations sont ses olives de variété kalamata et des figues sèches. Un des campus de l'université du Péloponnèse se trouve à Kalamata. On y enseigne l'histoire, la littérature, la théologie et la philosophie.

La ville fut presque détruite complètement par un tremblement de terre le .

Ses habitants s'appellent les Kalamatiens (Καλαματιανοί).

Étymologie

L'étymologie du nom de la ville est discutée. Il pourrait dériver de celui d'une église dédiée à la Vierge aux beaux yeux (kalomata)[2], ou de la déformation du nom d'une dénomination antique de la région, kalamai, les « roseaux ».

Géographie

Dème de Kalamata à la suite du programme Kallikratis (2010)

Kalamata est à 279 km d'Athènes. La ville est au bord du Nédon et à 4 km du Taygète. Elle dispose d'un long front de mer de près d'un kilomètre et demi.

Climat

La température moyenne à Kalamata est de 18 °C en 2001 (soit 0,6 °C de plus que la moyenne 1991-2000). Il y pleut en moyenne 100 jours par an, pour un total de précipitations autour de 700 mm[3].

Transports

L'aéroport de Kalamata accueille en moyenne 700 vols par an pour une moyenne de 50 000 passagers embarqués et débarqués[3].

Agriculture

Elle est réputée pour la qualité de ses olives noires de variété kalamata. Entre le mont Taygète et la mer, les oliveraies s'étendent à perte de vue. Toute la région (deuxième productrice du pays après la Crète) vit principalement par et pour l'olive. C'est ce fruit qui a fondé la richesse du port, qui commerçait naguère avec le monde entier.

Le terroir de Kalamata est unique, il produit deux variétés d'olives. Celles de table, presque pointues, dites kalamon, que l'on conserve dans un mélange d'eau vinaigrée et salée, ou encore mieux dans de l'huile d'olive. Et les koronéïki, plus petites, qui donnent une fameuse huile extra-vierge.

La région compte plus de 40 millions d'arbres et produit 45 000 tonnes d'huile d'olive. Désormais, il existe un label AOP pour Kalamata et sa région.

Histoire

La ville occupe le site de l'ancienne cité laconienne de Pharis, citée dans l’Iliade.

Au terme de trois guerres (qui s'achèvent en 464 av. J.-C.), Pharis tombe sous domination spartiate. Au cours du IVe siècle av. J.-C., le général thébain Épaminondas l'en délivre. En 146 av. J.-C., la ville devient romaine, étant intégrée en -27 à la province romaine d'Achaïe. En 396 Kalamata est mise à sac par les Goths d'Alaric et en 610 par les Slaves (dont deux tribus, les Ézérites et les Mélinges, s'installent sur le Taygète voisin). La christianisation est achevée au début du IXe siècle : la ville fait alors partie du thème byzantin du Péloponnèse, mais se dépeuple à la suite des raids maritimes des pirates arabes et des normands d'Italie.

(c) macrolepis, CC BY 3.0
Vue panoramique depuis le château

En 1205 les croisés français de la principauté d'Achaïe s'en emparent ; elle est attribuée à Geoffroi Ier de Villehardouin. Guillaume II de Villehardouin avait une préférence marquée pour le château de Kalamata, où il était né et où il mourut. Kalamata est reconquise par les Grecs du despotat de Morée vers 1425, en même temps que les derniers territoires de la principauté d'Achaïe.

Les Turcs s'emparent de Kalamata en 1481, mais la perdent en 1685 au profit des Vénitiens qui la fortifient et lui redonnent une certaine prospérité. Les Turcs reprennent cependant la ville en 1715 pour encore un siècle, avant de s'en retirer définitivement lors de l'indépendance de la Grèce.

Le 23 mars 1821 ( dans le calendrier grégorien), Kalamata fut la première ville libérée par les forces révolutionnaires grecques sous le commandement du général Theódoros Kolokotrónis, mais en 1825 Ibrahim Pacha détruisit la ville. Par la suite, la cité fut reconstruite et devint un port majeur où fut fondée la deuxième plus ancienne Chambre de commerce en Méditerranée après celle de Marseille.

Le 29 avril 1941 eut lieu une bataille près du port entre les forces d'invasion allemandes d'un côté, et de l'autre la garnison grecque et la 2e division néo-zélandaise qui furent vaincues. Toutefois, jusqu'en octobre 1943, ce ne furent pas les Allemands mais les forces italiennes qui occupèrent la ville. Après la Seconde Guerre mondiale, Kalamata, située loin du rideau de fer et de la frontière turque (zones stratégiques), fut exclue comme la plus grande partie du Péloponnèse des plans gouvernementaux de développement, bénéficiant surtout au nord de la Grèce. Cela ralentit considérablement l'essor économique du port et de la ville. Ce ne fut qu'après les importants dégâts produits par le tremblement de terre du 13 septembre 1986 (de 6,6 sur l'échelle de Richter, il causa la mort de 20 personnes) que des investissements privés et publics furent attribués à Kalamata, devenue ainsi une capitale provinciale moderne et bien équipée. C'est aussi le siège de la Métropole de Messénie (el), dirigée depuis le 15 mars 2007 par le métropolite Chrysostome III.

Monuments

Située au nord-est de la ville, la forteresse de Kalamata fut construite par Geoffroi Ier de Villehardouin sur des vestiges plus anciens. Les Vénitiens renforcèrent aussi ses fortifications[4].

Éducation

Son Institut supérieur d'enseignement technique accueille en moyenne 340 enseignants et 5 000 étudiants pour 350 diplômés par an en moyenne[3].

Personnalités liées à la ville

Jumelages

Notes

  1. (el) (en) « Résultats du recensement de la population en 2001 », 793 ko [PDF]
  2. Γ. Μπαμπινιώτης Ετυμολογία: Περιπλάνηση στην ιστορία των λέξεων, To BHMA 7/12/1997.
  3. « General Secretariat of the National Statistical Service »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  4. B. Ebhardt, Der Wehrbau Europas im Mittelalter, vol. 3, Flechsig, 1998

Médias utilisés sur cette page

Flag of Greece.svg
Drapeau de la Grèce (depuis 1978) et insigne naval de la Grèce (depuis 1828)
Apostelkirche Kalamata.jpg
(c) Koppi2, CC-BY-SA-3.0
Apostelkirche in Kalamata, Peloponnes
Kalamata, Peloponnese, Greece.jpg
(c) Pfloros sur Wikipédia anglais, CC BY-SA 3.0
Kalamata Greece, Taken July 2006, kalamata.gr
The old city of Kalamata, Greece - panoramio.jpg
(c) G Da, CC BY-SA 3.0
The old city of Kalamata, Greece
Kalamata Burg.jpg
Auteur/Créateur: Koppi2, Licence: GFDL 1.2
Burg von Kalamata, Peloponnes, Griechenland
Greece relief location map.jpg
Auteur/Créateur: , Licence: CC BY-SA 3.0
Location map of Greece
Kalamata from Castle (7'700x2'000px) - panoramio.jpg
(c) macrolepis, CC BY 3.0
Kalamata from Castle (7'700x2'000px)
Agios Ioannis - Kalamata - 01.jpg
Auteur/Créateur: Maesi64, Licence: CC0
Church "Ekklisia Agios Ioannis" in Kalamata, Regional Unit Messenia, Region Peloponnese, Greek
2011 Dimos Kalamatas.png
Auteur/Créateur: Pitichinaccio, Licence: CC BY 3.0
Locator map for Kalamata municipality in Greek region Peloponnese (2011)
ΝΟΤΙΟΑΝΑΤΟΛΙΚΗ ΠΡΟΣΟΨΗ ΔΗΜΑΡΧΕΙΟΥ ΚΑΛΑΜΑΤΑΣ.jpg
Auteur/Créateur: Drakopoulosdim, Licence: CC BY-SA 4.0
This is a photo of a monument in Greece identified by the ID
Greece location map.svg
(c) Lencer, CC BY-SA 3.0
Location map of Greece

Equirectangular projection, N/S stretching 120 %. Geographic limits of the map:

  • N: 42.0° N
  • S: 34.6° N
  • W: 19.1° E
  • E: 29.9° E
ΠΡΟΣΟΨΗ ΛΑΟΓΡΑΦΙΚΟΥ ΜΟΥΣΕΙΟΥ ΚΥΡΙΑΚΟΥ.jpg
Auteur/Créateur: Drakopoulosdim, Licence: CC BY-SA 4.0
This is a photo of a monument in Greece identified by the ID