Kösener Senioren-Convents-Verband

Kösener Senioren-Convents-Verband
Kösener Raute.jpg
Emblème de la Kösener Senioren-Convents-Verbands.
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Siège
Pays
Organisation
Site web

Le Kösener Senioren-Convents-Verband (KSCV), fondé en 1848, est la plus vieille confédération de corporations d'étudiants en Allemagne, Suisse et Autriche[1]. Il trouve ses racines dans le mouvement idéaliste. Certaines de ses branches datent de plus de 200 ans.

Kösener Corpslisten

Siège à Bad Kösen, Parkstraße 3

En 2010, on dénombre toujours 102 corps du Kösener répartis dans 14 établissements d'enseignement supérieur. 2 000 étudiants et 13 000 enseignants (ou assistants), de tous les continents, sont des « Kösener Corpsstudenten »

La KSCV est la seule association corporative européenne à publier depuis toujours les listes des membres de ses corps[2]. Leonhard Zander (de) publie dans les années 1880 un premier répertoire des étudiants vivants des corps avec 4 084 noms[3]. Paul Salvisberg (de) édite l'Almanach de Kösen en 1887/88. Karl Rügemer s'occupe des listes du corps de Kösen de 1910, qui sont également disponibles sous forme numérique[4]. Elles constituent une contribution importante à l'histoire des étudiants et un inépuisable réservoir de mots-clés sur les biographies des étudiants du corps depuis la fin du XVIIIe siècle. Les KKL 1910 revêtent également une importance particulière en ce qui concerne les corps éteints (de) et les "vorkösener" Corpslandmannschaften. Les KCL 1930, publiées par Otto Gerlach (de), ne recensent plus que les corps suspendus après 1867. Dans les KCL 1960, également éditées par Gerlach, on ne trouve que les corps suspendus après 1892.

Herbert Kater travaille sur les volumes complémentaires de 1971 et 1981. Les KCL 1996, publiés par Hermann Kruse, ne mentionnent plus que les étudiants du Corps qui sont devenus actifs après la Première Guerre mondiale. Ils ne sont plus disponibles que sous forme de CD.

Bibliographie

  • Karsten Bahnson (de): Vorgeschichte und Gründung des Kösener Senioren-Convents-Verbandes. In: Rolf-Joachim Baum (Hrsg.): Wir wollen Männer, wir wollen Taten! Siedler, Berlin 1998 (ISBN 3-88680-653-7), S. 45–83.
  • Rolf-Joachim Baum (Hrsg.): „Wir wollen Männer, wir wollen Taten!“ Deutsche Corpsstudenten 1848 bis heute. Festschrift zum 150-jährigen Bestehen des Kösener Senioren-Convents-Verbandes. Siedler, Berlin 1998 (ISBN 3-88680-653-7).
  • Rüdiger Döhler: Der Deutsche Idealismus und das Corpsstudententum. In: Sebastian Sigler (Hrsg.): Freundschaft und Toleranz. 200 Jahre Corps Bavaria zu Landshut und München. München 2006 (ISBN 3-932965-86-8), S. 183–188.
  • Wilhelm Fabricius: Die Deutschen Corps. Eine historische Darstellung mit besonderer Berücksichtigung des Mensurwesens. Berlin 1898 (2. Auflage. 1926).
  • Paulgerhard Gladen, Kurt U. Bertrams: Die Kösener und Weinheimer Corps. Hilden 2007.

Notes et références

  1. (de)E. Bauer: Die Jenaer Corpsversammlung (15. bis 17. 7. 1848), die Wiege des Kösener Seniorenconventsverbandes. In: Einst und Jetzt 3 (1958), p. 20-41
  2. Corpsarchive: Kösener Corpslisten. In: corpsarchive.de.
  3. Einst und Jetzt. 2 (1957), S. 125–127, 129–140.
  4. Kösener Korpslisten von 1798 bis 1910. (PDF; 56,6 MB!) In: corpsarchive.de, 8. Januar 2012, abgerufen am 8. Januar 2021.

Voir aussi

Liens externes

Médias utilisés sur cette page

Kösener Senioren-Convents-Verband in Bad Kösen, Geschäftsstelle.jpg
Auteur/Créateur: Giorno2, Licence: CC BY-SA 4.0
Kösener Senioren-Convents-Verband in Bad Kösen, administradejo je Parkstraße 3 en Bad Kösen
Kösener Raute.jpg
Koesener Raute