Henri de Grosmont

Henri de Grosmont
Description de cette image, également commentée ci-après
Le duc de Lancastre

Titres

Duc de Lancastre


(10 ans et 17 jours)

PrédécesseurCréation du titre
SuccesseurJean de Gand

Comte de Lincoln


(11 ans, 7 mois et 3 jours)

PrédécesseurAlice de Lacy
SuccesseurMaud de Lancastre

Comte de Lancastre


(15 ans, 6 mois et 1 jour)

PrédécesseurHenri de Lancastre
SuccesseurJean de Gand

Comte de Leicester


(15 ans, 6 mois et 1 jour)

PrédécesseurHenri de Lancastre
SuccesseurMaud de Lancastre

Comte de Derby


(24 ans et 7 jours)

PrédécesseurCréation du titre
SuccesseurJean de Gand
Fonctions militaires
Faits d’armesBataille de L'Écluse
Bataille de Bergerac
Bataille d'Auberoche
Siège de Calais
Bataille de L'Espagnols sur Mer
Siège de Rennes
ConflitsGuerre de Cent Ans
Biographie
Naissancev. 1310
Château de Grosmont
Décès
Leicester
PèreHenri de Lancastre
MèreMaud Chaworth
ConjointIsabelle de Beaumont
EnfantsMaud de Lancastre
Blanche de Lancastre

Description de l'image Arms of Edmund Crouchback, Earl of Leicester and Lancaster.svg.

Henri de Grosmont (né vers 1310 et mort le [1]), dit également Henri de Lancastre, est comte de Derby en 1337, de Lancastre et de Leicester en 1345, de Lincoln en 1349, puis duc de Lancastre en 1351, finalement comte de Moray en 1359. Fils d'Henri de Lancastre (mort en 1345), comte de Leicester et de Lancastre, et de Maud Chaworth, il naît au château de Grosmont. Il est arrière-petit-fils en ligne masculine du roi d'Angleterre, Henri III.

Biographie

Grosmont combat comme croisé en Prusse, à Rhodes et à Grenade. Il se distingue également en Écosse. Il est nommé comte de Derby en , et guerroie contre le comte de Flandre. Il participe à la bataille de l'Écluse en 1340, retourne combattre en Écosse, puis en Bretagne en . Il est nommé ambassadeur auprès de Clément VI, puis des rois d'Espagne. Il se distingue au siège d'Algésiras (1343).

Il est nommé lieutenant du roi et capitaine en Aquitaine en . Il débarque à Bayonne avec 500 chevaliers et 2 000 archers, se dirige vers le nord par Bordeaux, remporte la victoire d'Auberoche. Il remporte quelques combats à Meilhan, Monségur et La Réole. En septembre et , au cours d'une chevauchée, il prend Saint-Jean-d'Angély, Lusignan, Poitiers, Montreuil-Bonnin, Saintes et les principales places du Poitou et de la Saintonge[2]

Il rembarque en 1347. Le roi Édouard III lui donne la ville de Bergerac et le droit de frapper monnaie. En 1349, il devient vice-régent du duché de Gascogne, charge étendue la même année au Poitou (avec le monopole sur le sel du « golfe de Poitou »).

Il est un insatiable jouteur (Blyth en 1328, Dunstable en 1334, Londres en 1342, Windsor en 1344…) et ses exploits dans les lices lui valent une sérieuse blessure à la jambe en 1358, lors de joutes prestigieuses tenues à Windsor[3].

Il est fait duc de Lancastre en 1351 (le seul duc de l'époque en Angleterre avec le duc de Cornouailles, le Prince Noir) après avoir secouru le Prince Noir au large de la Gascogne. En 1356, il ne peut assurer sa jonction avec le Prince noir avant la bataille de Poitiers, et tente vainement à investir la ville de Rennes pendant l'hiver 1356-1357[4]. Il est des capitaines de l'armée anglaise lors de la chevauchée vers Reims de 1359-1360, qui fait sacrer Édouard III roi de France. Il meurt de la peste noire en 1361.

Mariage et descendance

Sont nées de son mariage en 1334 avec Isabelle de Beaumont (1320 – vers 1359) :

  • Maud de Lancastre (1340-1362), mariée à Ralph Stafford (mort en 1349), puis en 1352 à Guillaume de Wittelsbach, duc de Bavière-Straubing, comte de Hainaut, de Hollande et de Zélande ;
  • Blanche de Lancastre (1345-1369), mariée en 1359 à Jean de Gand (1340-1399), duc de Lancastre. D'où postérité royale : en effet Grosmont est le grand-père d'Henri IV.

Ancêtres

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
16. Jean sans Terre
 
 
 
 
 
 
 
8. Henri III d'Angleterre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
17. Isabelle d'Angoulême
 
 
 
 
 
 
 
4. Edmond de Lancastre, 1er comte de Lancastre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
18. Raimond-Bérenger IV de Provence
 
 
 
 
 
 
 
9. Éléonore de Provence
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
19. Béatrice de Savoie
 
 
 
 
 
 
 
2. Henri de Lancastre, 3e comte de Lancastre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
20. Louis VIII le Lion
 
 
 
 
 
 
 
10. Robert Ier d'Artois
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
21. Blanche de Castille
 
 
 
 
 
 
 
5. Blanche d'Artois
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
22. Henri II de Brabant, duc de Brabant
 
 
 
 
 
 
 
11. Mathilde de Brabant
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
23. Marie de Souabe
 
 
 
 
 
 
 
1. Henri de Grosmont, 1er duc de Lancastre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
12. Patrick de Chaworth
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
6. Patrick de Chaworth, seigneur de Kidwelly
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
13. Hawise de Londres
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
3. Maud Chaworth
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
28. William Beauchamp
 
 
 
 
 
 
 
14. Guillaume de Beauchamp, 9e comte de Warwick
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
29. Isabella Mauduit
 
 
 
 
 
 
 
7. Isabelle de Beauchamp
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
30. John FitzGeoffrey
 
 
 
 
 
 
 
15. Maud FitzJohn
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
31. Isabel Bigod
 
 
 
 
 
 

Écrit

Bibliographie

  • « Henry of Grosmont » (1300-1361), site britannia.com — D'après George Frederick Beltz (en).
  • « Henry of Grosmont, Duke of Lancaster (1299?-1361) », dans Luminarum : Encyclopaedia Project
  • Émile-Jules Arnould, « Le Livre de seyntz Medicines : The Unpublished Devotional Treatise of Henry of Lancaster », dans Modern Philology, vol. 40, no 2, 1942
  • Kenneth Alan Fowler, The King's Lieutenant : Henry of Grosmont, First Duke of Lancaster, 1310–1361, Londres 1969 (ISBN 0-236-30812-2)
  • Teresa Tavormina, « Henry of Lancaster : The Book of Holy Medicines (Le livre de seyntz medicines) », Cultures of Piety : Medieval English Devotional Literature in translation, éd. Anne Clark Bartlett et Thomas H. Bestul, Ithaca, Cornell University Press, 1999, p. 19-40
  • Scott L. Waugh (en), « Henry of Lancaster, third Earl of Lancaster and third Earl of Leicester (c.1280–1345) », dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press DOI:10.1093/ref:odnb/12959
  • Scott L. Waugh, England in the Reign of Edward III, Cambridge University Press, 2007


Références

  1. Mortimer n'est pas de cet avis :
    1. Henri a fait son testament dix jours avant sa mort : la peste ne laissait pas autant de temps ;
    2. il est mort au début de 1361 (quel que soit le calendrier) et on vit la peste à peu près en mai.
  2. « 1346 - La chevauchée de Derby en Poitou et Saintonge », sur Histoire Passion.
  3. Sébastien Nadot, Rompez les lances ! Chevaliers et tournois au Moyen Âge, Paris, éditions Autrement, 2010, p. 107.
  4. Georges Minois, La Guerre de Cent ans, Perrin 2008 p. 148
  5. Sur la traduction du mot anglo-normand « medicines ». Au XIVe siècle le mot français « médecine » avait souvent le sens de « remède » ; voir « Médecine » sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales.
    On traduit d'habitude en anglais par « medicines », signifiant « médicament » ; par exemple : Henry of Grosmont, first duke of Lancaster, Le Livre de Seyntz Medicines = The Book of Holy Medicines, translated with notes and introduction by Catherine Batt, Tempe, Arizona Center for Medieval and Renaissance Studies (Medieval and Renaissance Texts and Studies, 419 ; The French of England Translation Series, 8), 2014, xv + 327 p.
    Par contre, Émile-Jules Arnould (Étude sur le Livre des saintes médecines du duc Henri de Lancastre, accompagnée d'extraits du texte, Paris, 1948) traduit « médecines » et Norman F. Cantor traduit « doctors ».

Liens externes

Médias utilisés sur cette page

Clio1 - 2.png

Musa Clío

Dr. Vollmer's Wörterbuch der Mythologie aller Völker. Stuttgart: Hoffmann'sche Verlagsbuchhandlung, 1874.
Red Rose Badge of Lancaster.svg
Auteur/Créateur: Sodacan, Licence: CC BY-SA 3.0
Red Rose of Lancaster.
Arms of Edmund Crouchback, Earl of Leicester and Lancaster.svg
Auteur/Créateur: Sodacan, Licence: CC BY-SA 3.0
Arms of Henry of Grosmont, 1st Duke of Lancaster, and of his successors, namely his two sons: Thomas, 2nd Earl of Lancaster and Henry, 3rd Earl of Lancaster, and the latter's son Henry of Grosmont, 1st Duke of Lancaster. As shown in the Heralds Roll of Arms, Page 1, row 2, no 5. Blazon: Royal arms of King Henry III with a label of three points of France
Portrait of Henry, Duke of Lancaster - William Bruges's Garter Book (c.1440-1450), f.8 - BL Stowe MS 594 (cropped).jpg

Duc de Lancastre. Portrait of Henry, Duke of Lancaster (c.1310-1361), a Knight Founder of the Order of the Garter. He wears a blue Garter mantle over plate armour. The arms depicted on his surcoat appear incorrect. These are the arms of his second cousin King Edward III, who was the first to quarter the Royal Arms of France with Plantagenet, representing his claim to the French throne from his mother Isabella of France. The Earls and Duke of Lancaster bore the arms of their common ancestor King Henry III, which was the arms of Plantagenet alone, with a label of France for difference. A framed tablet displays painted arms of successors in his Garter stall at St. George's Chapel, Windsor, including: Stafford, Despencer, King of Portugal, FitzAlan, Earl of Arundel.

From: Edmund Horace Fellowes: The Knights of the Garter, 1348-1939. With a complete list of the stall-plates in St. George's chapel; London, Published for the dean and canons of St. George's chapel in Windsor castle by the Society for promoting Christian knowledge, 1939.[1]

Stall 3 (South 3):

  • 1348 (2) Henry (Plantagenet), styled "of Lancaster" (Founder). Earl of Derby. Afterwards Duke of Lancaster. Served in the wars against the Scots, the Dutch, and French. Admiral of the Fleet and Steward of England.
  • 1361 (38) Edward, 5th Lord le Despencer. Present at the battle of Poictiers.
  • 1375 (57) Hugh, 2nd Earl of Stafford. Served in the wars in France and elsewhere.
  • 1386 (75) Sir Nicholas Samesfield. in the retinue of the Black Prince and witness to his will. The King's Standard-bearer.
  • c.1395 (86) *Sir William Arundel.
  • 1400 (102) John I, King of Portugal. Married Philippa, sister of Henry IV, King of England.
  • 1435 (149) *Edward, King of Portugal. Nephew of Henry IV. His stall-plate was here till, at least, the reign of Queen Elizabeth. Recently it was in Stall 6 (N.5). In 1938 it was moved again to the adjacent screen-panel. There is some doubt, as expressed by Hope, whether this plate may not be that of John I.
  • [1399] (96) Humphrey (Plantagenet), styled "of Lancaster," Duke of Gloucester. 4th son of Henry IV. Transferred in 1438 to this stall from Stall 21 (S.21).
  • 1447 (164) Alphonso V, King of Portugal.
  • 1482 (220) *John II, King of Portugal. Election void. On re-election in 1488 placed in Stall 11 (S.11), but his stall-plate remains in Stall 3 (S.3).
  • 1489 (239) Maximilian I, King of the Romans; afterwards Emperor. Transferred from this stall to Stall 2 (N.1) c. 1506, where his plate remains.
  • 1508 (264) Charles, Archduke of Austria ; afterwards Charles V, Emperor. Transferred from this stall to Stall 2 (N.1) c. 1519 (?), where his plate remains.
References to: Hope, W. H. St. John, The Stall Plates of the Knights of the Order of the Garter 1348 – 1485: A Series of Ninety Full-Sized Coloured Facsimiles with Descriptive Notes and Historical Introductions, Westminster: Archibald Constable and Company Ltd, 1901.