Grande Bulgarie (revendication)

La Grande Bulgarie est le nom informel donné au territoire bulgare défini au Traité de San Stefano en 1878, qui, à la suite de la guerre russo-turque de 1877-1878, visait à reconstituer en partie les royaumes bulgares médiévaux, d'avant la conquête turque[1]. Le jour de la signature du traité est la fête nationale de la Bulgarie.

Bulgarie selon la Conférence de Constantinople.
Frontières de la Bulgarie définie par le traité de San Stefano.
Les aspirations irrédentistes dans les Balkans en 1912, dont la « Grande Bulgarie ».

Mais l'Empire britannique et l'Autriche-Hongrie s'opposèrent à ce traité qui, selon elles, encourageait le panslavisme. Elles craignaient qu'une Bulgarie puissante ne devienne un satellite de la Russie et une menace pour l'Empire ottoman. Le , à la suite du Congrès de Berlin, le traité de Berlin abolissait celui de San-Stefano, instituant une petite principauté de Bulgarie entre le Danube et le Grand Balkan, vassale du Sultan, et la province ottomane autonome de Roumélie orientale, tandis que la Macédoine restait turque. Ce nouveau traité laissa de durables ressentiments en Bulgarie, dont les deux entités ne pourront s'unir qu'en 1885 et dont l'indépendance ne sera reconnue qu'en 1908. Ses conséquences ont duré jusqu'au milieu du XXe siècle, la Bulgarie essayant vainement de revenir dans ses frontières de San-Stefano, durant les guerres balkaniques et en s'alliant pendant les deux guerres mondiales à l'Allemagne.

Aujourd'hui, une minorité de mouvements nationalistes défendent un concept ethnique selon lequel Bulgares et Macédoniens sont un seul et même peuple, et un concept territorial irrédentiste revendiquant des territoires définis comme bulgares à San Stefano (notamment la Macédoine) mais aussi d'autres territoires, grecs (Macédoine-Orientale-et-Thrace), serbes (Pirin), roumains (Dobroudja) et ukrainiens (Boudjak) ayant appartenu par le passé à l'un ou l'autre des états bulgares historiques, ou abritant des populations bulgares.

Notes

  1. Pierre Albin, Les Grands Traités politiques. Recueil des principaux textes diplomatique depuis 1815 jusqu'à nos jours, Paris, (lire en ligne), « Le Traité de San-Stefano (19 février 1878/3 mars 1878) »

Articles connexes

Médias utilisés sur cette page

Blue flag waving.svg
Auteur/Créateur: Viktorvoigt, Licence: CC-BY-SA-3.0
A blue flag. Useful for articles pertaining to conservatism.
Aspirations Balkans 1912.jpg
Balkan Peninsula 1912 : territorial aspirations of each nation, since Dehn, by Theodor Weinreb 1913,
Public domain

Cette œuvre est également dans le domaine public dans tous les pays pour lesquels le droit d’auteur a une durée de vie de 70 ans ou moins après la mort de l’auteur.


Dialog-warning.svgVous devez aussi inclure un modèle indiquant pourquoi cette œuvre est dans le domaine public aux États-Unis. Veuillez aussi noter que certains pays ont des droits d'auteurs qui courent plus de 70 ans après la mort : 75 ans pour les Samoa et le Guatemala, 80 ans pour la Colombie, 95 ans pour la Jamaïque, 100 ans pour le Mexique. Cette image peut ne pas être dans le domaine public dans ces pays, qui d'ailleurs n'appliquent pas la règle du terme le plus court. Le droit d'auteur expire en Côte d'Ivoire 99 ans après la mort et après 75 ans au Honduras, mais ces pays appliquent la règle du terme le plus court.

Constantinople-Conference-1876.png
Map of autonomous Bulgaria according to the 1876-77 Constantinople Conference, published in D.M. Brancoff's book La Macédoine et sa Population Chrétienne, Paris, 1905.