Famille Jouvenet

La famille Jouvenet est une dynastie d’artistes français présumée d'origine italienne[1], dont le chef, Jean Jouvenet, peintre-sculpteur, mort à Rouen vers 1615, était venu s’établir en Normandie vers le milieu du XVIe siècle et qui a donné un grand nombre de peintres.

  • Jean Jouvenet dit le Vieux, (XVIe siècle-1615), maître peintre et sculpteur
    • Noël Jouvenet dit le Vieux, (XVIe siècle-1616), peintre
      • Laurent Jouvenet dit le Vieux, (XVIIe siècle-1675), peintre
        • Laurent Jouvenet dit le Jeune, (1609-1681), peintre, marié à Catherine de Leuze[2], aussi Deleuze ou Deleuse
          • Jean Jouvenet dit le Grand, (1644[3]-1717[4]), peintre natif de Rouen[5], marié en 1675[6] à Paris à Marie Baronneau (v.1654-1701[4])
          • Jacques Jouvenet (?-1674[4]), peintre
          • Marie-Madeleine Jouvenet (v.1655-1698[7]), mariée en 1690[7] à Rouen à Jean Ier Restout (v.1662-1702), peintre à Rouen
          • François Jouvenet dit le Jeune, (1664-1749[4]), peintre, marié avant 1688[7] à Paris en premières noces à Marie Ellain († 1736[8]) dont cinq enfants baptisés entre mars 1688 et mai 1694[7], marié en deuxièmes noces à Marie-Jeanne Bacouet, veuve Gueton[9].
            • Noël Jouvenet dit le Jeune, (?-?), peintre
            • François-Dagobert Jouvenet (1688/1689-1756[10]), peintre
            • Marie-Elisabeth Jouvenet, mariée à Ferdinand Nardini
        • Jean Jouvenet dit le Jeune
          • Catherine Jouvenet († 1693[11]), mariée en 1664[11] à Rouen à Guillaume Le Vieil, maître vitrier, peintre sur verre à Rouen
        • Noël Jouvenet, (XVIIe siècle-XVIIe siècle), sculpteur à Rouen, marié à Marie Allain († avant juillet 1686)
          • Noël Jouvenet, sculpteur, marié à Elisabeth Guichard
            • Noël-Étienne Jouvenet[12] (1670[2]-1726)
            • Marguerite-Elisabeth Jouvenet[13] (1671[2]-?)
            • et deux autres enfants nés en 1672 et 1679[2]
          • Isaac Jouvenet (v.1660-1692), sculpteur, marié en 1686[2] à Paris à Gabrielle La Motte, ou Lamotte
            • Noël Jouvenet (1691-1691[4]), mort à l'âge de 10 mois
            • une fille (1693[2]-?)

Notes et références

  1. Antoine Joseph Dezallier d'Argenville, Abrégé de la vie des plus fameux peintres : avec leurs portraits gravés… t. 4, nouvelle édition, revue corrigée & augmentée, Paris, chez de Bure l’Aîné, 1762, pp. 203-218 (en ligne).
  2. Auguste Jal, Dictionnaire critique de biographie et d’histoire, Paris, Plon, 1872, pp. 709-711 (en ligne).
  3. Registres paroissiaux et d'état civil, Rouen (paroisse Saint-Lô), Baptêmes 1643-1658, cote 3E 00999, page 6/47 (en ligne).
  4. Henri Théodore M. Herluison, Actes d'état-civil d'artistes français, Société de l’histoire de l’art français, Paris, Orléans, Baur, Herluison, 1873, p. 197-199 (en ligne).
  5. M. Houël, Jean Jouvenet et sa maison natale, In : Précis analytique des travaux de l’Académie des Sciences, Belles-lettres et Arts de Rouen pendant l'année 1836, Rouen, Periaux, 1837, reproduction du manuscrit annexé en fin de volume (en ligne).
  6. Extrait du registre paroissial de l'église Saint-Germain-l'Auxerrois à Paris (mariages, 20 janvier 1675), cité par Auguste Jal dans son Dictionnaire critique de biographie et d'histoire, Paris, Henri Plon, 1872, p. 710.
  7. Jal, Dictionnaire, p. 1054
  8. Inventaire après décès de Marie Ellain, dressé à son domicile, rue du Colombier..., 4 septembre 1736, IN : Mireille Rambaud, Documents du Minutier central concernant l’histoire de l'art (1700-1750), t. II, Paris, Archives nationales, 1971, p. 299 (sommaire du contenu en ligne).
  9. Jules Guiffrey, Scellés et Inventaires d'artistes français du XVIIe siècle et du XVIIIe siècle, Société de l'Histoire de l'art français, Paris, Charavay, 1885, pp. 115-116 (en ligne).
  10. Guiffrey, Scellés, pp. 223-225).
  11. Pierre Le Vieil, L'Art de la peinture sur verre et de la vitrerie, Desaint et Saillant, 1774, p. 74 (en ligne).
  12. Noël-Étienne Jouvenet, baptisé le 6 août 1670 à Paris en l'église Saint-Eustache, fils de Noël Jouvenet, sculpteur, demeurant rue des Jeûneurs, et d'Elisabeth Guichard, son épouse, eut pour parrain Étienne Le Hongre, sculpteur ordinaire des bâtiments du roi. Il mourut commissaire général de l'artillerie au département de Cambray, le 8 février 1726 (Jal)
  13. Marguerite-Elisabeth Jouvenet, baptisée le 19 juillet 1671 en l'église Saint-Eustache de Paris, fille de Noël Jouvenet, sculpteur, demeurant rue des Jeûneurs, et d'Elisabeth Guichard, son épouse, eut pour parrain Jean Jouvenet.

Médias utilisés sur cette page

Persons.svg
Auteur/Créateur: J.delanoy, Licence: CC-BY-SA-3.0
vector version of Image:Persons.png
Symbole généalogie.png
Auteur/Créateur: unknown, Licence: CC-BY-SA-3.0
Un arbre, symbole généalogie