Empereur allemand

Empereur allemand
Deutscher Kaiser
Image illustrative de l’article Empereur allemand
Armoiries de l'empereur allemand.

Image illustrative de l’article Empereur allemand
Guillaume II, dernier empereur allemand.

Création
TitreSa Majesté Impériale
Abrogation
Premier titulaireGuillaume Ier
Dernier titulaireGuillaume II
Résidence officielleChâteau de Berlin (Berlin)

Le titre d’empereur allemand (en allemand : Deutscher Kaiser) est, de à , conféré par la Constitution de l'Empire allemand au roi de Prusse, agissant en qualité de président de la fédération (Präsidium des Bundes) et de commandant suprême de l'armée et de la marine de guerre fédérales. Il s'agit d'un titre de fonction (Amtstitel) héréditaire qui fut porté par les souverains de la maison de Hohenzollern régnant sur l'Empire allemand et le royaume de Prusse : Guillaume Ier, Frédéric III et Guillaume II.

Histoire (1871-1918)

Création du titre

L'Empire allemand est proclamé le dans la galerie des Glaces du château de Versailles, après la défaite française de 1870 et fait du roi de Prusse Guillaume Ier le premier « empereur allemand ». Issu de la confédération de l’Allemagne du Nord, il regroupe vingt-deux monarchies et trois républiques sous l’autorité unique de l’empereur allemand. Il disparaît après l’abdication de l’empereur Guillaume II le , à la suite de la révolution de Novembre.

Le titre d'empereur allemand (en allemand : Deutscher Kaiser) est un titre de fonction (Amtstitel) porté par le roi de Prusse en sa triple qualité de président de la fédération (Präsidium des Bundes) et de commandant suprême de l’armée et de la marine de guerre fédérales. En français, on emploie également l’expression empereur d'Allemagne, mais cette forme est à éviter, car incorrecte. En effet, le roi de Bavière Louis II, qui a accepté contraint — en échange d’une augmentation de sa liste civile — de proposer la couronne impériale à Guillaume Ier de Prusse au nom de tous les princes allemands, refusa qu’il porte le titre d’empereur d’Allemagne, peu respectueux de la souveraineté des autres princes allemands. Guillaume Ier refusait la formulation empereur des Allemands, qui rappelait trop la révolution de 1848 et renvoyait directement au peuple. Bismarck trouva donc une solution intermédiaire, qui ne heurterait personne : empereur allemand. Cependant, le terme d’empereur d’Allemagne est utilisé dans des traités internationaux rédigés en français, notamment le traité préliminaire, signé à Versailles le 26 février 1871, et le traité de Francfort du 10 mai 1871[1].

Liste des titulaires

PortraitNomDébut du règneFin du règneTitresArmoiries
Kaiser Wilhelm I. .JPGGuillaume Ier
(22 mars 1797, Berlin – 9 mars 1888, Berlin)
Empereur allemand
Roi de Prusse (1861-1888)
Wappen Deutsches Reich - Reichswappen (Grosses).svg
Friedrich 3º.jpgFrédéric III
(18 octobre 1831, Potsdam – 15 juin 1888, Potsdam)
Empereur allemand
Roi de Prusse (1888)
Wilhelm II of Germany.jpgGuillaume II
(27 janvier 1859, Potsdam – 4 juin 1941, Doorn)
Empereur allemand
Roi de Prusse (1888-1918)

Voir aussi

Bibliographie

  • [Laband 1900] Paul Laband (trad. de l'allemand par Camille Gandilhon, préf. de Ferdinand Larnaude), Le droit public de l'Empire allemand, t. Ier : Formation de l'Empire allemand ; l'Empire et les États particuliers ; l'Empereur ; le Bundesrath ; le Reichstag, Paris, V. Giard et É. Brière, coll. « Bibliothèque internationale de droit public » (no 4, 1), , 1re éd., 1 vol., XXII-540, 22 cm (OCLC 494313884, BNF 30701293, SUDOC 127167781, lire en ligne [fac-similé]).

Notes et références

  1. « L’Allemagne annexe l’Alsace-Lorraine (1871) », sur gander.chez.com, (consulté le ).

Médias utilisés sur cette page

French heraldic crowns - King.svg
Auteur/Créateur: Pbroks13 (talk), Licence: CC BY 3.0
Crown of the French King
Flag of Germany (1867–1919).svg
Bundesflagge und Handelsflagge des Norddeutschen Bundes (1866-1871) und Reichsflagge des Deutschen Reiches (1871-1918)
Flag of Germany (1867–1918).svg
Bundesflagge und Handelsflagge des Norddeutschen Bundes (1866-1871) und Reichsflagge des Deutschen Reiches (1871-1918)
Kaiser Wilhelm II of Germany - 1902.jpg
Head and shoulders portrait of Kaiser Wilhelm II by Court Photographer T. H. Voigt of Frankfurt, 1902.
Wilhelm II of Germany.jpg
The German emperor, king Wilhelm II v. Prussia (in 1859-1941, reign 1888-1918), in Prussian officer's uniform (Überrock). The simple Überrock with small order decoration was the knock about clothes of the military. Orders: Cervical orders: Protector cross of the Maltese Knight's order. In the buttonhole: the military order of savoy
Friedrich 3º.jpg
Auteur/Créateur: User:Roby, Licence: CC-BY-SA-3.0
Federico III, segundo emperador de Alemania (1888).
Kaiser Wilhelm I. .JPG
Wilhelm I., Deutscher Kaiser in Generalsuniform
Wappen Deutsches Reich - Reichswappen (Grosses).svg

Blasonierung nach Ströhl:

"Das Grössere Wappen Sr. Majestät des Deutschen Kaisers zeigt den deutschen Reichsadler preussischen Wappenschild, dessen Adler mit dem Schilde von Hohenzollern belegt ist im goldenen Schilde, der über sich die deutsche Reichskrone trägt. [...] Um den Schild schlingt sich die Kette des Hohen Ordens vom Schwarzen Adler. [...] Der Schild, der auf einem steinernen Postamente aufruht, wird von zwei mit Eichenlaub bekränzten und umgürteten, wilden Männern als Schildhalter beseitet, von denen jeder eine goldbefranste, und mit goldenen Schnüren gezierte, nach außen abfliegende Standarte an goldener Lanze trägt. Die Standarte des rechts stehenden Schildhalters zeigt die Wappenfigur des Schildes, mit welcher die Herzstelle des Reichsadlers belegt ist, den Adlerkopf zur Stange gewendet. Die Standarte des linken Schildhalters trägt das Wappenbild des Markgraftums Brandenburg, dessen Adler mit dem Schilde des Burggraftums Nürnberg belegt ist.

Ueber dem Wappen erhebt sich das kuppelförmige, mit Hermelin ausgeschlagene und gefütterte, mit goldenen Schnüren aufgebundene Kaiserzelt aus Goldbrokat, mit schwarzen, rotbewehrten Adlern und goldenen Reichskronen abwechselnd gemustert. Ein purpurroter Reif, von dem goldbequastete, mit weissen Tafelsteinen belegte Goldlätze herabfallen, umschliesst die Kuppel und trägt in goldenen Lettern die preussische Devise: «GOTT MIT UNS».

Auf dem Gipfel des Zeltes ruht die Reichskrone über die das Nationalbanner hervorragt. Es hängt an einer goldenen Querstange mit Kronenenden, werlche Stange wieder an einem, in den preussischen Farben (Schwarz - Silber) gestreifen Maste befestigt ist, der auf seinem Kronenende den preussischen Adler trägt. Die Farben des in der Mitte geschlitzten und in Quasten endigenden Nationalbanners sind Schwarz-Silber-Rot." - Ströhl: Dt. Wappenrolle, S. 1.