7 mai

Mai
1er234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Chronologies thématiques

Abréviations / Voir aussi

Le 7 mai est le 127e jour de l'année du calendrier grégorien, le 128e lorsqu'elle est bissextile (il en reste ensuite 238).

Son équivalent était généralement le 18 floréal du calendrier républicain / révolutionnaire français, officiellement dénommé jour de la corbeille d'or (une plante).

6 mai - 7 mai - 8 mai

Événements

IVe siècle

XVe siècle

XVIe siècle

XVIIe siècle

XVIIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

XXIe siècle

Arts, culture et religion

Sciences et techniques

Économie et société

Naissances

XIVe siècle

XVIe siècle

XVIIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

Gary Cooper dans le western culte Le train sifflera trois fois (High Noon) en 1952

Décès

IVe siècle av. J.-C.

VIIIe siècle

Xe siècle

XIIe siècle

XIVe siècle

XVIe siècle

XVIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

XXIe siècle

Célébrations

Internationales

Une des premières radios créées par le physicien Alexandre Popov en 1895
  • « Journée mondiale des orphelins du SIDA » initiée en 2002 par FXB International[5] pour attirer l'attention sur la détresse des millions d'orphelins du SIDA[6],[7].
  • Nations unies (UNESCO ?) : journée du Vesak célébrant la contribution que l’une des plus vieilles religions du monde le bouddhisme apporte depuis plus de 2500 ans à la spiritualité de l’humanité[8].

Nationales

Religieuses

  • Bouddhisme : journée du Vesak ci-avant.
  • Christianisme orthodoxe : mémoire du recouvrement, le 7 mai 351 par Sainte Hélène, mère de l'empereur romain converti Constantin, d'une Croix apparue en 326 sur le mont des Oliviers, selon le récit de Saint Cyrille de Jérusalem (CPG 3587) et le Lectionnaire de Jérusalem, avec lectures à cette occasion des Ac. 2, 22(-28) ; I Cor. 1, 18(-25) (ou Ga. 6, 14-18) et de Mt. 24, 30/29-35 ; et « signe(s) » pour mot commun entre Ac., I Cor. & Mt. (comparer la mémoire de la Croix du 29 janvier et son "exaltation" quelques jours avant du présent calendrier grégorien, le 3 ou 5 mai, transférée aux jours d'hui aux 14 septembre).

Saints des Églises chrétiennes

Saints catholiques et orthodoxes du jour

Référencés ci-après in fine[11],[12] :

Saints et bienheureux catholiques du jour

Référencés ci-après[11] :

Saints orthodoxes

aux dates parfois "juliennes" / orientales[12] :

Prénoms du jour

Bonne fête aux Gisèle et ses variantes : Gisel, Giesel, Gisela, Gisella, Giselle, Giseline, Gisou (& Gigi(e) comme les 15 décembre et 7 janvier pour les Virginie et variantes), un mois jour pour jour avant les saint(e)-Gilbert(e) et variantes des 7 juin (et onze mois après).

Et aussi aux :

Traditions et superstitions

Dictons

« À la Sainte-Gisèle, prends garde s’il gèle. »[13] (période des saints cavaliers antérieurs aux saints de glace[14] propices eux aussi à des dictons météorologiques empiriques tels que celui-ci).

Astrologie

Notes et références

  1. Denis Crouzet, La sagesse et le malheur : Michel de L'Hospital, chancelier de France, Seyssel, Champ Vallon, coll. « Epoques », , 603 p. (ISBN 978-2-87673-276-6, OCLC 48613918, lire en ligne).
  2. Birte Wassenberg (préf. Marie-Thérèse Bitsch), Histoire du Conseil de l’Europe, Strasbourg, Conseil de l’Europe, , 260 p. (ISBN 978-92-871-7604-2, lire en ligne), p. 155.
  3. https://www.francebleu.fr/emissions/la-story-du-jour/tout-ce-qu-il-faut-savoir-sur-la-chanson-derniere-danse-du-groupe-kyo.
  4. « Inauguration de l'orgue de Radio France », sur www.lalettre.pro, (consulté le ).
  5. FXB International.
  6. www.journee-mondiale.com : 7 mai.
  7. Journée mondiale des orphelins du SIDA, JMOS.
  8. https://www.un.org/fr/observances/vesak-day.
  9. « Fête des Aymaras | Agenda Chili », sur Routard.com (consulté le ).
  10. (en-US) « President Donald J. Trump Proclaims May 7, 2018, as Be Best Day », The White House,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. Nominis : calendrier grégorien des saints et prénoms chrétiens du 7 mai.
  12. Forum orthodoxe.com : saints pour le 7 mai du calendrier ecclésiastique orthodoxe.
  13. Anne-Christine Beauviala, Météo et dictons régionaux, Paris, C. Bonneton, coll. « Traditions d'aujourd'hui », , 128 p. (ISBN 978-2-86253-255-4, OCLC 411644329).
  14. « Saints de glace ou Cavaliers du froid : le risque de gelées », sur rustica.fr site du magazine hebdomadaire Rustica (consulté le ).

Bibliographie

  • Mgr Paul Guérin, Vie des saints ; t.  V, du 24 avril au 18 mai, Paris, Bloud & Barral, 1876, 7e éd., pp.  373 à 392.

Articles connexes

Médias utilisés sur cette page

Popov1.jpg
One of the first radio receivers, constructed by Russian engineer Alexander Stepanovich Popov in 1895 as a lightning detector. On May 7, 1895, he demonstrated the reception of radio pulses from a spark-gap radio transmitter. Along with Guglielmo Marconi, Popov shares credit for the invention of the radio receiver, and the first radio communication. May 7 is celebrated in as Radio Day in Eastern Europe.

The device consists of a primitive radio wave detector called a coherer, a glass tube containing metal filings between two electrodes (center). The electrodes were connected to a suspended wire antenna and a ground connection. When a radio wave struck the antenna, the coherer would become conductive. The coherer was also connected to a DC circuit with a battery and a relay (metal cylinder, bottom right). When the coherer became conductive, current from the battery would turn on the relay, which would send current through an electromagnet to pull an arm over and ring a bell (upper center). When the clapper arm sprang back it would tap the coherer tube, jarring the filings, resetting it to its nonconductive state, making it ready for the next radio signal. The relay would also send a pulse to a chart recorder (white cylinder) which would make a mark on a chart paper, recording the occurrance. In 1896 Popov mounted the device on the roof of the Military Academy, and it recorded lightning strikes up to 50 km away.
Gary Cooper in High Noon 1952.JPG
Gary Cooper in the film trailer for High Noon, 1952
News. V.E. Day BAnQ P48S1P12270.jpg
Deux jeunes femmes, debout sur la rue Sainte-Catherine à Montréal, lisent la une du journal The Montreal Daily Star. Le titre « Germany Quits » (L'Allemagne jette l'éponge) annonce la capitulation allemande et la fin imminente de la Deuxième Guerre mondiale en Europe.