Élisabeth-Auguste de Palatinat-Neubourg

Élisabeth-Auguste Sophie de Palatinat-Neubourg
Pierre Goudreaux - Elisabeth Auguste Sofie of Neuburg.png
Portrait par Pierre Goudreaux in 1725.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Église Saint-Michel de Munich
Famille
Père
Mère
Conjoint
Enfants
Parentèle

Élisabeth-Auguste de Palatinat-Neubourg (Élisabeth Auguste Sofie; 1693-1728) née le et décédé le est la seule enfant survivante de Charles III Philippe du Palatinat. La lignée de Palatinat-Neubourg s'est éteinte avec son père et la lignée de Palatinat-Soulzbach hérite de ses possessions. Son fils, Joseph Charles de Palatinat-Soulzbach aurait été un héritier indiscutable pour les Électeurs du Palatinat, mais il est mort dans l'enfance. Elle est la princesse héréditaire de Soulzbach par mariage.

Biographie

Elle est la troisième fille de Charles III Philippe, comte palatin de Neubourg, et de sa première épouse, Louise-Caroline Radziwiłł. Sa mère est décédée le , quand Élisabeth Auguste est âgée d'environ deux ans, et son père s'est remarié quand elle a environ huit ans à la princesse Teresa Lubomirska. Ses deux demi-sœurs, du second mariage de son père sont mortes dans l'enfance.

En 1716, son père succède à son frère Jean-Guillaume de Neubourg-Wittelsbach comme Électeur du Palatinat. Etablie par les deux petits-fils du duc Georges de Bavière, Othon-Henri du Palatinat et Philippe du Palatinat-Neubourgl, la lignée des Neubourg est prête de s'éteindre puisque ni Charles III Philippe ni ses frères n'ont d'héritier mâle. Il est également évident que la lignée de Palatinat-Soulzbach doit leur succéder. Aussi Joseph Charles, fils aîné du comte palatin de Soulzbach, épouse, le , Élisabeth Auguste afin d'unir les deux lignées et éviter une nouvelle guerre de succession : le fils issu de cette union serait l'héritier indiscutable de l'Électorat du Palatinat. Cependant, tous les enfants mâles du couple meurent dans l'enfance et seules, trois filles parviennent à l'âge adulte.

Élisabeth-Auguste meurt en couches en 1728. Son mari décède l'année suivante à Oggersheim et Jean-Christian de Palatinat-Soulzbach, frère du défunt, devient l'héritier de l'Électorat du Palatinat mais il meurt en 1733. Charles-Théodore, fils du défunt, âgé de 9 ans, devient le nouvel héritier. Charles-Théodore, âgé de 18 ans, lui succède et devient Électeur. En , âgé de 17 ans et toujours dans l'espoir d'éviter une guerre de succession, il épouse la fille d'Elisabeth-Auguste et de Joseph-Charles, également prénommée Élisabeth-Auguste. L'Electeur Charles III Philippe, grand-père de la mariée, meurt en décembre suivant et Charles-Théodore lui succède. L'Europe est alors plongée dans la Guerre de succession d'Autriche. En 1777, Charles-Théodore recueille la succession de Maximilien III Joseph de Bavière et réunit sous son sceptre toutes les possessions de la Maison de Wittelsbach qui seront élevées au rang de royaume par l'empereur des Français Napoléon Ier en 1805.

Enfants

Elle épouse à Innsbruck en 1717 Joseph Charles de Palatinat-Soulzbach, fils de Théodore-Eustache de Palatinat-Soulzbach et Marie-Éléonore de Hesse-Rheinfels. Ils ont les enfants suivants:

Par le biais de sa fille Françoise, elle est une des grands-mères de Maximilien Ier Joseph de Bavière qui succède à Charles Théodore comme Électeur Palatin en 1799.

Liens externes

Médias utilisés sur cette page

D'après Jean-Marc Nattier, Portrait de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais (Bibliothèque-musée de la Comédie-Française) -001.jpg
Personne représentée : Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais (1732–1799), dramaturge français
Holy Roman Empire Arms-double head.svg
(c) I, N3MO, CC-BY-SA-3.0
Coat of arms of the Holy Roman Empire from ca. 1433

(emperor Sigismund was the first to use the double-headed eagle, but the single-headed eagle continued to see some use well into the 16th century).

The style is loosely based on that of the mid-16th century (cf. e.g. Jacob Kallenberg (1545)), but largely equivalent designs were used in heraldry well into the 19th century.